assaisonner

 

définitions

assaisonner ​​​ verbe transitif

Accommoder (un mets) avec des ingrédients qui en relèvent le goût. Assaisonner la salade.
littéraire Ajouter de l'agrément, du piquant à (un discours, un acte). ➙ agrémenter, pimenter, rehausser, relever.
familier Réprimander, rudoyer (qqn).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'assaisonne

tu assaisonnes

il assaisonne / elle assaisonne

nous assaisonnons

vous assaisonnez

ils assaisonnent / elles assaisonnent

imparfait

j'assaisonnais

tu assaisonnais

il assaisonnait / elle assaisonnait

nous assaisonnions

vous assaisonniez

ils assaisonnaient / elles assaisonnaient

passé simple

j'assaisonnai

tu assaisonnas

il assaisonna / elle assaisonna

nous assaisonnâmes

vous assaisonnâtes

ils assaisonnèrent / elles assaisonnèrent

futur simple

j'assaisonnerai

tu assaisonneras

il assaisonnera / elle assaisonnera

nous assaisonnerons

vous assaisonnerez

ils assaisonneront / elles assaisonneront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelques grains de sel, dont il savait, à propos, assaisonner ses récits, en relevaient la saveur et soutenaient l'attention de ses auditeurs.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il possède l'art de mêler des questions de littérature aux conversations les plus enjouées et d'assaisonner la philosophie de beaucoup d'agréments.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils se vantaient de n'endurer aucune privation, et de savoir toujours où prendre du beurre frais pour assaisonner les larges tranches de bœuf qu'ils avaient l'art de se procurer.Émile Gaboriau (1832-1873)
On eût dit qu'elle savait tout faire par instinct, allumer le feu, assaisonner la soupe, la faire cuire juste à point.Élise de Pressensé (1826-1901)
Le fermier, voyant combien son histoire amusait son hôte, se plaisait à l'assaisonner de tous les détails possibles.Paul de Kock (1793-1871)
Le caïd nous offre, pour assaisonner le kouskoussou, une sauce rouge au felfel, du lait doux et du lait aigre.Joseph Vilbort (1829-1911)
On put assaisonner les viandes, faire cuire les légumes ; on eut du bouillon, du jus, des gelées ; toutes ces choses se suivent et se soutiennent.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Les soupers seront composés comme à l'ordinaire, avec cette différence, qu'au lieu d'huile d'olive, on donnera, pour assaisonner la soupe, une once d'oseille préparée au beurre.François-Célestin de Loynes-Barraud La Coudraye (1743-1815) et Antoine Poissonnier-Desperrières (1723-1793?)
Hélène remit du bois dans le feu, tira de l'armoire aux provisions de quoi faire une omelette et de quoi assaisonner une salade.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Autant vaudrait assaisonner une assiettée de soupe ordinaire d'une grande cuillerée de poivre rouge.Honoré Beaugrand (1848-1906)
S'il n'y a pas de quoi assaisonner ça avec du plomb en guise de fromage !Georges Darien (1862-1921)
Il était plaisant, railleur contre les faibles, complaisant pour ceux qu'il craignait, habile pour assaisonner une louange délicate qui fût bien reçue des hommes les plus modestes.François de Fénelon (1651-1715)
La cuisinière, fille novice et livrée à elle-même, s'avisa un jour d'assaisonner le potage à l'eau de javel.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Qu'allions-nous devenir avec de l'eau au lieu de lait pour assaisonner nos châtaignes sèches et nos figues coriaces ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Comme aucune notion de justice n'éclaire leur intelligence, ce qu'elles font pour autrui, leur paraît si immense, si admirable, qu'il est inutile de l'assaisonner d'un peu de bonne grâce.Dora Melegari (1849-1924)
La vérité pure ne lui plaisait pas assez ; il lui fallait le sel de l'exagération pour l'assaisonner au goût de sa caste.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il n'en fut pas moins bien reçu, car il nous servit à assaisonner nos poissons.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Heureusement nous avions avec nous quelques provisions, car il y avait peu de chose à l'auberge pour assaisonner le pain dur que nous y avions trouvé.Théodore Aynard (1812-1902)
Il les envoya promener rudement et ne se priva même pas d'assaisonner sa rebuffade de quelques épithètes désobligeantes.Adolphe Retté (1863-1930)
La nature, par un bizarre caprice, s'est divertie à assaisonner l'amour de voluptés toutes particulières pour les êtres qui, par leur aspect, semblent le moins faits pour de pareilles sensations.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSAISONNER » verb. act.

Donner aux viandes une preparation convenable pour les rendre de meilleur goust. Ce Cuisinier sçait fort bien assaisonner les viandes.
 
ASSAISONNER, se dit figurément en Morale. Ce Prince sçait assaisonner ses discours, ses dons, ses bienfaits d'une telle grace, qu'il gagne les coeurs de tout le monde. cette beauté sçait assaisonner ses refus d'une telle modestie, qu'on n'en peut pas être mal satisfait. un Orateur doit assaisonner ses harangues de choses agreables qui soient au goust de ses auditeurs.
 
ASSAISONNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020