Email catcher

arme

définitions

arme ​​​ nom féminin

Instrument ou dispositif servant à tuer, blesser (une personne, un animal) ou réduire un ennemi. Armes blanches (couteaux, épées…). Armes à feu (pistolets, fusils, carabines…). Braquer une arme sur qqn. L'arme du crime. locution Passer l'arme à gauche : mourir.
Dispositif ou ensemble de moyens offensifs pour faire la guerre. Arme chimique. L'arme atomique ou nucléaire. Arme de destruction massive (ADM).
au pluriel, locution Être sous les armes : être soldat. Prendre les armes : s'apprêter au combat. Un peuple en armes, prêt à combattre. Déposer les armes : se rendre. Passer qqn par les armes, le fusiller.
spécialement Salle d'armes, maître d'armes, d'escrime.
Corps de l'armée. L'arme de l'infanterie, de l'artillerie. Dans quelle arme sert-il ?
littéraire Les armes : le métier militaire. vieux Homme d'armes : homme de guerre. Compagnons, frères d'armes.
Combat, guerre. Régler un différend par les armes. locution Faire ses (premières) armes, sa première campagne ; au figuré débuter dans une carrière.
au figuré Ce qui peut agir contre un adversaire. ➙ argument ; → moyen d'action. Donner des armes contre soi-même. Une arme à double tranchant*.
Armes : signes héraldiques. ➙ armoiries. Les armes d'une ville.

armé ​​​ , armée ​​​ adjectif

Muni d'armes. Armé jusqu'aux dents : très bien armé. Vol, attaque à main armée. ➙ hold-up. Conflit armé. ➙ guerre.
Armé de : garni, pourvu de (ce qui est comparé à une arme). Plante armée de piquants.
au figuré Pourvu de moyens de défense. Elle est bien armée dans la lutte pour la vie.
Renforcé de métal. Béton armé.

synonymes

armé, armée adjectif

renforcé

gréé, équipé

armes pluriel

armoiries

armement, arsenal, matériel de guerre

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARME » s. f.

Ce qui sert à se deffendre de son ennemi, ou à le combattre. Dans la colere on fait des armes de tout. Arme offensive, comme espée, pistolet. Arme deffensive, comme bouclier, cuirasse. Arme à feu, le mousquet. Arme de trait, l'arc, l'arbaleste. Arme d'hast, la halebarde, la pique, la lance, &c. le port des armes est deffendu, c'est un cas Royal & Prevostal. un trophée d'armes. des armes enchantées.
 
On s'en sert au plurier en une plus estroite signification, pour marquer seulement les armes deffensives d'un homme de guerre, comme la cuirasse & le pot. Il est allé à la tranchée, à cette bataille tout nud & sans armes. il avoit des armes à l'espreuve. il receut un coup dans ses armes. Nicod derive ce mot d'une phrase Latine, quòd operiant armos, parce qu'elles couvrent les espaules ou les flancs. Mais il est plus naturel de le deriver du Latin arma, que Varron derive ab arcendo, eò quòd arceant hostes. Voyez dans Du Cange un Inventaire tiré des Registres de la Chambre des Comptes de l'an 1316. où est fait un denombrement fort curieux de plusieurs armes anciennes du Roy maintenant inconnuës & hors d'usage. On tient que les premieres armes étoient de bois, & qu'on s'en servoit seulement contre les bestes ; que Nembroth le premier Tyran du monde les employa contre les hommes ; & que son fils Belus sut le premier qui fit la guerre, d'où, selon quelques-uns, elle a été appellée bellum. Diodore croit que Belus est le même que Mars, qui le premier dressa des soldats. Et Josephe dit que Moyse fut le premier qui arma les troupes avec du fer, leur donnant en Egypte le bouclier & le pot en teste.
 
On appelle aussi Armes, les deffenses naturelles des animaux, les griffes, les dents, les aiguillons, les cornes, les deffenses des sangliers, des élephants, le bec des oiseaux.
 
ARMES, signifie aussi, la profession, le mestier d'un homme de guerre. C'est le devoir d'un Gentilhomme de suivre, de porter les armes. cet homme est né aux armes, pour les armes. un Clerc d'armes, est un Chevalier novice qui apprend le mestier des armes.
 
On dit aussi, qu'une ville est en armes, qu'on crie aux armes, qu'on prend les armes, pour parler d'un tumulte & d'une sedition. On le dit aussi à la guerre. L'armée demeura toute la nuit sous les armes. les ennemis mirent bas les armes, se rendirent.
 
ARMES, signifie encore, la puissance d'un Estat, la force de l'armée. Ce Prince est puissant en armes ; il est entré en armes dans le pays ennemi ; ses armes ont été heureuses ; Dieu a beni ses armes.
 
On dit, Passer par les armes, pour dire, Executer un soldat pour crime militaire. Un Maistre en fait d'Armes, pour dire, Un Maistre d'Escrime. Faire des armes, pour dire, S'exercer avec des fleurets à manier l'espée. Un Maistre de hautes armes, est celuy qui monstre à bien manier la pique, l'enseigne, l'espadon.
 
On appelloit autrefois, Hommes d'armes, des Cavaliers nobles dont on faisoit des Compagnies d'Ordonnances. Ils portoient des lances, & étoient pesamment armez ; leurs chevaux l'étoient aussi.
 
Heraut d'Armes, ou Roy d'Armes, & Poursuivant d'Armes. Voyez Heraut, Roy, & Poursuivant, à leur ordre, où ces mots sont amplement expliquez.
 
ARMES, se dit figurément en Morale. Cette soûmission luy fit tomber les armes des mains, le desarma, pour dire, fit cesser sa colere. Ils combattoient à armes égales, pour dire, sans avantage l'un sur l'autre. Baisser les armes, pour dire, Ceder, faire des soûmissions.
 
On appelle aussi armes à l'égard de l'esprit, Ce qui sert à deffendre ou à attaquer un parti, une opinion. Ces Heretiques ont tant d'erreurs, qu'ils fournissent eux-mêmes des armes pour les combattre. les bons exemples sont les meilleures armes pour combattre les pecheurs. l'innocence de la vie, la constance dans les tourments, étoient les seules armes que les Martyrs opposoient aux Tyrans.
 
On dit aussi, qu'un homme, qu'une femme sont bien sous les armes, quand ils sont bien propres & bien parez pour faire des conquestes amoureuses. On dit poëtiquement, que les pots & les verres sont les armes de Bacchus ; que de beaux yeux sont les armes dont se sert Cupidon.
 
On dit proverbialement, que les armes sont journalieres, pour dire, que tantost on bat, & tantost on est battu : ce qui se dit aussi figurément de ceux qui ne sont pas toûjours heureux, ou qui ne reüssissent pas toûjours également bien. Mettre les armes entre les mains d'un furieux, pour dire, luy donner quelque chose dont il abuse, qui luy donne moyen d'executer ses passions. C'est le sort des armes, pour dire, C'est un malheur, un hasard de la guerre. On dit aussi, S'escrimer des armes de Samson, c'est à dire, Joüer des maschoires, parce que Samson deffit les Philistins avec une maschoire d'asne : on le dit aussi avec les armes de Caïn, par la même raison, à cause que Caïn tua son frere avec une semblable maschoire.
 
ARMES, ou Armoiries. s. f. qui n'a point de singulier. Ce sont des marques d'honneur qui se mettent sur les Escus & sur les enseignes pour distinguer les Estats & les familles nobles. Le Blason est la science qui apprend à connoistre & à bien parler des Armes. Trois fleurs de lis d'or en champ d'azur sont les Armes de France. les aigles sont les Armes de l'Empire. il a fait un tel son heritier, à la charge de porter son nom & ses Armes. un tel est chef du nom & des Armes d'une telle maison. Armes pleines, ce sont celles qui sont entieres, nettes & nuës, d'une piece & d'un tenant, qui n'ont aucunes brisures, divisions, alterations, ni meslanges. Il y a aussi des Armes parties, escartelées, couppées, &c. expliquées à leur ordre. Armes fausses, sont celles qui ne sont pas selon les regles du Blason.
 
On appelle Armes parlantes, celles où il y a quelques figures qui font allusion avec le nom de la famille, comme De la Tour d'Auvergne, qui a une tour ; De Crequi, qui a un crequier. La plus-part des Auteurs tiennent que ce sont les plus nobles & les plus legitimes, comme il se prouve par une infinité d'exemples rapportez par les Peres de Varenne & Menestrier. Mais elles sont moins nobles quand elles tiennent du Rebus de Picardie, comme il y en a plusieurs, c'est à dire, lors qu'il y a une multiplicité de pieces qui composent le nom de celuy qui les porte : parce que les anciens Seigneurs croyoient que leurs noms étoient assez illustres pour se faire connoistre par eux-mêmes, au lieu de les expliquer par une multiplicité de figures & de blasons.
 
Armes à enquerre, sont celles où il y a quelque chose qui est contre les regles ordinaires du Blason, & qui donne curiosité de s'enquerir pourquoy on les a faites ainsi. Voyez Armoiries.