capituler

 

définitions

capituler ​​​ verbe intransitif

Se rendre à un ennemi par un pacte.
au figuré Abandonner sa position, s'avouer vaincu. ➙ céder.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je capitule

tu capitules

il capitule / elle capitule

nous capitulons

vous capitulez

ils capitulent / elles capitulent

imparfait

je capitulais

tu capitulais

il capitulait / elle capitulait

nous capitulions

vous capituliez

ils capitulaient / elles capitulaient

passé simple

je capitulai

tu capitulas

il capitula / elle capitula

nous capitulâmes

vous capitulâtes

ils capitulèrent / elles capitulèrent

futur simple

je capitulerai

tu capituleras

il capitulera / elle capitulera

nous capitulerons

vous capitulerez

ils capituleront / elles capituleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les chefs répondirent qu'assurément les habitants résisteraient le plus possible, mais que si l'escadre anglaise revenait, il faudrait capituler honorablement pour éviter à la ville une destruction complète.André Le Glay (1785-1863)
Mais il n'y a point de moyen de capituler, il faut renoncer à ce mariage !Paul de Kock (1793-1871)
On y admit tous les maréchaux présens dans la capitale ; et ceux qui naguère avaient refusé de combattre, ne refusèrent pas de venir capituler.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Malheureusement je ne suis pas une créature du présent, et je ne veux point capituler avec la fortune.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Après quelques escarmouches, les habitants, se voyant inférieurs en nombre, et surpris par la rapidité de l'attaque, offrirent de capituler et de se rendre avec tous leurs biens.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
Il se défendit assez bien pendant quelques jours, mais aux premières bombes qui tombèrent dans la place, il demanda à capituler.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Les rois eux-mêmes ne savent comment faire capituler la politesse exquise de froideur qui cache une armure d'acier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Dans cette position, il ne pouvait songer qu'à capituler, et c'est aussi ce qu'il fit.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Sortir tous ensemble ou capituler tous ensemble, il n'y avait pas d'autre parti à prendre.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Une seconde sommation menaçant d'un assaut immédiat redouble les terreurs des lâches et exalte l'audace des traîtres, le conseil décide qu'il va capituler.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il mit l'abondance dans le camp, & les assiegés qui s'étoient défendus jusques-là, fort vigoureusement en ayant perdu le courage, ils ne tarderent plus que deux jours à demander à capituler.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Vandamme fit mettre en batterie plusieurs mortiers et bouches à feu de gros calibre, et, après quelques menaces suivies d'effet, amena la place à capituler le 2 décembre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le premier assaut de l'ennemi fut repoussé ; mais la garnison était trop faible, et la place finit par capituler.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Les résistances de sa raison, les fantaisies de son humeur, les singularités de son caractère eurent tôt fait de capituler devant l'explosion victorieuse et triomphante de la foi.Albert le Roy (1856-1905)
Profitons des avantages que cette situation exceptionnelle nous offre pour combattre l'anglais et le forcer à capituler.Arsène Bessette (1873-1921)
Spinola, dont les talents et le courage ne pouvaient plus rien, se retira et gagna la terre-ferme, laissant à son lieutenant l'autorisation de capituler.Pierre Daru (1767-1829)
Les assaillants se précipitèrent vers les ouvertures par lesquelles leurs ennemis pouvaient sortir ; ils espéraient les surprendre, les enfermer, les forcer à capituler.Louis Reybaud (1799-1879)
Ils jugèrent la situation si grave qu'ils demandèrent à capituler, à condition qu'ils auraient la vie sauve et qu'ils conserveraient leurs biens et leurs privilèges.André Le Glay (1785-1863)
La plupart des assistants sont visiblement soulagés de s'entendre donner ces conseils ; ils ont peur et ne demandent qu'à capituler.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
C'est là qu'était la porte de fer, c'est là qu'était la mèche soufrée, c'est là qu'il fallait capituler ou mourir.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPITULER » v. n.

Traitter avec un assiegeant de la reddition d'une place sous certaines conditions.
 
CAPITULER, se dit aussi des propositions d'accord qu'on fait faire à une partie pour sortir de quelque affaire, de quelque embarras. Il y a apparence que le procés de cet homme ne vaut rien, puis qu'il veut capituler. cette coquette resiste il y a long-temps aux poursuittes de son amant, mais elle commence à capituler.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020