allègrement

 

définitions

allègrement ​​​ | ​​​ ou allégrement ​​​ | ​​​ adverbe

Avec entrain. ➙ vivement.
 

synonymes

allégrement adverbe

joyeusement, avec entrain, gaiement, vivement

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Passant parfois devant elle, un surprenant animal explorait l'énorme cuve en nageant allégrement – sujet terrestre à coup sûr, comme en témoignait sa structure de quadrupède griffu.Raymon Roussel (1877-1933)
Elle ne s'en plaignait pas, elle portait allégrement son double fardeau.Victor Cherbuliez (1829-1899)
C'est dans cette maison, de deux étages seulement, qu'était allégrement installé depuis trois cents ans un cabaret illustre.Victor Hugo (1802-1885)
Ses voisins, les deux manœuvres qui avaient rentré les trèfles, l'imitèrent allégrement.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il portait si allégrement le poids des années que, pour un peu, on l'eût pris pour l'un des plus jeunes d'entre nous.Jules Massenet (1842-1912)
Puis, ce souvenir s'efface, à mesure que la légère calèche, enlevée au trot d'un petit cheval, gravit allégrement la rampe rude par laquelle on va jusqu'à la ville haute.Paul Bourget (1852-1935)
Pourvu qu'il entende le joli rire de ses filles autour de lui, il se charge allégrement de tout le poids de cette existence déroutée.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le sujet, au lieu de méditer tristement sur son état, en prend allégrement son parti.Émile Durkheim (1858-1917)
Il supporte allégrement le voyage, et s'il va moins vite qu'autrefois, c'est par égard pour ses compagnons, dont la santé s'accommode mal de ces déplacements rapides.Gaston Maugras (1850-1927)
Oui, que d'ennuis nous subirions tous, allégrement, – pour éviter l'ennui !Paul Bourget (1852-1935)
Il appelait allégrement toutes choses par le mot propre ou malpropre et ne se gênait pas devant les femmes.Victor Hugo (1802-1885)
Tous les nôtres se sont portés si allégrement et ont si courageusement combattu en cette occasion qu'ils en doivent tous remporter de la louange.Victor Cousin (1792-1867)
Rien ne vous dispose aussi allégrement, et l'on ne se doute plus qu'il fait vingt-cinq degrés de froid dehors.Daniel Lesueur (1854-1921)
Je laissai là les deux hommes et rentrai allégrement chez nous, contente de ma journée, et prête à recommencer le lendemain, si le grand conseil le jugeait utile...Henri de La Blanchère (1821-1880)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALAIGREMENT » adv.

D'une maniere gaillarde & joyeuse. Il est allé à ce voyage alaigrement.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020