bouleverser

 

définitions

bouleverser ​​​ verbe transitif

Mettre en grand désordre, par une action violente. ➙ chambouler, déranger.
Apporter des changements brutaux dans. ➙ troubler. Cet évènement a bouleversé sa vie.
(choses) Causer une émotion violente et pénible, un grand trouble à (qqn). ➙ émouvoir, secouer. La nouvelle de sa mort nous a bouleversés. —  au participe passé Un visage bouleversé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bouleverse

tu bouleverses

il bouleverse / elle bouleverse

nous bouleversons

vous bouleversez

ils bouleversent / elles bouleversent

imparfait

je bouleversais

tu bouleversais

il bouleversait / elle bouleversait

nous bouleversions

vous bouleversiez

ils bouleversaient / elles bouleversaient

passé simple

je bouleversai

tu bouleversas

il bouleversa / elle bouleversa

nous bouleversâmes

vous bouleversâtes

ils bouleversèrent / elles bouleversèrent

futur simple

je bouleverserai

tu bouleverseras

il bouleversera / elle bouleversera

nous bouleverserons

vous bouleverserez

ils bouleverseront / elles bouleverseront

 

synonymes

bouleversé, bouleversée adjectif

ému, ébranlé, troublé, remué, retourné, secoué, dévarié (région.)

bouleverser verbe transitif

émouvoir, ébranler, retourner, secouer, troubler, tournebouler (familier), tourner le(s) sang(s) à (familier)

perturber, déranger, désorganiser, jeter le trouble dans, mettre sens dessus dessous, renverser, révolutionner, chambarder (familier), chambouler (familier)

ravager, détruire, redessiner, ruiner, saccager

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le président en exercice a déclaré ce matin qu'il ne fallait pas bouleverser nos autres calendriers.Europarl
N'ayons donc pas la prétention de tout bouleverser, de tout régenter, de tout soustraire, hommes et choses, aux lois de leur propre nature.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'équilibre de son bonheur est stable parce qu'il est défini et il ne suffit pas de quelques mécomptes pour le bouleverser.Émile Durkheim (1858-1917)
En vain, il la poursuivit un instant, car cette brusque disparition achevait de le bouleverser.Émile Zola (1840-1902)
Alors que la législation communautaire en matière de commerce électronique, par exemple, a été mise en place très récemment, il est déraisonnable de tout vouloir bouleverser.Europarl
Les paroles que cet homme m'a dites ce soir m'ont frappé au cœur ; elles y sont restées malgré moi pour me bouleverser.Honoré de Balzac (1799-1850)
Outre que je prenais une large part à son chagrin, je ne perdais pas de vue que cet incident – fâcheux à tous égards – allait bouleverser complètement mon existence.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Pour douze heures de traversée, ce n'est pas la peine de vous bouleverser les sens.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il n'est pas possible de bouleverser aujourd'hui les règles internationales du droit de la mer.Europarl
Il se forma une société par actions qui recommença à bouleverser la fallacieuse montagne et y engloutit son capital.Émile Souvestre (1806-1854)
Ce matin même, le ministre m'a forcé à poser une heure, à bouleverser tous mes services.Fernand Vandérem (1864-1939)
Je lui aidai à bouleverser et retourner toutes ces défroques qui sentaient le passé, et représentaient des modes défuntes et des usages perdus.Eugène Le Roy (1836-1907)
La perte d'un enfant venait de bouleverser sa vie intime de père tendre et pauvre.Émile Zola (1840-1902)
On conçoit combien de pareils détails, que j'apprenais couchée au fond de mon lit et n'ayant pour société que mon médecin, frappé lui-même de terreur, devaient me bouleverser.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Sur ce malheureux principe que la loi crée la propriété, principe qui peut bouleverser le monde.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Demandez au vent combien il lui faut d'heures pour le bouleverser d'un pôle à l'autre.George Sand (1804-1876)
Rassurons-nous donc sur le compte des spectres ; ils ne peuvent ni bouleverser notre mobilier, ni serrer d'une manière inquiétante le nœud de notre cravate.Saintine (1798-1865)
Ce principe, mal connu, mal défini, mal appliqué surtout, pouvait engendrer des équivoques terribles, et bouleverser la société française de fond en comble.Maurice Joly (1829-1878)
Les difficultés économiques que nous connaissons actuellement suscitent une ouverture maximale aux nouvelles idées et constituent l'occasion de bouleverser radicalement notre façon de penser traditionnelle.Europarl
Il aurait dû en rire, et cette attitude de fierté tendre achevait de lui bouleverser le cœur.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOULEVERSER » v. act.

Renverser, mettre en desordre, en confusion. Au siege de Candie tout le terrain des environs étoit bouleversé à force de mines & de fourneaux. il fait rebastir une partie de son logis, tout est bouleversé chez luy.
 
BOULEVERSER, se dit aussi figurément en choses morales. Les grandes afflictions luy ont bouleversé, luy ont fait tourner l'esprit. la banqueroute d'un tel a bouleversé les affaires de tous ses associez. la diversité des Religions, les guerres civiles bouleversent un Estat.
 
BOULEVERSÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020