relever

 

définitions

relever ​​​ | ​​​ | ​​​ verbe

Remettre debout. Relever des ruines.
au figuré Remettre à bon niveau, en bonne position (ce qui est au plus bas, ce qui a décliné). Relever l'économie.
Ramasser, collecter. Professeur qui relève les copies. —  locution Relever le défi*.
au figuré Remarquer ; mettre en relief. ➙ constater, noter, souligner. Relever des erreurs dans un texte.
Manifester qu'on a compris ; répliquer à (une parole). Je n'ai pas voulu relever l'allusion.
Noter par écrit ou par un croquis (➙ relevé). Relever un passage dans un texte. Relever le plan d'un appartement. Relever des empreintes. —  Relever un compteur, le chiffre d'un compteur.
(Remettre plus haut)
Diriger, orienter vers le haut (une partie du corps, du vêtement). Relever la tête, le front. Relever son col ; ses manches (➙ retrousser).
Donner plus de hauteur à (➙ élever ; relèvement); au figuré élever le chiffre de (➙ hausser, majorer). Relever le niveau de vie, les salaires.
au figuré Donner une valeur plus haute à. ➙ rehausser. Relever le niveau de la conversation.
Donner plus de goût à (par des condiments…). Relever une sauce. ➙ assaisonner, épicer.
littéraire Donner du relief, de l'attrait à. Relever un récit de détails piquants. ➙ agrémenter, pimenter.
Mettre en valeur, faire valoir. Toilette qui relève la beauté d'une femme.
Assurer la relève de (qqn). ➙ relayer. Relever une sentinelle.
Relever qqn de, le libérer de (une obligation). ➙ délier. Relever qqn d'une promesse. —  Relever qqn de ses fonctions. ➙ destituer, révoquer.
verbe transitif indirect Relever de.
Dépendre de (une autorité). Les seigneurs relevaient du roi.
Être du ressort de. Affaire qui relève des tribunaux.
Être du domaine de. Cela relève du surnaturel.
verbe intransitif Relever de : se rétablir, se remettre de. Relever de maladie. —  Relever de couches (➙ relevailles).

se relever ​​​ | ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Se remettre debout ; reprendre la position verticale. Aider qqn à se relever. —  au figuré Pays qui se relève de ses ruines. Se relever d'un échec. ➙ se remettre.
Se diriger vers le haut. Les coins de sa bouche se relèvent. —  (passif) Être ou pouvoir être dirigé vers le haut. Volet qui se relève.
(réciproque) Se remplacer (dans une tâche). ➙ se relayer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je relève

tu relèves

il relève / elle relève

nous relevons

vous relevez

ils relèvent / elles relèvent

imparfait

je relevais

tu relevais

il relevait / elle relevait

nous relevions

vous releviez

ils relevaient / elles relevaient

passé simple

je relevai

tu relevas

il releva / elle releva

nous relevâmes

vous relevâtes

ils relevèrent / elles relevèrent

futur simple

je relèverai

tu relèveras

il relèvera / elle relèvera

nous relèverons

vous relèverez

ils relèveront / elles relèveront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quatrièmement, ayez aussi le courage d'inciter le monde politique à relever des défis, à cause ou plutôt en raison de votre indépendance et de vos missions différentes.Europarl
Le premier consiste à stimuler d'une façon générale les petites entreprises, relever l'image de la petite entreprise.Europarl
Je voudrais relever deux thèmes afin d'éviter que l'ensemble de la discussion ne s'enlise dans la question du résultat du référendum irlandais.Europarl
Ceci est un défi que devraient relever les régions et les personnes qui vont profiter de la future réforme du fonds structurel.Europarl
Je voudrais toutefois saisir cette occasion pour relever l'un ou l'autre point et effectuer un examen plus approfondi.Europarl
Le montage financier actuel doit être revu et, si nécessaire, adapté pour que nous puissions relever le défi.Europarl
La flexibilité ne me dérange pas – elle est même à préconiser en politique -, mais tout ceci semble relever bien plus du chaos que de la flexibilité telle qu'on la conçoit.Europarl
Aucun autre donateur n'a la capacité ni la volonté que nous avons de relever ce défi.Europarl
Pourtant, nous vivons dans un monde caractérisé par la mondialisation et par la concurrence et nous avons de nombreux défis à relever.Europarl
Au cours de ce semestre, nous devrons relever, sans aucun doute, de nombreux défis qui exigeront les efforts et la collaboration de tous : citoyens, institutions européennes, gouvernements et partis politiques.Europarl
Nous devons moderniser les systèmes de sécurité sociale et d'allocations pour relever les défis d'un marché mondialisé.Europarl
Relever l'âge de la retraite en proportion de la hausse de l'espérance de vie moyenne signifie qu'un travailleur de 45 ans n'est pas encore à la moitié de sa carrière.Europarl
Le défi que nous nous préparons à relever consiste donc à trouver des indicateurs cohérents sur le plan théorique, pertinents sur le plan politique et mesurables sur le plan empirique.Europarl
Il attire l'attention sur le nombre croissant de travailleurs pauvres et sur la nécessité de relever ce nouveau défi, et appelle à une juste redistribution des richesses et des revenus.Europarl
En revanche, nous devons nous soucier de trouver comment réconcilier les défis que nous devons relever avec une politique de cohésion saine.Europarl
Je constate que vous parlez de réexaminer l'idée de relever notre propre objectif de réduction à 30 %.Europarl
Ils montrent qu'il est toujours nécessaire de relever le profil de la politique de voisinage, car ce qui s'est passé là-bas était en grande partie prévisible.Europarl
Je voudrais ajouter que, compte tenu surtout des défis que doit relever la politique climatique internationale, cette omission est particulièrement grave.Europarl
C'est par l'enracinement dans le terreau de nos nations que nous trouverons l'intelligence, la réactivité, donc le sens et la force pour relever les défis actuels.Europarl
Le défi paraissait pratiquement impossible à relever et peu d'entre nous on cru que nous en serions capables.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RELEVER » v. act.

& redupl. Lever une seconde fois. Le souhait d'Enée estoit de relever les murailles de Troye. Il coustera bien à relever cette terrasse que les pluyes ont abattuë. Les fossez de ce chasteau estoient presque comblez, il les a fallu relever à neuf.
 
On dit aussi, Relever un contract, un arrest, pour dire, en lever une seconde grosse.
 
RELEVER, signifie aussi, Redresser. On n'est pas honteux de cheoir, mais bien de se relever. Cette croix avoit esté abattuë, mais on l'a relevée, redressée.
 
RELEVER, signifie encore, Eslever plus haut. Il a relevé sa muraille pour m'oster la veuë. J'ay relevé ma maison d'un estage. Ce plancher étoit trop bas, il l'a fallu relever. On dit aussi, Relever les carreaux d'un plancher, quand on les leve pour le racommoder, ou le mettre de niveau. On dit aussi en termes de Mer d'un vaisseau eschoüé, qu'il se releve, quand la marée le remet à flot.
 
RELEVER, signifie encore, Ramasser. Il ne s'est pas daigné baisser pour relever ce qu'il avoit laissé cheoir. Cet habit est si vieux, qu'il ne vaut pas le relever de terre.
 
RELEVER, signifie quelquefois, Sortir du lit pour quelque necessité. Cet homme a été obligé de se relever pour ouvrir à son camarade. Il s'est relevé trois fois la nuit à cause d'un flus de ventre. Les Religieux se relevent la nuit pour aller chanter Matines. Cette affaire m'est si peu importante, que je ne m'en releverois pas la nuit.
 
RELEVER, se dit aussi d'un convalescent, quand il sort de maladie. On dit d'un homme fort malade, qu'il n'en relevera pas, qu'on ne croit pas qu'il en releve. On dit qu'une femme releve de couche, quand elle commence à sortir ; & qu'un Prestre la releve, quand il la va recevoir à la porte de l'Eglise avec l'eau benite la premiere fois qu'elle y entre.
 
RELEVER, signifie aussi, Retrousser. Il a toûjours un releve-moustache en main pour relever sa barbe. Relevez vostre manteau, il traisne. Les Boüeurs ont des gens qui vont devant eux relever les bouës, les retrousser contre la muraille pour les emporter.
 
RELEVER, signifie encore, Soulager. Vostre arrivée me releve d'une grande peine, d'une grande inquietude.
 
RELEVER, en termes de Guerre signifie, Prendre le poste d'un autre corps de trouppes ; & se dit des corps de garde, des sentinelles qu'on change, quand ils ont été en garde ou en faction un temps raisonnable. On est allé relever la trenchée, c'est à dire, monter la garde à la trenchée. On releve la garde du Roy tous les jours à midi. C'est un tel Capitaine qui releve une telle Compagnie. Le Caporal a été trop long-temps à relever cette sentinelle. On dit aussi, Relever des trouppes, pour dire, en lever de nouvelles.
 
RELEVER, en termes de Manege, c'est obliger le cheval à porter en beau lieu, & luy faire bien placer sa tête. Il y a de certains mors propres à relever un cheval, comme ceux qui sont faits en branche à genouil. On appelle aussi les airs relevez, les mouvements d'un cheval qui s'éleve plus haut que le terre à terre, quand il manie à courbettes, à balotades, à croupades & à caprioles.
 
RELEVER, en termes de Chasse, se dit de la bête qui sort le soir de son buisson pour aller viander, aprés avoir dormi tout le jour. On dit aussi, Relever le defaut, pour dire, Redresser les chiens qui sont en defaut.
 
RELEVER, en termes de Jurisprudence feodale, se dit en parlant de la mouvance ou dependance des fiefs à l'égard les uns des autres. Les Souverains ne relevent que de Dieu & de leur épée. Les Duchez & Pairies relevent immediatement du Roy. Un fief servant releve d'un fief dominant. On dit aussi, Relever un fief, pour dire, Payer le droit de relief ou de rachat dans certaines mutations établies par les Coustumes des lieux.
 
RELEVER, en termes de Chancelerie, se dit des Lettres scellées que le Prince accorde pour faire casser des contracts & autres actes pour lesion ou autre nullité de fait, ou de droit. Les mineurs se font relever des actes passez en minorité. On releve les majeurs en cas de lesion enorme & d'outre moitié de juste prix, en cas de dol ou de violence. L'Eglise se releve en quelque temps que ce soit de tous les actes passez à son prejudice. Le Roy par ses Lettres de grace releve de la peine, du laps de temps & autres choses en ces termes, Dont nous avons relevé & relevons l'impetrant par ces presentes. On dit aussi, Relever son appel, quand on obtient des Lettres de Chancelerie pour faire intimer une partie, & proceder sur l'appel qu'on a interjetté d'une sentence. On releve aussi son appel par une requeste, quand on obtient un arrest qui reçoit un appellant, & le tient pour bien relevé. Les desertions d'appel s'obtiennent, quand on a laissé passer trois mois sans relever son appel.
 
RELEVER, se dit aussi en parlant du ressort où il faut plaider en cause d'appel. Les appellations des Duchez Pairies ne se relevent qu'au Parlement. Le Limosin releve du Parlement de Bourdeaux.
 
RELEVER, se dit aussi en plusieurs sortes d'arts. On dit d'un Sculpteur, d'un Fondeur, qu'il fait des ouvrages relevez en bosse, qu'ils sont de relief, lors qu'ils sortent en dehors, qu'ils representent les corps au naturel. On dit en Peinture, qu'un Peintre a bien relevé son tableau, quand il y a mis des couleurs vives & éclatantes. On appelle aussi une broderie relevée, quand elle éclate d'or ou d'argent, ou lors qu'elle n'est pas toute platte. On dit qu'un Tailleur releve bien un habit, quand il y met des garnitures ou d'autres ornements qui le font paroistre & éclater. On dit aussi en cuisine, que le poivre, l'échalote relevent le goust ; que des choufleurs sont fades, si on ne les releve par des assaisonnements. Ce service de rosti a été relevé par quatre plats d'entremets.
 
RELEVER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Le juste tombe sept fois par jour, & autant de fois se releve. La bonté de Dieu nous donne le temps de nous relever de nos fautes, de nous reconnoistre, de faire penitence. On dit qu'un homme a bien relevé sa maison qui étoit ruinée, qu'il a relevé ses affaires, son trafic, sa boutique, aprés avoir fait banqueroute ; & au contraire, qu'il est abysmé par ses pertes, qu'il n'en sçauroit jamais relever. On dit qu'il a relevé son nom, sa gloire, sa charge, son train, pour dire, qu'il les a mis en meilleur état, qu'il leur a donné un nouveau lustre. La joye, la prosperité releve les courages abattus. Les amis relevent les belles actions de leurs amis ; les ennemis les ravalent. On dit aussi, qu'un stile est bien relevé, qu'une pensée est bien relevée, pour dire sublime, excellente.
 
RELEVER, signifie aussi, Reprendre, corriger. Il n'eut pas si-tost avancé cette proposition, qu'il fut relevé par son antagoniste. Cette parole avoit été dite en passant & sans mauvais dessein, elle ne meritoit pas d'être relevée.
 
RELEVER, se dit proverbialement en ces phrases. On le relevera bien de sentinelle, pour dire, qu'on prendra garde à ses actions, qu'on ne le laissera pas faillir impunément. On dit aussi, Relever mangerie, pour dire, Recommencer à manger par goinfrerie, aprés avoir fait un grand repas.
 
RELEVÉ, ÉE. part. pass. & adj. Un goust relevé. Une mine haute & relevée. Une femme relevée de couche. Un appel relevé, &c.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020