bousculer

 

définitions

bousculer ​​​ verbe transitif

Pousser, heurter brutalement par inadvertance. Les voyageurs pressés le bousculaient. —  pronominal Les idées se bousculent dans sa tête.
Modifier avec brusquerie. Bousculer les traditions.
Faire se dépêcher (qqn). ➙ presser. Elle n'aime pas qu'on la bouscule.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bouscule

tu bouscules

il bouscule / elle bouscule

nous bousculons

vous bousculez

ils bousculent / elles bousculent

imparfait

je bousculais

tu bousculais

il bousculait / elle bousculait

nous bousculions

vous bousculiez

ils bousculaient / elles bousculaient

passé simple

je bousculai

tu bousculas

il bouscula / elle bouscula

nous bousculâmes

vous bousculâtes

ils bousculèrent / elles bousculèrent

futur simple

je bousculerai

tu bousculeras

il bousculera / elle bousculera

nous bousculerons

vous bousculerez

ils bousculeront / elles bousculeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le but était d’amener les caméras et la foule à se bousculer devant les portes de cette salle ; ce qui devait arriver est arrivé.Europarl
D'irascibles cochets se laissaient bousculer sans colère, quitte à traiter leurs voisins de la même façon.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais c'était fini, elle n'avait plus que le désir de vivre jusqu'au bout avec celui-là, s'il voulait seulement ne pas la bousculer si fort.Émile Zola (1840-1902)
Rougon, que le couple faillit bousculer, dut se coller contre un mur, pour le laisser passer, dans un flot de tarlatane étoilée d'or.Émile Zola (1840-1902)
Bien que cette réponse eût été faite sur le ton d'une extrême douceur, il sentit qu'il ne gagnerait rien à la bousculer.Hector Malot (1830-1907)
Je ne suis pas sûr qu’il était absolument utile de bousculer, et de bousculer sans cesse, les agendas.Europarl
Et il se fichait d'elle, il buvait des litres à recommencer l'expérience, s'enrageant, accusant les omnibus qui passaient de lui bousculer son liquide.Émile Zola (1840-1902)
J'étais d'avis qu'il ne pourrait pas me bousculer ; alors, nous avons essayé nos forces, vous savez.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
C'est bien aussi son tour de main robuste et simple, sa manière de bousculer l'idée et de la faire marcher vivement.Auguste Angellier (1848-1911)
Mais, au surplus, voyez comme, en ayant l'air de le bousculer et de le braver, il reste dans l'esprit du temps.Jules Lemaître (1853-1914)
Et ça aurait du succès, les bourgeois aimaient trop qu'on les chatouillât, en ayant l'air de les bousculer.Émile Zola (1840-1902)
Je serais ravie si, au contraire, la publicité pouvait contribuer à bousculer nos vieilles perceptions, nos images de l'homme et de la femme.Europarl
Je ne voulais pas vous bousculer, mais le temps nous manque et deux rapports doivent encore être débattus.Europarl
Bien que toujours prêt à le bousculer et à rire de lui, il daignait rarement lui adresser la parole.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Qu'y avait-il donc de si pressé, à filer ainsi, à bousculer les gens, sans leur laisser le temps de reprendre des forces ?Émile Zola (1840-1902)
Elle accusait aussi la jeune femme de la bousculer, de l'écarter du lit de son frère.Émile Zola (1840-1902)
C'est plus facile à dire qu'à faire, et le marché doit à tout prix encourager les agriculteurs à bousculer leurs habitudes.Europarl
Tant qu'on n'endommageait pas la peau du patient et qu'on se bornait à le bousculer, elle n'avait pas mission d'intervenir.Georges Eekhoud (1854-1927)
C'était un dimanche ; le boulevard était plein de monde, je voulais aller vite, et ne réussissais qu'à me faire bousculer par les passants.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Pourtant, à force de pousser, de bousculer, de se glisser entre les jambes, nous finissions par arriver...Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020