Email catcher

triturer

Définition

Définition de triturer ​​​ verbe transitif

Réduire en poudre ou en pâte en écrasant par pression et frottement. ➙ broyer. Les molaires triturent les aliments.
Manier à fond. ➙ pétrir. familier Se triturer les méninges, la cervelle : se fatiguer l'esprit.
Manier avec insistance, machinalement. ➙ tripoter. Il triturait sa casquette.

Conjugaison

Conjugaison du verbe triturer

actif

indicatif
présent

je triture

tu tritures

il triture / elle triture

nous triturons

vous triturez

ils triturent / elles triturent

imparfait

je triturais

tu triturais

il triturait / elle triturait

nous triturions

vous trituriez

ils trituraient / elles trituraient

passé simple

je triturai

tu trituras

il tritura / elle tritura

nous triturâmes

vous triturâtes

ils triturèrent / elles triturèrent

futur simple

je triturerai

tu tritureras

il triturera / elle triturera

nous triturerons

vous triturerez

ils tritureront / elles tritureront

Synonymes

Synonymes de triturer verbe transitif

broyer, concasser, piler, pulvériser, [avec les dents] mâcher, mastiquer, [du sel] égruger

malaxer, pétrir

jouer avec, manier, tripoter

Exemples

Phrases avec le mot triturer

Puis à force de triturer cette structure en grillage, un jour, un fil se détacha.Cahiers d'histoire de l'aluminium, 2017, Nathalie Postic (Cairn.info)
Et pas question de triturer 1 000 montures avant d'en essayer une, c'est l'opticien qui les tendra au client à la demande.Ouest-France, 30/04/2020
C'est en tout cas un sujet que les parlementaires vont triturer dans tous les sens.Ouest-France, François-Xavier LEFRANC, 13/03/2021
Alors vous voyez aussitôt les deux battants de la feuille se rapprocher brusquement et tenir la mouche prisonnière entre eux, la broyer, la triturer en petits morceaux.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ce fut d'abord une première période à se triturer les nerfs.Ouest-France, 12/07/2011
Il le transmet avec conviction par son maniement de la langue qu'il lui faut presque triturer.Lettres de la SPF, 2012, Muriel Soulié (Cairn.info)
Ils ne comptent plus le nombre de fois qu'ils se sont fait triturer le nez depuis le début de saison.Ouest-France, 11/10/2020
Pour les protéger, il faut arrêter de les triturer, les malaxer.Ouest-France, 17/10/2017
En même temps, il faut bien une contrepartie après s'être fait triturer le nez deux fois dans la semaine.Ouest-France, Julien HIPPOCRATE, 22/02/2021
Les pilons dont on se sert pour triturer les corps sont aussi de différentes matières.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Refuser le verdict des faits leur permet alors de triturer à qui mieux-mieux les concepts pour imprimer à leur discours une apparence de cohérence théorique.Enfance, 2018, Serge Larivée, Carole Sénéchal, Zoé St-Onge (Cairn.info)
Nous l'avons questionné sur le pouvoir des mots, lui qui aime tant les triturer.Ouest-France, 22/06/2021
Cette année, les dirigeants étaient placés devant une alternative : pleurnicher devant l'absence de rentrées financières ou se triturer les méninges pour trouver la bonne idée.Ouest-France, 07/01/2021
Il est là, perché sur sa chaise, à triturer son mouchoir.Ouest-France, Arnaud Belier, 25/03/2017
Cette polysémie, chaque génération doit la trouver, la triturer et même la malmener pour se l'approprier.L'Observatoire, 2011, Bernard Faivre d’Arcier (Cairn.info)
Autre spécialité locale à découvrir - du moins à entendre ou à triturer - : le logelloop.Ouest-France, 12/05/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TRITURER v. act.

Terme de Chymie. C'est reduire en poudre les matieres seches dans un mortier, pour aprés les passer dans un tamis.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022