armoiries

 

définitions

armoiries ​​​ nom féminin pluriel

Ensemble des emblèmes symboliques qui distinguent une famille noble ou une collectivité. ➙ arme(s), blason ; héraldique ; armorier.
 

synonymes

armoiries nom féminin pluriel

blason, armes, chiffre, écu, écusson, emblème

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et c'était ainsi que, durant les nuits obscures, flambaient, au dessus de la légende, des armoiries de travail plus récent, éclatantes.Émile Zola (1840-1902)
La grille rouillée, entre les deux colonnes croulantes et surmontées d'armoiries, s'ouvrit à deux battants.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je serai flattée de me pavaner dans ton coupé, à cause des armoiries, si toutefois ces gredins d'huissiers ne te l'ont pas saisi.Charmes Mérouvel (1832-1920)
D'ailleurs cette étude serait infinie ; il n'y a point aujourd'hui de barbier qui n'ait ses armoiries ; et vous savez que tout ce qui devient commun est peu fêté.Voltaire (1694-1778)
Corollaires relatifs à l'origine des langues et des lettres, dans laquelle nous devons trouver celle des hiéroglyphes, des lois, des noms, des armoiries, des médailles, des monnaies.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Ses armoiries étoient d'azur à la toison d'argent, surmontées de cinq navires aussi d'argent, trois en chef et deux en pointe.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
On y trouve, selon le goût des personnes, des domestiques jouant le vieux serviteur et des voitures où on peint en deux heures les armoiries les plus compliquées...Émile Gaboriau (1832-1873)
Voilà bien leur voiture, avec ses armoiries et sa couronne ; elle est chargée de malles sur l'impériale et placée à l'avant du navire au milieu d'une douzaine d'autres semblables.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Et nous concédons à lui et à ses successeurs le droit de placer ces armoiries et ces supports sur un manteau d'azur, doublé d'hermine, etc........................ .....................................................Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Est-ce qu'à l'inverse les crucifix vont disparaître des murs des écoles, voire, ensuite, des trousses de premiers secours, des sceaux, des armoiries et des drapeaux nationaux ?Europarl
Les armoiries du corps de la mercerie étoient un champ d'argent chargé de trois vaisseaux, dont deux en chef et un en pointe.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Transmettez la vie de vos pères à vos fils, faites-vous des titres et des armoiries si vous voulez, mais faites-vous-en tous !George Sand (1804-1876)
Mais tout cela, – reprit-elle, – ce sont des folies ; gardez vos armoiries mon cher monsieur, gardez-les ; ça jette de la poudre aux yeux des passants.Eugène Sue (1804-1857)
Elle l'ouvrit, et retira de cette cachette une jolie boîte en ébène, garnie en argent ciselé, portant des armoiries et une couronne ducale.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Ce fut alors que les petits bourgeois, à l'exemple des grands, voulurent avoir des armoiries ; car la vanité se rencontre à tous les degrés de l'humanité.Oscar de Poli (1838-1908)
Ce vase a deux fois répétées sur la panse et le couvercle les armoiries du taikoun : trois feuilles de mauve dans un cercle.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Je citerai, parmi ces boîtes, une boîte portant la fleur de pawlonia, les armoiries du mikado et contenant encore de l'or à farder les lèvres.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Car ces bonnes gens-là, malgré leur orgueil et leurs armoiries, ne reculeront devant rien dès qu'il s'agira de sauver la petite demoiselle ; vous verrez ça par vous-même.Paul Féval (1816-1887)
En 74, nous vous avons octroyé, au grand déplaisir de notre noblesse, des armoiries de mille couleurs qui vous font une poitrine de paon.Victor Hugo (1802-1885)
Il avait les mains blanches, et on trouva aussi sur lui un cachet où il y avait des armoiries.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARMOIRIES » s. f. plur.

Marques de noblesse & de dignité, composées regulierement de certaines figures & esmaux, données & autorisées par les Souverains pour la distinction des personnes & des maisons. Les plus belles Armoiries selon l'art, & les plus belles à voir, sont les moins chargées, & celles dont les figures sont faites de simples traits, comme les partitions & les pieces honorables. C'est la même chose que les Armes qu'on blasonne. Il ne se dit gueres qu'en ces phrases. Il est deffendu aux roturiers de porter des Armoiries timbrées. on a mis ses Armoiries sur les cierges, les torches, sur la tenture de son enterrement. un livre d'Armoiries. On se sert plus volontiers du mot d'Armes, quand on peut éviter l'équivoque des armes ordinaires. Ce mot vient d'armure, à cause qu'on peignoit autrefois sur les Escus les casques & les cottes d'armes des Chevaliers, les marques qu'ils avoient prises pour se distinguer les uns des autres tant à la guerre que dans les Tournois.
 
Les Sçavants sont en grande dispute touchant l'origine des Armoiries. Favin pretend qu'elles ont esté dés le commencement du monde ; Segoin du temps des enfants de Noé ; d'autres du temps d'Osiris, ce qui est appuyé par quelques passages de Diodore de Sicile ; d'autres du temps des Hebreux, parce qu'on a donné des Armes à Moïse, à Josué, aux douze Tribus, à Esther, à David, à Judith, &c. d'autres aux temps heroïques, & sous l'Empire des Assyriens, des Medes & des Persans, s'appuyant sur Philostrate, Xenophon & Quinte Curse. Quelques-uns pretendent qu'Alexandre regla les Armoiries & l'usage du Blason. Le Pere Monet veut qu'elles ayent commencé sous l'Empire d'Auguste ; d'autres pendant les inondations des Gots ; & d'autres sous l'Empire de Charlemagne. Spelman dit que ce sont les Saxons, les Danois & les Normands qui les ont apportées du Nort en Angleterre, & de là en France. Or il est certain que de temps immemorial il y a eu parmi les hommes des marques symboliques pour se distinguer dans les armées, & qu'on en a fait des ornements de boucliers & d'enseignes : mais ces marques ont été prises indifferemment pour Devises, Emblemes, Hieroglyphes, &c. & ce n'étoient point des Armoiries comme les nostres, qui sont des marques hereditaires de la noblesse d'une maison, reglées selon l'art du Blason, & accordées ou approuvées par les Princes. Et tous les Auteurs les plus éclairez tiennent que les Armoiries des maisons, aussi bien que les doubles noms des familles, n'ont pas commencé devant l'an mille ; & l'opinion contraire a été refutée par Spelman, André Du Chesne, Blondel, les freres de Ste. Marthe, de Justel, l'Espinoy, Chiflet, Fauchet, Du Tillet, & le Pere Menestrier. Ce fut alors que commencerent les cottes d'armes, qui étoient une espece de livrée composée de diverses bandes de plusieurs couleurs, d'où vinrent la fasce, la bande, le pal, le chevron, la losenge, &c. qui ont donné le commencement aux Armoiries.
 
Les Armoiries n'ont commencé à être penduës dans les Eglises que vers l'an 1341. dont on voit un témoignage dans l'Histoire de Joinville. D'autres disent que cela ne commença qu'en 1350. par un Evêque d'Utrecht en faisant les obseques de son frere.
 
On dit proverbialement, quand on voit un ignorant assis dans une chaise, que ce sont les Armoiries de Bourges, un asne dans une chaise. On dit aussi, Il n'y a point de plus belles Armoiries que celles d'un vilain, il prend ce qu'il veut.
Le français des régions Oh peuchère ! Oh peuchère !

Peuchère est emblématique d'une aire méridionale qui va des Hautes-Alpes à l'Hérault, en englobant les départements de l'Ardèche et de la Lozère.

27/10/2020