Email catcher

blason

Définition

Définition de blason ​​​ nom masculin

Ensemble des signes distinctifs et emblèmes d'une famille noble, d'une collectivité. ➙ arme(s), armoiries, écu ; héraldique. locution Redorer son blason : rétablir son prestige par une réussite.
Connaissance des armoiries. ➙ héraldique.

Synonymes

Synonymes de blason nom masculin

arme, armoiries, écu, écusson

Exemples

Phrases avec le mot blason

De quoi redorer un peu le blason de ces créatures souvent perçues comme agressives.Géo, 25/08/2021, « Les serpents de mer qui s'attaquent aux plongeurs pourraient juste… »
Est ce qu'il faut jamais s'en rapporter à ces gens-là pour composer un blason ?Eugène Sue (1804-1857)
Il aurait donné sa femme, ses enfants et son greffier pour un chétif morceau de blason.Claude Tillier (1801-1844)
Ce qu'il y a d'important, c'est comment le/la candidat(e) va pouvoir redorer le blason français, une fois acquis le pouvoir suprême.Esprit, 2012, Daniel Cohn-Bendit, Michel Marian, Alice Béja (Cairn.info)
Sa colossale épée repose près de lui ; à ses pieds est le léopard passant de son blason.George Sand (1804-1876)
Dans la littérature panégyrique écrite pour le pape, les allusions au blason se révèlent aussi abondantes et permettent une meilleure compréhension de l'art contemporain.Dix-septième siècle, 2015 (Cairn.info)
En parallèle de l'illumination de la face principale du musée, un faisceau lumineux met en exergue les 8 blasons dorés qui ornent le bâtiment.Ouest-France, 30/07/2021
De quoi redorer le blason de ces espèces non-natives souvent pointées du doigt et contrôlées.Géo, 30/04/2021, « Dans le désert, les chevaux et les ânes creusent des… »
Tentant, pour un hôtelier, de redorer son blason ou de saper la réputation d'un rival à coups de faux commentaires.Capital, 04/07/2012, « Peut-on croire les avis des sites de voyages ? »
Connaissez-vous la devise de la ville inscrite sur son blason ?Ouest-France, Martin BERNARD, 05/08/2015
Comme tout ethos, le blason relève par conséquent d'une cosa mentale.Dix-septième siècle, 2021, Guy Mayaud (Cairn.info)
Il a réalisé gracieusement un nouveau blason qui devrait être officialisé prochainement.Ouest-France, 10/03/2021
Démarche mentale qui semble s'éloigner de l'aspect purement symbolique contenu dans le blason.Perspectives Psy, 2009, Sylviane Lacroze (Cairn.info)
En ce moment, du lundi au jeudi, ils font la reconstruction du blason de la porte du fort.Ouest-France, 21/04/2017
Il a donc établi une liste de 2 500 patronymes et identifié 1 000 blasons en 1655.Ouest-France, 07/02/2020
Chacun s'efforce d'avoir pignon sur cette place et d'apposer sur la façade le blason familial.Revue historique, 2008 (Cairn.info)
Un très bon millésime 2015 donc, qui vient redorer le blason tricolore après les mauvais résultats de l'an dernier.Capital, 11/03/2015, « Cinq universités françaises parmi les plus réputées au monde »
Les aides à l'exportation pour le vin de table manquent totalement de régularité et ne contribuent en rien à redorer le blason du vignoble européen.Europarl
Concrètement, l'auteur propose des ateliers de blasons ou encore l'exploration phénoménologique de la praxis par des ateliers d'écriture.Recherche & formation, 2015, Alain Mouchet (Cairn.info)
La classe participe à cet atelier et à un atelier blason en demi-groupes de 15 élèves.Ouest-France, 28/11/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BLASON s. m.

Devise & Armes qui sont depeintes sur un Escu, telles que les portoient les anciens Chevaliers. Voilà le Blason d'une telle maison. On reconnut ce Chevalier à son Blason. Menage derive ce mot de latio, à cause que le Blason étoit porté par les Chevaliers sur leurs Escus. D'autres le derivent par metathese de l'Hebreu sobal, qui signifie tulit, portavit. Le mot Blason est venu de l'Allemand blasen, qui signifie sonner du cor, parce que ceux qui se presentoient aux lices des anciens Tournois sonnoient du cor pour faire sçavoir leur venuë. Les Herauts aprés sonnoient de leurs trompes, & puis blasonnoient les Armoiries de ceux qui se presentoient, & les descrivoient à haute voix, & quelquefois s'étendoient sur les loüanges & les exploits de leurs maistres.
 
BLASON, se dit aussi de la science particuliere qui apprend à dechiffrer les Armes ou Armoiries des Maisons nobles, & à en nommer toutes les parties dans leurs termes propres & particuliers. Le Blason étoit la science des Herauts d'armes. Les François sont les premiers qui ont reduit le Blason en art, & ce sont eux qui ont les Armes les plus regulieres. Il y a cette difference entre Armes ou Armoiries, & Blason, qu'Armoiries se dit de la devise ou des figures qu'on porte sur le bouclier, ou sur la cotte d'armes ; au lieu que Blason en est le dechiffrement ou la description. Tous les termes & jargon du Blason étoient de l'usage ordinaire de la Langue dans l'onziéme siecle où le Blason commença à se mettre en vogue ; car alors les sautoirs, les fusées, les girons, les rustres, &c. étoient des pieces du harnois des Chevaliers.
 
Le Blason represente en images la naissance, la noblesse, les alliances, les emplois, & les belles actions des hommes illustres. Barthole a écrit du Blason & des Armoiries en Jurisconsulte, & le President Chasseneu dans son Catalogue de la gloire du monde. Plusieurs en ont écrit en curieux & en Historiens, comme André Favin, Spelman, la Colombiere, Bara, Segoin, Geliot, les Peres de Varenne & Menestrier Jesuïtes, Philippes Moreau Advocat Bourdelois, &c. Scohier Chanoine de Berghes en Hainaut, qui dit que l'estude du Blason est un abysme, & que celuy qui s'y est appliqué 30. ou 40. ans y trouve toûjours matiere d'apprendre. Le Pere Menestrier a fait une Bibliotheque de tous les Auteurs qui ont écrit du Blason, des Armoiries & des Genealogies ; & en a fait un denombrement de prés de 300. Auteurs qui en ont écrit en diverses Langues.
 
BLASON, signifie aussi, un grand nombre d'Armoiries qu'on met en certaines ceremonies, particulierement aux enterrements, sur les tentures, litres ou ceintures funebres, ou aux cierges & aux torches. On a despencé une grosse somme pour payer le Blason d'une telle pompe funebre.
 
On dit aussi, le Blason des couleurs, pour expliquer ce qu'elles signifient, comme l'Or qui est le jaune, signifie, Richesse, force, foy, constance ; l'Argent qui est le blanc, Esperance, pureté, innocence, humilité ; l'Azur, Justice, loyauté, beauté, reputation, &c. Le Pere Monet a traitté au long du Blason des couleurs dans son livre du Blason qu'il a fait en François & en Latin.
 
BLASON, se disoit autrefois des loüanges, des éloges qu'on donnoit à quelque chose. Il y a eu des Poëtes qui ont fait le Blason ou l'éloge de la rose. Amyot a aussi appellé une épitaphe, Blason funeral.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.