Accent aigu

L'accent aigu se place exclusivement sur le e et indique un son fermé, quelle que soit sa place dans le mot.
Le é apparaît uniquement en fin de syllabe, ou bien constitue une syllabe à lui seul :
préparer, quali, étrange
À l'intérieur d'un mot, le é ne se rencontre pas devant une syllabe contenant un e muet :
tal, nager, der, élite, mon, vue, égyptien
Certains mots font exception à cette règle et s'écrivent traditionnellement avec un é devant une syllabe contenant un e muet :
abrégement, afféterie, crémerie, créneler, hébétement, decin, glementation
Les Rectifications de l'orthographe de 1990 ont préconisé l'emploi systématique du e accent grave (è) devant une syllabe contenant un e muet dans tous ces mots, à l'exception de médecin et médecine. On peut ainsi écrire :
abrègement, affèterie, allègement, allègrement, assèchement (et mots de la même famille), cèleri, crèmerie, crèneler (et mots de la même famille), empiètement, évènement, fèverole, hébètement, règlementation (et mots de la même famille), sènevé, vènerie
Cette mise en conformité des mots avec la règle générale permet également de rendre compte de la prononciation. Des mots tels que événement apparaissent depuis de nombreuses années avec leur variante en è (évènement) dans les dictionnaires.
Toutefois, lorsqu'il constitue la première lettre du mot, ou bien lorsqu'il est employé dans les préfixes dé‑, pré‑ et télé‑, le é peut tout à fait être suivi d'une syllabe comprenant un e muet :
échelon, prévenir, celer, téléreportage
En fin de mot, le é ne peut être suivi que d'un e muet, ou de la marque du féminin e et/ou du pluriel s :
quantité, musée, étonnée, maquillées
On ne trouve jamais de é devant une consonne double ni un x.
Certains mots, écrits traditionnellement avec un e sans accent, sont prononcés comme s'ils s'écrivaient avec é :
assener, besicles, receler, refréner
Les Rectifications de l'orthographe de 1990 ont proposé de rendre compte de la prononciation en généralisant l'accent aigu sur le e prononcé [e].
Ainsi asséner, bésicles, recéler et réfréner sont des formes correctes, généralement enregistrées comme formes principales ou variantes par la plupart des dictionnaires.
Des mots empruntés au latin ou à d'autres langues sont concernés par cette accentuation :
allegro → allégro
artefact → artéfact
edelweiss → édelweiss
placebo → placébo
sombrero → sombréro
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020