berge

définitions

berge ​​​ nom féminin

Bord relevé d'un cours d'eau, d'un canal. La berge du fleuve. ➙ rive.
Bord relevé d'un chemin, d'un fossé. ➙ talus.

berge ​​​ nom féminin

familier Année (d'âge). Un type de cinquante berges. ➙ balai.

synonymes

berge nom féminin

rivage, bord, rive

berme, chemin de halage

talus

voie sur berge

autoberge

berge nom féminin

[familier] an, printemps (littéraire), balai (familier), pige (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après avoir bu, ils suivaient à gué le rivage et sortaient par une autre brèche de la berge.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
La marche d'une berge est alors si rapide, que l'eau s'élève de chaque côté à six pouces au-dessus du carreau, sans cependant qu'il s'en répande à l'intérieur.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
Il a pris pour la berge d'un lac permanent les levées qui divisent les bassins et font communiquer les villes entre elles.Gaston Maspero (1846-1916)
Le dimanche, premier d'août, quelques-uns des habitants, montés sur une berge, arrivèrent de bonne heure à la goëlette, pour m'inviter à leur donner la messe.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
Sur la berge opposée, les arbres d'un parc arrêtent l'horizon, ne laissant entrevoir que le haut des cheminées d'une vieille maison de campagne.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Ils se relevèrent, ils remontèrent sur le plateau, et ils coururent vers l'endroit où la berge du lac devait avoir été éventrée par l'explosion...Jules Verne (1828-1905)
Ils prirent à leur droite le sentier qui longe la berge où les oies blanches et les cygnes lissent leurs plumes.Anatole France (1844-1924)
Peu à peu, le bruit des sabots et le grincement des roues s'affaiblirent ; et le silence entoura le trio debout sur la berge.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Il y avait un escalier taillé dans la berge, au-dessus duquel pendaient les branches d'arbustes pleureurs, et qui conduisait jusqu'au bord de l'eau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il se sentit glisser, n'eut même pas un geste pour se cramponner à la berge... et tomba....Maurice Level (1875-1926)
Sur le sable, dans les roches, près de la berge de la rivière, tous deux cherchèrent avec le plus grand soin, mais inutilement.Jules Verne (1828-1905)
Celle-ci, assez vaste, prenait jour par une porte ménagée sur la façade principale, c'est-à-dire sur celle qui regardait la berge du canal.Jules Verne (1828-1905)
Il rasait la berge d'aussi près que possible, luttant contre le remous qui était encore très violent au revers de la pointe.Jules Verne (1828-1905)
Sur la pente de l'autre berge, on voyait vaguement le sentier blanc que leurs grosses pattes avaient tracé dans les lentisques.Alphonse Daudet (1840-1897)
Quand un pauvre chien entraîné par le courant se noie, les gens de cœur, du haut de la berge, lui jettent des pierres...Émile Gaboriau (1832-1873)
À la suite de quelques mots échangés, ils descendent tous les trois vers la berge et s'arrêtent devant la jetée près de laquelle flotte le tug.Jules Verne (1828-1905)
Comment ne pas se féliciter de ce que le foreloper eût si à propos découvert une grotte, due à une disposition naturelle de la berge ?Jules Verne (1828-1905)
Cependant on observe que la caractéristique de merveilleuse propreté, à l'endroit où la berge plonge dans l'eau, domine toujours.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
L'éléphant avait été laissé sur la berge, en attendant qu'il pût être dépecé ; mais on avait eu soin d'enlever la trompe et d'en faire cuire une partie pour souper.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
L'homme, qui le suivait de loin, le vit descendre la berge, arriver jusqu'au bord de l'eau et demeurer longtemps debout, immobile, à regarder couler cette eau.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BERGE » s. f.

Bord d'une riviere élevé ou escarpé. Le rivage, c'est le bord où l'eau arrive ; mais la berge est la terre qui est élevée auprés, qui garentit la campagne des inondations. Une armée a du mal à passer une riviere quand la berge est escarpée, il faut auparavant abatre la berge, y faire une pente.
 
On appelle aussi en termes de Mer, berges ou barges, les grands rochers aspres & relevez à pic, c'est à dire, droitement & à plomb, comme les berges ou barges d'Olone : tels sont Scylla & Carybde vers Messine.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020