apôtre

 

définitions

apôtre ​​​ nom masculin

Chacun des douze disciples que Jésus-Christ choisit pour prêcher l'Évangile.
Celui qui propage la foi chrétienne (➙ prédicateur), fait des conversions.
Personne qui propage, défend une doctrine, une opinion. Elle se fit l'apôtre de cette idée.
Bon apôtre : personne de mauvaise foi dans ses promesses.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On est parfois tenté de croire que des notes précieuses, venant de l'apôtre, ont été employées par ses disciples dans un sens fort différent de l'esprit évangélique primitif.Ernest Renan (1823-1892)
Il est impossible, avec les récits que nous avons de cet événement singulier, de dire si quelque fait extérieur amena la crise qui valut au christianisme son plus ardent apôtre.Ernest Renan (1823-1892)
Il leur sembla que les rires de ces travailleurs aux âmes molles décidaient le destin de l'apôtre.Paul Adam (1862-1920)
Il me semblait que mon ami déployait une force surhumaine pour me faire changer de place ; il grandissait à mes yeux et prenait les traits d'un apôtre.Gérard de Nerval (1808-1855)
Ils se félicitaient d'avoir fait construire cette passerelle pour attirer l'apôtre dans le piège où il devait succomber.Gaston Leroux (1868-1927)
Le domaine éminent possédé par l'apôtre sur les monastères censiers se traduisait sans difficulté par la censive.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Sous les onctions sacrées, la pauvre vieille alliée de cet apôtre s'efforçait d'étouffer son émotion pour retenir la suprême humiliation du rire spasmodique dont, sans doute, elle se rendait compte.René Boylesve (1867-1926)
Quoiqu'encore jeune, cet apôtre a la charge de trois paroisses, ce qui veut dire une centaine de milles dans ce pays de distances magnifiques.Charles Roger Daoust (1865-1924)
Il est bon apôtre encore avec sa précaution de dire qu'il met dans les mondes qui ne sont pas la terre des habitants qui ne sont pas des hommes.Émile Faguet (1847-1916)
Il semble même qu'il suffise d'un conquérant ou d'un apôtre, ou même d'un simple caprice, pour produire très facilement de semblables transformations.Gustave Le Bon (1841-1931)
Son mari venait de donner toute l'ampleur d'une industrie à la fabrication des bicyclettes, il avait une foi d'apôtre dans le succès prochain des moyens mécaniques de locomotion.René Boylesve (1867-1926)
Il est écrit hiéroglyphiquement avec des nombres et des images ; et l'apôtre fait souvent appel à l'intelligence des initiés.Éliphas Lévi (1810-1875)
Quand on ne serait pendant sa vie que l'apôtre d'un seul homme, ce ne serait pas être en vain sur la terre, ni lui être un fardeau inutile.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Quel fichu imbécile j'ai dû lui sembler être quand il m'a donné sa parole, le bon apôtre !Eugène Chavette (1827-1902)
Avant de quitter le globe de la lune, l'apôtre le conduit à un palais situé sur le bord d'un fleuve.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Son livre n'était que le cri d'un apôtre, en sa forme sentimentale de poème, où brûlait l'unique amour du prochain.Émile Zola (1840-1902)
Composée dans cet esprit, cette histoire, qui repose pourtant sur des recherches très sérieuses et très neuves, a plutôt les allures d'une épopée, et de la prédication enflammée d'un apôtre.Gabriel Monod (1844-1912)
Squobb, néanmoins, se prétendait l'avocat du peuple, le défenseur de la liberté, l'apôtre des réformes.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Jenkins, aimable, la face ouverte, avec ses yeux noirs et son air d'apôtre, allait de l'un à l'autre, aimé et connu de tous.Alphonse Daudet (1840-1897)
Plusieurs fois, furieux de l'insuccès de ces précautions oratoires, il se démasqua ; aussitôt des murmures menaçants montaient et, vite, le faux apôtre de se replonger dans sa farine.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APOSTRE » s. m.

Disciple de Jesus-Christ qui a eu sa mission pour prescher son Evangile par tout le monde. Le Symbole des Apostres. St. Pierre est le premier des douze Apostres. St. Paul est appellé par excellence, l'Apostre des Gentils, parce que c'est celuy qui a fait le plus de conversions.
 
APOSTRE, est aussi celuy qui a le premier planté la Foy en quelque endroit. St. Denis de Corinthe est l'Apostre de la France. St. François Xavier est l'Apostre des Indes.
 
Le peuple appelle aussi Apostres, des Confreres ou Penitents qui vont nuds pieds aux Processions du St. Sacrement & en d'autres solemnités. St. Augustin fait mention de certains Heretiques qui furent appellés Apostres, qui faisoient profession de ne rien posseder en ce monde.
 
On dit proverbialement & ironiquement, qu'un homme est un bon Apostre, pour dire, que c'est un bon compagnon, ou qu'il est hypocrite.
 
On appelloit autrefois Apostres, les Lettres dimissoires données à un appellant par les Juges à quo, adressantes au Juge d'appel, par lesquelles il le certifioit de l'appel interjetté, il luy en laissoit la connoissance, sans lesquelles il n'étoit pas permis de le poursuivre par l'ancienne rigueur de droit ; ce que l'article 117. de l'Ordonnance de 1539. a aboli. Le delay d'obtenir ces Lettres étoit de trente jours ; au lieu de quoy on a introduit les desertions.
 
Ce mot vient du Grec apostolos, qui signifie, un homme envoyé.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020