choyer

 

définitions

choyer ​​​ verbe transitif

Soigner avec tendresse, entourer de prévenances. ➙ cajoler, combler, entourer, gâter. —  au participe passé Une enfant très choyée.
au figuré Entretenir avec tendresse, complaisance (une idée, un sentiment, un état). ➙ cultiver.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je choie

tu choies

il choie / elle choie

nous choyons

vous choyez

ils choient / elles choient

imparfait

je choyais

tu choyais

il choyait / elle choyait

nous choyions

vous choyiez

ils choyaient / elles choyaient

passé simple

je choyai

tu choyas

il choya / elle choya

nous choyâmes

vous choyâtes

ils choyèrent / elles choyèrent

futur simple

je choierai

tu choieras

il choiera / elle choiera

nous choierons

vous choierez

ils choieront / elles choieront

 

synonymes

choyer verbe transitif

cajoler, couver, dorloter, gâter, materner, soigner, chouchouter (familier), mignoter (vieux)

cultiver, entretenir, nourrir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle avait l'air d'une brave femme, et elle promit de choyer le nourrisson comme s'il eût été à elle.André Theuriet (1833-1907)
C'est surtout un atout culturel, un bien précieux, qu'il faut donc choyer.Europarl
Elle le soumettait à son désir de le choyer sans cesse, de l'asseoir sur ses genoux, de le serrer dans ses bras, de l'attirer au fond des ottomanes.Paul Adam (1862-1920)
Se laisser bercer, choyer, aimer, vivre d'espoirs et de tendresses, voilà notre unique aspiration.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
On vous donne des fêtes ; on a l'air de vous choyer ; mais c'est pour s'engraisser de votre substance.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Il eût fallu qu'il demeurât près d'elle à la distraire, à la choyer.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Comme personne sauvée de longue et forte maladie et venant à convalescence, les fault choyer, espargner, restaurer.Anatole France (1844-1924)
Aussi, ils s'y façonnent de jour en jour, de minute en minute, n'ayant contre lui aucune défense, étant obligés au contraire de le servir, de le choyer, de le respecter.Octave Mirbeau (1848-1917)
Sur ce, les deux bonnes filles le conduisirent à son lit, ne songeant qu'à le choyer de leur mieux.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Une bonne et sérieuse souffrance à dorloter, à choyer, voilà de l'occupation !Charles Des Écores (1852-1905)
Je suis dans une situation à choyer mes vrais amis, maintenant je sais quel est leur prix...Honoré de Balzac (1799-1850)
Il en est d'autres, par contre, pour qui c'est un bonheur de choyer, de dorloter, de pouponner les bambins : laissez-leur donc la joie d'élever les enfants des autres.Charles Turgeon (1855-1934)
Grâce aux talents et à l'activité de cet intendant femelle, la douce et imprévoyante veuve n'eut plus qu'à choyer son enfant.Edmond About (1828-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHOYER » v. act.

Traitter, manier delicatement quelque chose. La santé des Princes est fort precieuse, il la faut choyer. cet Officier fatigué trop, il se devroit choyer davantage. les gens propres choyent beaucoup leurs habits.
 
CHOYER, signifie aussi, Espargner. Dans les villes assiegées il faut choyer les provisions, les espargner. un homme qui n'a que peu de bien, le doit choyer.
 
CHOYER, signifie encore, Mesnager la reputation de quelqu'un. Il n'est pas satisfait de son Advocat, il a trop choyé sa partie adverse. cet Historien a beaucoup choyé un tel Prince, il n'en a pas dit tout le mal qu'il en sçavoit.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020