broyer

 

définitions

broyer ​​​ verbe transitif

Réduire en parcelles très petites, par pression ou choc. ➙ écraser, piler, triturer. Broyer les couleurs, pulvériser les matières colorantes en les écrasant. —  locution Broyer du noir : s'abandonner à des réflexions tristes, avoir le cafard.
Écraser. La machine lui a broyé la main.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je broie

tu broies

il broie / elle broie

nous broyons

vous broyez

ils broient / elles broient

imparfait

je broyais

tu broyais

il broyait / elle broyait

nous broyions

vous broyiez

ils broyaient / elles broyaient

passé simple

je broyai

tu broyas

il broya / elle broya

nous broyâmes

vous broyâtes

ils broyèrent / elles broyèrent

futur simple

je broierai

tu broieras

il broiera / elle broiera

nous broierons

vous broierez

ils broieront / elles broieront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Clara venait de se glisser dans le cercle de ces bras musclés prêts à broyer leur capture récalcitrante.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il s’agit là une fois de plus d’une machine à broyer les nations et les identités nationales pour y substituer in fine une identité européenne.Europarl
Les uns servent aux soufflets des forgerons, d'autres à presser l'huile de palmier, à broyer les couleurs dont on peint les nattes, à vendre les provisions aux marchés.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Elle se laissa retomber au milieu des pierres, et, les saisissant à deux mains dans son angoisse, elle semblait vouloir les broyer.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
J'en remets deux au peintre qui a acheté le panneau pour le portrait et qui a fait broyer mes couleurs.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Elle allait, je crois, broyer d'un coup de dents la tête de la victime, lorsque je me suis hâté d'intervenir et de la chasser.Émile Zola (1840-1902)
Il est vrai qu'ayant voulu faire un jour la dînette avec un de ces gâteaux ainsi conservés, nous dûmes le broyer avec une pierre, tant il était sec !Paul Bourget (1852-1935)
Plus cette inquiétante concentration, plus ces mouvements nerveux, plus ces contractions de mains impatientes et prêtes à broyer des choses.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
De plus, il n'était pas inutile, pour donner des temps passés une représentation pittoresque, d'avoir l'imagination souple et brillante, et l'habitude aussi de broyer des couleurs.Louis Maigron (1866-1954)
Il ne moudrait jamais mon froment à la meule qui vient de broyer de l'orge et du seigle.George Sand (1804-1876)
A l'appel de son homme, elle n'eut pas une hésitation, s'avança, empoigna la jambe gauche de sa sœur, l'écarta, s'assit dessus, comme si elle avait voulu la broyer.Émile Zola (1840-1902)
Monsieur, les critiques nous ont gâtés, et vous voyez bien que c'est une grande sottise de broyer des idées sur la palette : les feux d'artifice ne pensent à rien.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il y a juste huit jours, je t'apprenais mes projets, et quelque chose d'atroce va nous broyer, nous broie déjà !Jean de la Brète (1858-1945)
Il recula jusqu'au bout de la table et ses mains crispées semblaient vouloir broyer cette enveloppe qui désormais le brûlait.Paul Féval (1816-1887)
Elles apprennent à teindre de différentes couleurs, à broyer les grains, à faire diverses sortes de pain ou de pâte, et à vendre leur ouvrage au marché.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Alors, cessant de parler, il lui prit la main, une petite main frêle d'enfant, la serra dans sa poigne de fer, d'une pression continue d'étau, jusqu'à la broyer.Émile Zola (1840-1902)
On eût dit une forte mâchoire en train de broyer de la chair et des os.Marguerite Audoux (1863-1937)
Ses cheveux étaient noirs, et elle avait trente-deux dents capables de broyer le pain le plus dur.Edmond About (1828-1885)
On doit porter ces massues à droite, à gauche, par devant, par derrière ; mais trop lourdes, elles échappaient de leurs doigts, au risque de leur broyer les jambes.Gustave Flaubert (1821-1880)
L'imagination d'un artiste aurait peine à inventer un tableau plus émouvant que celui-là dont le hasard s'était chargé de poser les personnages et de broyer les couleurs.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROYER » v. act.

Reduire en poudre. Il faut broyer ces drogues dans le mortier.
 
On le dit particulierement des couleurs qu'on broye long-temps sur le marbre ou le porphyre, en les meslant avec de l'huile pour les en imbiber, aprés qu'on les a pulverisées.
 
BROYÉ, ÉE. part. & adj.
 
On appelle Pain broyé, un certain petit pain de fine farine que les Boulengers étoient autrefois obligez de faire pour leur chef-d'oeuvre, quand on les recevoit Maistres. Voyez Pain.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020