Email catcher

canif

Définition

Définition de canif ​​​ nom masculin

Petit couteau de poche à lames qui se replient dans le manche. locution Donner un coup de canif dans le contrat (de mariage), être infidèle. par extension Coup de canif : non-respect d'un accord. ➙ entorse.

Synonymes

Synonymes de canif nom masculin

couteau de poche

Exemples

Phrases avec le mot canif

Il a plus de 300 canifs à son actif, de toutes les formes et toutes les couleurs.Ouest-France, 13/08/2016
C'est un nouveau coup de canif contre l'image du système de retraite français.Capital, 29/05/2020, « Notre système de retraite très mal classé dans une étude… »
Pour l'opposition, c'est un premier coup de canif à l'esquisse d'un projet qui se présentait plutôt bien.Ouest-France, Philippe ECALLE, 11/08/2021
Même s'il aime, depuis l'enfance, les canifs, ce n'est pas par vocation qu'il a décidé de venir sur les marchés.Ouest-France, 29/07/2021
C'était une des grandes occupations du clerc que de les entretenir ; et il gardait, à cet usage, un canif tout particulier dans son écritoire.Gustave Flaubert (1821-1880)
Coma est un texte brûlant, incisif comme un coup de canif.Che vuoi ?, 2006, José Morel Cinq-Mars (Cairn.info)
Petit coup de canif dans le contrat du tout sauf industriel.Ouest-France, Thomas HENG, 31/01/2015
Il disait avoir perdu un canif sur un certain chemin.Revue de la Société Française de Gestalt, 2002 (Cairn.info)
Les écoliers ont, pendant un siècle, gravé avec leur canif leur amertume dans le bois des pupitres d'école.Les cahiers de médiologie, 1998, Serge Tisseron (Cairn.info)
La pointe de son canif heurta quelque chose.Maurice Leblanc (1864-1941)
Dans ses boîtes en bois, fabriquées spécifiquement pour y placer les canifs, le plus petit ne mesure qu'un peu plus d'un centimètre.Ouest-France, 13/08/2016
Nos arbres se moquent de vos coups le canif, et ma mère vous demande cela pour causer.George Sand (1804-1876)
C'eût été un coup de canif planté en plein cœur du contrat social !Esprit, 2021, Camille Riquier (Cairn.info)
Il prit un canif ouvert sous sa main et le piqua au milieu du nom imprimé, comme s'il eût poignardé quelqu'un.Guy de Maupassant (1850-1893)
Collinet prend son canif pour couper le cuir.Jules Vallès (1832-1885)
Ce sont des coups de canif dans la liberté de créer, de penser, de parler, de diffuser.Ouest-France, 17/05/2021
Il lui reproche son effacement alors qu'il avait mis un coup de canif dans le contrat, le pacte qu'il avait imposé.L'en-je lacanien, 2013, Albert Nguyên (Cairn.info)
Le gouvernement est accusé de donner un coup de canif à sa volonté de verdir sa politique.Ouest-France, Fanette BON, Christelle GUIBERT, 05/10/2020
Cette interprétation qui est faite est, à mon sens, destinée chaque fois à donner encore un coup de canif au code de la propriété intellectuelle.LEGICOM, 2003 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CANIF s. m.

On prononce Ganif. Petit morceau d'acier fort tranchant, garni d'un petit manche dont on se sert pour tailler des plumes. Un Latin canipulus.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine