apitoyer

 

définitions

apitoyer ​​​ verbe transitif

Toucher de pitié. ➙ attendrir. Il cherche à m'apitoyer.

s'apitoyer ​​​ verbe pronominal

Être touché de pitié. ➙ compatir. S'apitoyer sur son sort.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'apitoie

tu apitoies

il apitoie / elle apitoie

nous apitoyons

vous apitoyez

ils apitoient / elles apitoient

imparfait

j'apitoyais

tu apitoyais

il apitoyait / elle apitoyait

nous apitoyions

vous apitoyiez

ils apitoyaient / elles apitoyaient

passé simple

j'apitoyai

tu apitoyas

il apitoya / elle apitoya

nous apitoyâmes

vous apitoyâtes

ils apitoyèrent / elles apitoyèrent

futur simple

j'apitoierai

tu apitoieras

il apitoiera / elle apitoiera

nous apitoierons

vous apitoierez

ils apitoieront / elles apitoieront

 

synonymes

apitoyer verbe transitif

attendrir, émouvoir, remuer, toucher

s'apitoyer sur verbe pronominal

compatir à, plaindre

s'attendrir sur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous devons enfin arrêter de nous apitoyer sur les groupes minoritaires, tels que les immigrants.Europarl
Dans mes plaintes, il ne voyait qu'une exaltation vague, romanesque ; tout espoir de l'apitoyer était à jamais perdu pour moi.Eugène Sue (1804-1857)
Cependant, au lieu de nous apitoyer sur notre sort, nous devons nous tourner vers l’avenir, trouver pourquoi nous avons échoué et y remédier.Europarl
Il avait demandé du champagne ; quand il fut gris, il commençait à s'apitoyer sur sa jeunesse, sur la courte vie que devait, hélas !Edmond de Goncourt (1822-1896)
Pourquoi l'horreur à un certain degré dans les histoires, au lieu d'apitoyer, pousse-t-elle à rire ?Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il n'entre pas dans la politique, si modestement suivie et pratiquée par le ministre, de s'apitoyer sur une ville qui a eu la lâcheté de succomber sans son aveu !George Sand (1804-1876)
Mes anciens « amis » avaient maintenant une mine si bouleversée que, vraiment, ils me faisaient de la peine, mais ce n'était pas le moment de se laisser apitoyer...Arnould Galopin (1863-1934)
J'ai essayé d'apitoyer sur lui son patron pour qu'il le ménageât, en offrant toujours de l'argent.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les poilus sont fatigués que vous dites, et vous avez l'air de vous apitoyer sur notre sort....Marcel Nadaud (1889-?)
L'instinct du drame nous est inné, les plus brutaux et grossiers ont, par intervalles, le besoin de s'apitoyer, irrécusable preuve qu'ils sont charitables et sensibles.Élie Reclus (1827-1904)
Il n'est point prudent, comme on le voit, de s'apitoyer sur les femmes, fût-ce pour tirer de cette compassion attendrie des raisons d'indulgence et de sollicitude.Charles Turgeon (1855-1934)
De ce nom serait venu ragoter, parce que les gueux ne parlent guère aux gens, pour les apitoyer, que sur le ton primitif.Eugène Muller (1826-1913)
Parfois, je l'injuriais sans mesure, puis, le voyant aussi malheureux que moi, je finissais par m'apitoyer sur son compte.Arnould Galopin (1863-1934)
La presse radicale ne manqua pas de s'apitoyer sur les victimes de la justice bourgeoise.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
La promenade mélancolique qu'on lui prête la veille de son duel, ses prévisions funèbres, tout cela n'est pas une comédie comme il en joua souvent pour apitoyer sur lui-même.Alphonse Aulard (1849-1928)
Il est facile de voir des enfants maltraités, mal habillés et ce, uniquement pour apitoyer le passant et obtenir ainsi une pièce.Europarl
Mais, comme cela n'était que des conjectures, je ne pouvais, en ma position, que considérer l'infortune de ces pauvres gens et m'apitoyer.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Mais comme je le souligne aussi, arrêtons de nous apitoyer sur notre triste sort, bougeons-nous, faisons des propositions !Europarl
C'est comme la mine sournoise qu'il fait, lui qui aime tant à parler, croyez-vous qu'il ne joue pas la comédie pour nous apitoyer ?Émile Zola (1840-1902)
Permettez-moi de m'asseoir, je viens de faire deux lieues à pied ; ces conducteurs de diligence ont une manière délicieuse de vous apitoyer sur le sort de leurs pauvres chevaux.Henry Gréville (1842-1902)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020