arête

 

définitions

arête ​​​ nom féminin

Tige du squelette des poissons osseux.
Ligne d'intersection de deux plans. Les arêtes d'un cube. —  L'arête du nez. L'arête d'une chaîne de montagnes. ➙ crête.
 

synonymes

arête nom féminin

angle, bord, ligne, saillie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ses pieds de derrière pétrissaient l'arête, et le moindre faux pas pouvait le précipiter dans l'eau profonde qui se brisait contre les arches du pont.Amédée Achard (1814-1875)
L'arête sinueuse de son échine luisait dans l'éclat palpitant de la mer, sous le rayonnant soleil de midi.Jean Aicard (1848-1921)
Quand ces cordons sont développés à terre, ils figurent assez bien la grande arête d'un poisson.Victor Hugo (1802-1885)
Tous, ayant levé la tête, aperçurent à travers les tourbillons de fumée deux hommes, debout, deux êtres étranges qui marchaient sur l'arête de la muraille branlante...Michel Zévaco (1860-1918)
Jambes et bras ballants, son corps inerte pendait comme un linge de part et d'autre de cette arête étroite.Jules Verne (1828-1905)
Il n'est pas dans la nature de passion plus diaboliquement impatiente que celle d'un homme qui, frissonnant sur l'arête d'un précipice, rêve de s'y jeter.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Je ne hais pas cette voûte en pendentif, à plan berlong et à coupes rondes ; mais j'aurais préféré pourtant une voûte d'arête, biaise et également berlongue.Victor Hugo (1802-1885)
La rude arête de ses traits dévoilait une énergie indomptable, et il paraissait fort musculeux.Jules Verne (1828-1905)
C'était le sommet de ce second cône qu'il convenait d'atteindre, et l'arête des contreforts devait offrir la meilleure route pour y arriver.Jules Verne (1828-1905)
Quant au lièvre, dit l'auteur précité, on n'enlève de cette manière que l'arête des peaux non sécrétées, destinées à faire ce qu'on nomme de la plume ou dorure.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
De temps en temps, j'aperçois au-dessus d'un bouquet de tamaris l'arête de leurs dos courbés, et leurs petites cornes en croissant qui se dressent.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les strates calcaires se correspondent parfaitement de l'une à l'autre rive, et des deux côtés du fleuve l'arête principale affecte la même direction, du nord-est au sud-ouest.Élisée Reclus (1830-1905)
La belle ligne aquiline du nez est devenue une arête décharnée, sèche et dure ; et l'on croirait que l'agonie a pincé ces narines qui frémissaient de jeunesse.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
À l'arête d'en bas, on voit un petit cran dans lequel on découvre une petite glace.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
C'en est ainsi l'arête, qui soutient le reste de la construction, un peu grossièrement maçonnée.Romain Rolland (1866-1944)
Au deuxième plan, se détachait une sorte de courtine granitique, taillée à pic, couronnée par une capricieuse arête à une hauteur de trois cents pieds au moins.Jules Verne (1828-1905)
Devant nous était une arête peu élevée couverte de rochers épars et de pins-noyers disséminés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il avait avalé une arête, qui s'était fixée dans son estomac, et qui pour en être extirpée, nécessita plusieurs incisions.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Mais cette dernière retraite leur fut enfin fermée, et le fleuve de laves, débordant l'arête de la muraille granitique, commença à précipiter sur la grève ses cataractes de feu.Jules Verne (1828-1905)
Il fit l'extraction de l'arête très-vite et très-bien, et la remit entre les mains du marquis.Claude Tillier (1801-1844)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARESTE » s. f.

La partie dure & solide des poissons ordinaires, qui leur tient lieu d'ossements, & qui soûtient leurs chairs. La Vive a une areste dont la piqueure est plus dangereuse que celle de quelque serpent que ce soit. il n'y a point de poisson sans areste. Menage derive ce mot de arista, à cause de la ressemblance qu'il y a entre les espis & les arestes des poissons.
 
En termes de Charpenterie, on appelle du bois scié à vive areste, lors qu'on en a osté tout l'aubier ou le bois blanc qui est auprés de l'écorce, & que les angles de la piece ouvragée sont de bois dur & solide. On appelle aussi, Vives arestes, celles des pierres & des autres corps taillez en angle. On appelle aussi des voutes en areste, les voutes à ogives : les voutes d'areste n'ont pas si grande poussée. L'areste d'une enclume, est le bord d'une enclume. L'areste d'une espée, est l'élevation qui regne le long de quelques lames d'espée.
 
ARESTES, en termes de Manege, ce sont des galles & tumeurs qui viennent sur les nerfs des jambes de derriere d'un cheval entre le jarret & le paturon. On appelle aussi Arestes, les queuës des chevaux degarnies de poil, qu'on appelle, queuës de rat.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020