averti

 

définitions

averti ​​​ , avertie ​​​ adjectif

Qui connaît bien, qui est au courant. ➙ compétent, expérimenté, instruit ; avisé. Un public averti.
Informé, prévenu. proverbe Un homme averti en vaut deux.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je me reculai précipitamment, averti par ma conscience que tout élan de joie et de reconnaissance serait un mensonge de la vanité ou de la sensualité.George Sand (1804-1876)
J'avais d'autant plus d'intérêt d'être promptement averti, et par plusieurs canaux, que c'étaient toujours les dispositions que l'on reconnaissait à l'extérieur qui tranquillisaient ou alarmaient notre intérieur.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Son oreille l'avait averti que déjà sa promenade au travers du parc avait été épiée.Amédée Achard (1814-1875)
Cet homme était trop fin, et trop d'indices l'avaient averti déjà pour qu'il n'eût pas deviné qu'un drame se jouait entre les deux fiancés.Paul Bourget (1852-1935)
Car le fumeur de tabac à rouler n'est averti des risques qu'encourt sa santé ni par le prix, ni par aucune indication du taux de goudrons.Europarl
Lorsque la lune brillait et qu'elle s'abaissait à l'occident, j'en étais averti par ses rayons, qui venaient à mon lit au travers des carreaux losangés de la fenêtre.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il parlait encore, lorsque, averti qu'on voyait flotter les drapeaux ennemis au bas de la montagne, il donna le signal.George Sand (1804-1876)
La plupart du moins : j'ai d'ailleurs averti les autres capitaines d'avoir les mêmes précautions avec ceux de leurs compagnies.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le débat sur cette question, au sujet de laquelle mon groupe, entre autres, avait présenté une résolution, a été déplacé du vendredi au lundi, sans que j'en sois averti.Europarl
Si j'eusse été averti plus tôt, quelques remontrances à la chère enfant l'eussent incontinent ramenée dans le droit chemin.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je sentais donc dans mon existence, un malaise par qui j'étais averti que cette existence n'était pas ma destinée.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
J'ai averti mes témoins qu'on ne tirerait pas au commandement, mais qu'on marcherait l'un sur l'autre en faisant feu à volonté.Jules Vallès (1832-1885)
Le directoire fut averti par sa police du trouble des clichyens, et de leurs projets désespérés.Adolphe Thiers (1797-1877)
On est donc averti que ce que je vais dire ne s'applique pas aux faits postérieurs à ce trait de mœurs champêtres.Anatole France (1844-1924)
Et elle ne m'aime pas, elle, puisqu'elle l'a suivie ... puisqu'elle a obéi sans résistance, sans m'avoir averti, sans un mot, sans rien.Jules de Gastyne (1847-1920)
Bonaparte, averti de ce double orage, juge qu'il est temps de se mettre en scène.Joseph Fouché (1759-1820)
Enfin elle a averti le portier que je viendrais enlever tout ce que le propriétaire ne gardait pas, et nous sommes revenues ici.Eugène Sue (1804-1857)
Je l'avais, maintes fois, averti des inconvénients de cette herbe terrible – et des dangers qu'il bravait, pour ainsi dire, en se jouant.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Enfin, plusieurs intervenants se sont demandé si tout cela n'est pas trop ambitieux, et m'ont averti que ce sont surtout les actes qui comptent.Europarl
Renée, que j'ai été voir à plusieurs reprises, m'avait déjà averti du fait, mais j'avais refusé d'ajouter foi à ses assertions, tellement elles me paraissaient invraisemblables.Georges Darien (1862-1921)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020