bouillonner

 

définitions

bouillonner ​​​ verbe intransitif

(liquides) Être agité en formant des bouillons. La source bouillonne.
au figuré, littéraire Être en effervescence, s'agiter. Les idées bouillonnent dans sa tête.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bouillonne

tu bouillonnes

il bouillonne / elle bouillonne

nous bouillonnons

vous bouillonnez

ils bouillonnent / elles bouillonnent

imparfait

je bouillonnais

tu bouillonnais

il bouillonnait / elle bouillonnait

nous bouillonnions

vous bouillonniez

ils bouillonnaient / elles bouillonnaient

passé simple

je bouillonnai

tu bouillonnas

il bouillonna / elle bouillonna

nous bouillonnâmes

vous bouillonnâtes

ils bouillonnèrent / elles bouillonnèrent

futur simple

je bouillonnerai

tu bouillonneras

il bouillonnera / elle bouillonnera

nous bouillonnerons

vous bouillonnerez

ils bouillonneront / elles bouillonneront

 

synonymes

bouillonner verbe intransitif

bouillir, bouillotter, frémir, frissonner

[d'impatience, etc.] brûler, bouillir, piaffer, trépigner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le mouvement révolutionnaire, qui jette jusqu'aux femmes dans les luttes de la rue, a chaque fois aussi fait bouillonner dans leurs cerveaux l'idée de l'émancipation politique.Clarisse Bader (1840-1902)
N'est-ce pas une erreur de croire que le temps ne soit rapide que pour les cœurs en proie aux vastes projets qui troublent la vie et la font bouillonner.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il y avait là de grands ateliers d'industrie, clos et bruyants, des usines dont les cheminées fumaient, où l'on entendait bouillonner des chaudières, gronder des rouages.Eugène Fromentin (1820-1876)
Il aurait peut-être été prudent que je ne sorte qu'une heure plus tard, mais je sentais bouillonner dans mon cerveau une telle chaleur que j'en étais effrayé...Marie Quinton (1854-1933)
Parler, instruire, du haut d'une tribune, répandre sur une foule ce que je sentais bouillonner en moi, c'était la seule chose qui me parût tentante...Louis Ulbach (1822-1889)
Il sentait la colère bouillonner en lui sous le regard méprisant de cet homme de bien.Henry Gréville (1842-1902)
Chaque matin, le même soleil d'or montait de l'est, jusqu'au zénith, pour retomber sans hâte, rouge, puis écarlate, dans l'océan que l'on s'étonnait de ne pas voir bouillonner en l'éteignant.Marc Elder (1884-1933)
Il y en a qui sont plus enfoncées encore, et qui font bouillonner la fange en voulant exhaler, du fond où elles sont plongées, des plaintes qu'on ne peut entendre.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Je sens tout à coup la jeune et sainte séve de la vie bouillonner dans mes nerfs et dans mes veines.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il a bien chanté, ses yeux étincellent, sa main brûlante fait bouillonner son vin dans sa coupe.George Sand (1804-1876)
Cette exubérance de vie que je sens bouillonner en moi, se calmera subitement pour se geler sous le souffle de glace de l'éternelle immobilité !Joseph Marmette (1844-1895)
Depuis trois quarts de siècle, deux mots puissants, liberté, égalité, sont le ferment qui soulève et fait bouillonner notre société française, je pourrais dire toute la société européenne.François Guizot (1787-1874)
Être toujours paisible, cela ne dépend pas plus du progrès que du fleuve ; n'y élevez point de barrage, n'y jetez pas de rocher ; l'obstacle fait écumer l'eau et bouillonner l'humanité.Victor Hugo (1802-1885)
Le courage redouble : les avirons font bouillonner la mer le long de la barque, qu'ils forcent à sailler avec une extrême vitesse.Édouard Corbière (1793-1875)
Et je dépense des quarts d'heure à voir bouillonner cette eau, à l'écouter venir, à la regarder s'en aller, en s'écartant comme une jupe blanche sur les pierres !Jules Vallès (1832-1885)
Français, ne vous effrayez pas, la liberté doit bouillonner jusqu'à ce que l'écume soit sortie.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Tu sens bouillonner en toi cette confiance et cette force qui surmontent tous les obstacles, et rajeunissent tout ce qui est vieux et usé.George Sand (1804-1876)
Était-il donc le fils d'un tel homme, lui qui sentait dans son cœur bouillonner tous les sentiments généreux, lui qui aimait le bien, le vrai et le beau ?Georges Ohnet (1848-1918)
Fouettée par le vent, la mer semblait bouillonner de fureur, et l'écume blanche formée sur la surface remplissait l'air d'un nuage neigeux.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Mes vingt ans étaient un peu bouillonnants, mais dans ce pauvre village où je ne fais qu'une halte, je ne veux pas laisser bouillonner mes vingt ans.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUILLONNER » v. n.

Sortir avec impetuosité. Les sources des eaux minerales bouillonnent en sortant de leur source. le sang bouillonne dans les veines des jeunes gens.
 
On le dit aussi des estoffes qui sortent en dehors des bandes ou ouvertures des habits. Ces manches bouillonnent trop.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020