Email catcher

capituler

Définition

Définition de capituler ​​​ verbe intransitif

Se rendre à un ennemi par un pacte.
au figuré Abandonner sa position, s'avouer vaincu. ➙ céder.

Conjugaison

Conjugaison du verbe capituler

actif

indicatif
présent

je capitule

tu capitules

il capitule / elle capitule

nous capitulons

vous capitulez

ils capitulent / elles capitulent

imparfait

je capitulais

tu capitulais

il capitulait / elle capitulait

nous capitulions

vous capituliez

ils capitulaient / elles capitulaient

passé simple

je capitulai

tu capitulas

il capitula / elle capitula

nous capitulâmes

vous capitulâtes

ils capitulèrent / elles capitulèrent

futur simple

je capitulerai

tu capituleras

il capitulera / elle capitulera

nous capitulerons

vous capitulerez

ils capituleront / elles capituleront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot capituler

On l'attaqua de toutes parts, et avant la nuit les magistrats demandèrent à capituler.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Le trope a raison des atermoiements de la femme, qui finit par capituler et devenir la rose.Revue française d'études américaines, 2007, Cécile Roudeau (Cairn.info)
Sa tentative ne réussit pas et il dut capituler.Thomas Balch (1821-1877)
Ainsi, au début de chaque thérapie, une personne addictive doit reconnaître cela et capituler.Revue de la Société Française de Gestalt, 2006, Peter Schulthess (Cairn.info)
Une décision de ce genre nous engagerait, tout bonnement, sur la mauvaise voie et reviendrait à capituler.Europarl
C'est au pied de ce mur qu'il va flancher, et reculer, puis capituler et se soumettre.Psychanalyse, 2006, Michel Lapeyre (Cairn.info)
Plutôt que de capituler, il préfère se suicider en 30 avant notre ère.Capital, 30/07/2017, « Cléopâtre, une top manager avant l'heure »
Sortir tous ensemble ou capituler tous ensemble, il n'y avait pas d'autre parti à prendre.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Pour autant, le coach n'a pas l'intention de capituler malgré la différence d'écart (quatre divisions) entre les deux clubs.Ouest-France, 17/10/2020
Cela présuppose, surtout, que la politique institutionnelle cesse de capituler devant le pouvoir économique et résiste à son instrumentalisation par les possédants.PARTIS / mouvements, 2009, Michel Vakaloulis (Cairn.info)
C'est une tentation très forte pour les nonagénaires de renoncer, de capituler, d'abandonner.Imaginaire & Inconscient, 2019, Bernadette Aumont (Cairn.info)
Un attroupement se forme et, très vite, les fonctionnaires sont entourés par une dizaine d'individus et doivent capituler.Ouest-France, 04/12/2020
La fiction qui se crée autour, riche de sons, de vibrations sous les pieds et d'étendues sauvages en trois dimensions, oblige le cerveau à capituler et le corps à réagir.Ouest-France, Martina MANNINI, 25/10/2018
Autant dire qu'elles entendaient contraindre le gouvernement à capituler en rase campagne.Le débat, 2003, Marcel Gauchet, René Rémond (Cairn.info)
Les rois eux-mêmes ne savent comment faire capituler la politesse exquise de froideur qui cache une armure d'acier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les mordus de la tradition n'ont cependant pas voulu capituler.Ouest-France, 15/10/2020
C'est là qu'était la porte de fer, c'est là qu'était la mèche soufrée, c'est là qu'il fallait capituler ou mourir.Victor Hugo (1802-1885)
Malgré ce discours plein de fermeté, la cour dut néanmoins capituler et procéder à l'enregistrement.XVIIe siècle, 2003, Reynald Abad (Cairn.info)
Elle pouvait ainsi s'entêter et refuser de capituler dans les situations défavorables.Travailler, 2005, Christophe Dejours (Cairn.info)
Mais pas au point de pousser gérants et analystes à capituler.Capital, 29/10/2018, « Bourses en baisse : les investisseurs, inquiets, ne cèdent pas… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CAPITULER v. n.

Traitter avec un assiegeant de la reddition d'une place sous certaines conditions.
 
CAPITULER, se dit aussi des propositions d'accord qu'on fait faire à une partie pour sortir de quelque affaire, de quelque embarras. Il y a apparence que le procés de cet homme ne vaut rien, puis qu'il veut capituler. cette coquette resiste il y a long-temps aux poursuittes de son amant, mais elle commence à capituler.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine