entourer

 

définitions

entourer ​​​ verbe transitif

Garnir de qqch. qu'on met tout autour ; mettre autour de. Entourer un enfant de ses bras. —  au figuré Entourer qqn d'égards. Entourer ses actions de mystère.
(choses) Être autour de (qqch., qqn) de manière à enfermer. Une clôture entoure le jardin. —  au participe passé Un jardin entouré de haies.
(personnes ou choses) Être habituellement ou momentanément autour de (qqn). Les gens qui nous entourent. ➙ entourage, milieu.
S'occuper de (qqn), aider ou soutenir. Ses amis l'entourent beaucoup, depuis son deuil. ➙ entouré.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'entoure

tu entoures

il entoure / elle entoure

nous entourons

vous entourez

ils entourent / elles entourent

imparfait

j'entourais

tu entourais

il entourait / elle entourait

nous entourions

vous entouriez

ils entouraient / elles entouraient

passé simple

j'entourai

tu entouras

il entoura / elle entoura

nous entourâmes

vous entourâtes

ils entourèrent / elles entourèrent

futur simple

j'entourerai

tu entoureras

il entourera / elle entourera

nous entourerons

vous entourerez

ils entoureront / elles entoureront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant, ils s'avancèrent hardiment, et parurent se disposer à nous entourer ; mais nous criâmes à nos hommes qui montaient les chaloupes, de ne pas les laisser venir trop près.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Il n'avait jamais cessé d'entourer de la plus chaude affection celle qui, de son côté, l'avait toujours soutenu.Gustave Coquiot (1865-1926)
Il était veuf et n'avait qu'un enfant, une fille, veuve elle-même depuis peu, et qui s'empressa de le recueillir chez elle et de l'entourer de sa plus tendre sollicitude.Albert Cim (1845-1924)
Mais, avant d'arrêter définitivement un parti, il était convenable et nécessaire de prendre l'avis de mes généraux et de m'entourer de leurs lumières.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Mais par dessus tout, on ne leur donne pas la possibilité de s’entourer d’un mouvement solidement structuré et permanent.Europarl
Ils savent entourer d'une telle hypocrisie leurs vilaines actions qu'ils deviennent impeccables devant la loi et restent pourtant, d'instinct, repoussants.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Nous pourrons aisément l'entourer ; si nous le manquons de cette façon, je me charge de l'atteindre avec mon cheval et en voici encore un autre qui le gagnera de vitesse.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Ce qui était définitif pour une personne tend à devenir définitif pour tous ceux qui peuvent l'entourer.Europarl
La jurisprudence héroïque eut pour caractère de s'entourer de garantie par l'emploi de paroles précises.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
C'est-à-dire que, l'année dernière, vous n'aviez pas, pour instruire vos élèves, songé à vous entourer d'hommes spéciaux.Alphonse Karr (1808-1890)
Ces joies que j'ai prises en silence, au hasard de votre vie, m'ont rendu mille fois plus heureux que toutes celles dont votre cœur ingénieux s'est plu à m'entourer.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Cette précaution extrême, les soins dont on paraissait vouloir l'entourer, la douceur exceptionnelle avec laquelle on le traitait, lui paraissaient étrangement suspects.Michel Zévaco (1860-1918)
Valentine n'était point née passionnée, mais la fatalité semblait se plaire à la jeter dans une situation d'exception, et à l'entourer de périls au-dessus de ses forces.George Sand (1804-1876)
Dans la circonstance, ce qui la rendait anxieuse, c'était le mystère même dont elle était obligée de s'entourer, c'était l'inconnu...André Theuriet (1833-1907)
Il faut les découvrir, les signaler, et les entourer d'une lumière qui les empêche d'agir.Adolphe Thiers (1797-1877)
On le voit avec indignation leur prodiguer les fêtes et les dons, les entourer de plus de faste qu'ils n'en avaient perdu.Émile Vincens (1764-1850)
Un groupe de cavaliers était venu m'entourer dès l'instant de ma chute, d'autant plus intempestive, que le désir de me protéger pouvait amener le combat sur place.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Les chasseurs, sur cet avis, se dirigèrent au galop vers l'îlot avec l'intention de l'entourer.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Quelle nature humaine possède un fonds assez inépuisable de tendresse pour trouver en elle le courage d'entourer de soins aussi assidus l'objet même de ses affections ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
M'entourer d'un nuage semblable, c'eût été un stratagème vulgaire, et cela m'eût, en outre, fait manquer mon but.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENTOURER » v. act.

Enceindre. L'Ocean entoure la terre. Cette maison est entourée d'eau, de bois, de fossez, de prairies. Ce mot vient de tornus, tornare.
 
ENTOURER, signifie aussi, Environner, estre alentour. Les gens charitables sont toûjours entourez de gueux. Les bonnes tables sont entourées d'escornifleurs. Cette ville est entourée d'ennemis. Les Rois s'entouroient autrefois la teste d'un diademe.
 
ENTOURÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020