aveu

 

définitions

aveu ​​​ nom masculin

anciennement Fait de reconnaître (avouer) pour seigneur. —  locution Homme sans aveu, celui qui n'était protégé par aucun seigneur ; moderne personne sans moralité. ➙ aventurier.
Action d'avouer (II), de reconnaître des faits cachés, difficiles ou pénibles à révéler ; ce que l'on avoue. ➙ confession, déclaration. Je vais vous faire un aveu. ➙ confidence. Faire l'aveu d'un secret.
au pluriel Reconnaissance de sa culpabilité. Arracher des aveux à un suspect. Passer aux aveux.
locution De l'aveu de : au témoignage de.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet aveu de sa part était moins l'effet d'une surprise que d'une décision prise sur-le-champ.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Loïse hésite, rougit, pâlit... elle demeure un instant les yeux fixés sur l'inconnu... et ce regard est peut-être un aveu.Michel Zévaco (1860-1918)
De l'aveu général, le vieux problème de la base juridique n'a pas été résolu et je le regrette.Europarl
Nous connivons au secret désir de deux êtres, trop inégaux d'âge, mais appariés par le cœur, qui se recherchent et s'adorent sans oser murmurer l'aveu.Albert le Roy (1856-1905)
Un tel aveu d'inefficacité de ce concept de politique de sécurité doit nous encourager à rechercher d'autres concepts.Europarl
De l’aveu général, il est nécessaire d’améliorer, d’accélérer et de renforcer l’enseignement des langues afin que les langues deviennent un pont plutôt qu’une barrière.Europarl
Et maintenant il fallait agir ; les choses ne devaient pas se passer ainsi ; c'était là un aveu trop terrible, il ne pouvait le laisser subsister.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Le résultat de cet examen, c'est généralement, comme on le sait, l'aveu du candidat soumis à l'épreuve – et quelle épreuve !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Dès qu'il la vit en âge d'être mariée, le bon prêtre y eût consenti volontiers, mais il ne voulait rien faire sans son aveu.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Quand leurs âmes sont liées par un aveu mutuel, les témoins, pas plus que l'absence, ne peuvent les gêner et les séparer réellement.George Sand (1804-1876)
Il espérait sans doute me tirer un aveu du cœur ; mais je n'ai rien dit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En voyant, à cet aveu, la figure consternée de sa fille, le pauvre vieillard pensa qu'il devait y voir un reproche sur sa dissimulation trop prolongée.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
En son absence et avec son entière participation et son aveu, je vous écris de nouveau relativement à ces cinq cents livres disparues.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Et ce n'étaient pas là des fanfaronnades creuses et vaines ; c'était bien l'aveu réfléchi de ses sentiments réels.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Nous savons aussi que, de l'aveu même de la commissaire, ce système est dépassé et doit cesser.Europarl
Cette attitude a été interprétée par mes électeurs comme de la lâcheté, une non représentation des opinions du gouvernement britannique, un aveu de culpabilité.Europarl
Soyons clairs sur un point : demander l'aide internationale, mesdames et messieurs du gouvernement, n'est pas un aveu d'échec.Europarl
Cet aveu d'une irrémédiable défaite est émouvant, mais d'autres pages le contredisent et pourraient créer un doute sur sa sincérité.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Combien de fois, lorsqu'il était près de moi pendant ma maladie, cet aveu était-il venu sur mes lèvres !Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Elle s'efforça néanmoins de recueillir toutes ses forces pendant la continuation de l'aveu de ce témoin.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADVEU » s. m.

Reconnoissance, confession. Il a été condamné par son propre adveu.
 
ADVEU, signifie aussi, Protection, ordre ou consentement donné. Il n'a rien fait que par l'adveu du Roy, & par son ordre. ce fils ne fait aucune action sans l'adveu de son pere.
 
ADVEU, en termes de Palais, signifie un Acte qu'on est obligé de donner au Seigneur de fief 40. jours aprés qu'on a fait la foy & hommage, contenant un denombrement en particulier de toutes les terres qu'on advouë tenir de luy. Il faut donner à la Chambre des Comptes un adveu & denombrement de toutes les terres qu'on tient du Roy. un adveu & denombrement (ces mots ne se separent gueres) doit être blasmé dans les 40. jours aprés qu'il est donné. les adveus ne font preuve qu'entre ceux qui les donnent, ou qui les reçoivent.
 
On appelle communément un homme sans adveu, celuy qui n'a ni feu, ni lieu, & qui n'a personne de qui il se reclame. Les Ordonnances veulent que les Prevosts se saisissent des Bohemiens, vagabonds, & gens sans adveu, & qu'ils les envoyent aux galeres.
 
Ces mots viennent d'advovere.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020