approbateur

 

définitions

approbateur ​​​ , approbatrice ​​​ nom et adjectif

nom littéraire Personne qui approuve.
adjectif Favorable. Sourire approbateur. Un silence approbateur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je faisais de mon mieux, en travaillant et en grimpant jour et nuit, pour obtenir un mot approbateur de lui, et néanmoins les mots encourageans ne venaient pas encore.Édouard Corbière (1793-1875)
Puis il le dépose tranquillement à terre avec un juron approbateur.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il y eut un murmure approbateur dans la salle.Pamphile Le May (1837-1918)
Leurs noces avaient été célébrées sous les auspices d'un monde approbateur et complaisant.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Si vous voulez m'en désigner le jour, je m'enivrerai moi-même de ce côté de l'eau, et vous enverrai un hoquet approbateur par-delà le canal.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le commissaire de police inclina la tête à plusieurs reprises, avec un sourire approbateur.Hector Malot (1830-1907)
Bokel devait avoir trouvé son plan, car, aussitôt, il répondit par un petit salut approbateur et entra dans la boutique.Eugène Chavette (1827-1902)
Et il se contempla d'un air approbateur dans le miroir fêlé qui embellissait la salle d'honneur de l'établissement.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le cardinal fit un geste approbateur, et reprit la route, s'entourant au retour des mêmes précautions qu'il avait prises au départ.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle se contenta donc d'un murmure, qu'elle feignit de croire approbateur, et l'audition continua.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Un murmure approbateur accueillit les paroles du jeune avocat.Pamphile Le May (1837-1918)
Il daigna me regarder d'un air particulièrement approbateur, et vraiment c'était, depuis un mois, le premier homme qui m'eût parlé en souriant.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Ils parlent d'un ton approbateur de la diversité, mais ils sont en fait favorables à l'éradication de la diversité parmi les nations.Europarl
Un murmure approbateur des convives avait accueilli cette demande et l'héroïque mangeur souriait béatement sous les regards d'admiration qui tombaient sur lui de toutes parts.Joseph Marmette (1844-1895)
Ces nobles paroles furent accueillies par un murmure approbateur.Jules Janin (1804-1874)
Ce dernier échangea un regard presque fier contre le coup d'œil approbateur du médecin.Eugène Sue (1804-1857)
L'accent y ajoutera beaucoup ; un sourire approbateur suffira à l'enfant doux et sensible.Félix Hément (1827-1891)
Alors il s'éloigna, toujours vociférant, tâchant, sans succès, de recruter quelque approbateur parmi les passants qui s'écartaient de lui avec précipitation ou le lardaient d'épigrammes.Adolphe Retté (1863-1930)
Aussitôt le prononcé de ce discours, un murmure approbateur accueillit la conclusion de ce remarquable rapport, dans la rédaction duquel on peut deviner, aisément, une de nos brillantes plumes académiques.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ses auditeurs retenaient leur souffle, évitant même un geste approbateur qui eût pu distraire son attention.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APPROBATEUR » s. m.

Celuy qui donne son approbation. Il n'y a point de si bon livre qui n'ait ses censeurs, ni de si meschant qui n'ait ses approbateurs.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020