cloche

définitions

cloche ​​​ nom féminin

Instrument creux, évasé, en métal sonore (bronze), dont on tire des vibrations retentissantes et prolongées en en frappant les parois intérieures ou extérieures. ➙ bourdon, carillon. Les cloches sonnent. —  locution N'entendre qu'un son de cloche, qu'une opinion. Déménager à la cloche de bois, en cachette. —  familier Sonner les cloches à qqn, le réprimander fortement.
Objet creux qui recouvre, protège. Cloche à fromage. —  Cloche à plongeur : dispositif à l'abri duquel on peut séjourner sous l'eau.
locution, familier Se taper la cloche : bien manger.
en apposition Chapeau cloche, sans bords. Jupe cloche, légèrement évasée.

cloche ​​​ nom féminin et adjectif

familier Personne niaise et maladroite. —  adjectif Elle est un peu cloche.
La cloche : les clochards.

synonymes

cloche nom féminin

[petite] clochette, grelot, sonnette, [grosse] bourdon

airain (poétique), bronze (poétique)

dessus-de-plat, couvercle

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une douce lyre pleine d'ivresse, - une lyre de minuit, une cloche-crapaud que personne ne comprend, mais qui doit parler devant des sourds, ô hommes supérieurs !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Son tintement frêle de cloche pauvre montait se perdre à travers le ciel, comme une voix trop faible, vite noyée dans l'immensité bleue.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais je te répète que c'est impossible ; on t'aurait vu, entendu ; d'ailleurs comment empêcher une cloche de sonner ?Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il n'osait remuer en son lit, parce que le moindre son de cloche eût amené la découverte de cette cloche dans ses draps et la preuve irrécusable de sa culpabilité.Paul Lacroix (1806-1884)
La cloche continuait de les guider ; ils entrèrent dans le bois, et la clarté tremblante de la lune devint plus incertaine par l'ombrage et le mouvement des feuilles.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il baissa la tête, garda de nouveau un silence farouche, puis tressaillit au son d'une cloche qui se fit entendre.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Voilà que la cloche sonna son implacable glas pour elle, si jeune, si jolie et si bonne.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Tout parlait d'une longue durée et d'un lent dépérissement, jusqu'à la corde de la cloche retombant au milieu du porche, tout amincie et blanchie par la vétusté.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Quelle est cette cloche plus sourde et plus triste que toutes les autres, plus proche aussi de notre oreille ?...Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
J'abrite le tout sous une large cloche de verre, et j'attends le mois de mai, époque de la sortie.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Dix minutes s'étaient à peine écoulées depuis que la cloche du réveil avait retenti lorsqu'on frappa doucement à la porte.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le temps marcha, et la cloche du dîner vint le surprendre avant qu'il eût trouvé une réponse aux questions qui se heurtaient dans sa tête.Hector Malot (1830-1907)
Le monde est une cloche fêlée ; elle fait du bruit, mais elle ne résonne pas.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Baisemeaux fit battre le tambour et sonner la cloche qui avertissait chacun de rentrer, afin d'éviter la rencontre d'un prisonnier mystérieux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En même temps, une cloche se mit à sonner le glas et les mugissements d'un orgue se déroulèrent en larges volutes d'une musique plaintive et menaçante.Michel Zévaco (1860-1918)
Il tombait alors, assommé, dans un sommeil de plomb, dont il s'éveillait soudainement, comme appelé par un coup de cloche, deux heures plus tard, pour reprendre aussitôt son effrayant labeur.Jules Verne (1828-1905)
La cloche tintait à coups précipités, lançant dans la pureté de l'air sa note stridente, et les ondes sonores allaient, s'élargissant, porter au loin l'appel monotone du bateau.Gustave Toudouze (1847-1904)
Les citoyens devraient, selon moi, connaître les deux sons de cloche afin de pouvoir prendre la bonne décision.Europarl
Soudain elle entend une cloche qui sonne en haut, et bientôt des voix confuses dans l'éloignement.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Ne dites pas que c'est fini, jusqu'à ce que la cloche ait sonné encore une fois !Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Chaillot (1803-1892)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CLOCHE » s. f.

C'est une piece de metail qui sert pour appeller les Chrêtiens à l'Eglise, & pour faire quelque assemblée, convocation ou rejouïssance. Les Musiciens la mettent entre les Instrumens de Musique qu'on appelle de percussion. Elle est faite en forme de poire ouverte par enbas avec un battant de fer, & elle est suspenduë sur une grosse charpente de bois qu'on appelle mouton, dans laquelle ses anses sont enclavées. Sa partie la plus haute qui est faite en timbre ou en calote, s'appelle le cerveau. Les traits ou les courbures de l'endroit où la cloche s'élargit, s'appelle les faussures ; & les bords de la cloche où frape le battant, s'appellent les pinces. Les Fondeurs ont un diapason ou une échelle campanaire qu'ils appellent aussi brochette, ou baston, qui sert à connoistre & à mesurer la grandeur ou l'espaisseur, le poids & le son des cloches. Leur matiere est un metail composé de vingt livres d'estain sur cent livres de rosette. On donne quinze fois l'espaisseur du bord au diametre d'une cloche, & douze bords à sa hauteur. La grosse cloche de Rouën pese quarante mille livres, & s'appelle George d'Amboise ; d'autres ne disent que trente-trois mille livres, comme le portent des vers Latins qu'on lit dessus. Son battant est de sept cents dix livres, sa circonference de trente pieds, & son diametre de huit pieds & un tiers. On dit qu'au dessus des portes du Palais de Nanquin en la Chine, est une cloche de la hauteur de deux hommes, qui a trente-deux brasses de tour, & qui est espaisse d'un quart d'aune. Il se fait un fremissement de chaque partie de la cloche lors qu'elle sonne ; & le P. François Maria Grimaldi soûtient dans sa Physique, que le moindre coup qu'on frape sur une cloche fait approcher & éloigner successivement toutes ses parties les unes des autres, & que c'est ce fremissement qui cause le son. On a observé que les cloches s'entendent de plus loin dans les plaines, que sur les montagnes ; & que celles des vallées se font encore entendre de plus loin que celles des plaines. Les Religieux s'assemblent capitulairement au son de la cloche. C'étoit autrefois l'office des Prestres de sonner les cloches, & sur tout dans les Cathedrales, & on les appelloit Klockmans. Ce nom est encore en usage dans l'Eglise d'Amiens. On a appellé cloche bannale, la cloche du befroy, ou la cloche de la Commune. On fait un bruit, un carillon de cloches dans les rejouïssances publiques, & dans les Festes de l'Eglise. On fait une ceremonie pour le baptême ou la benediction des cloches, quoy qu'elle soit condamnée dans les Capitulaires de Charlemagne ; comme Yves de Chartres rapporte qu'on baptisoit autrefois les Eglises, au lieu de dire qu'on les benissoit. Menage derive ce mot de cloca, ou closa, qui se trouve en cette signification dans les Capitulaires de Charlemagne : ce qui vient de l'Allemand clocke, ou plustost glocke, signifiant la même chose. Fauchet croit que c'est un vieux mot François, parce que l'aller & le revenir d'une cloche represente l'alleure d'un boiteux, ce qu'on appelloit clocher. Il y a plus d'apparence qu'il vient de cloc'h, qui est un mot du langage Armorique ou Bas-Breton qui signifie cloche. D'autres le derivent de clangor, parce que c'étoit au son des cloches qu'on signifioit le jeusne ou la penitence ; d'autres du Grec kalein, qui signifie vocare, d'où les Latins ont fait calata comitia ; d'autres du Grec klozein, qui signifie sonner avec la bouche. Quelques-uns le derivent de cochlea, à cause de sa figure. Du Cange enfin le derive du Saxon clugga. Et quelques-uns derivent tous ces mots du Latin glocire.
 
On tient que les cloches ont esté faites à Nole dont St. Paulin a esté Evêque, ou que du moins c'est luy qui en a introduit l'usage dans le service divin : ce qui les a fait appeller nolae, & campanae, parce que Nole est dans la Campagne de Rome. Mais quelques-uns en font distinction, & appellent les grandes cloches, campanae, & les petites ou sonnettes nolae. Ce mot se dit proprement des grelots qu'on met au collier des chiens, aux pieds des oiseaux, & au poitrail des chevaux & mulets. On a dit aussi, nolae refectorii ; & on a donné le même nom à ces clochettes qu'on sonne pendant l'élevation de l'hostie. Polydore Virgile en attribuë l'invention au Pape Sabinian qui succeda à St. Gregoire. Mais il se trompe, car St. Jerôme contemporain de St. Paulin a parlé d'une cloche ; & même Suetone, Dion, Strabon, Polybe, Josephe, & autres en ont fait aussi mention sous les noms de petasus, tintinnabulum, aeramentum, crotalum, signum, &c. Voyez Hieronymus Magius dans le livre qu'il a fait exprés de tintinnabulis, qui en fait voir l'antiquité. Dans l'Eglise Orientale l'usage des cloches étoit tout à fait inconnu, & on appelloit le peuple au service avec des maillets de bois.
 
Matthieu Paris dit qu'autrefois pendant le deuil l'usage des cloches étoit deffendu ; d'où vient qu'on ne les sonne point le jour du Vendredy Saint : mais aujourd'huy on en fait une des principales ceremonies des enterrements. Les Egyptiens n'ont que des cloches de bois, à la reserve d'une seule de fonte qui a esté apportée par les Francs dans le Monastere de St. Anthoine. Ils en attribuent l'invention à Noé, qu'ils disent avoir fait la premiere par le commandement de Dieu.
 
CLOCHE, se dit aussi de certains vaisseaux & utenciles qui ont la figure d'une cloche. Les Jardiniers mettent des cloches de verre sur des melons pour les garentir des injures de l'air. On fait cuire des fruits sous une cloche de fer qu'on fait rougir. On a trouvé l'invention de faire descendre des hommes au fond de la mer dans de grandes cloches de bois. On en voit les figures dans le Journal des Sçavants.
 
CLOCHE, se dit aussi en termes de Medecine, des ampoules ou vessies pleines de serosités qui viennent aux pieds & aux mains par trop de travail ou de marche, ou aux autres parties, quand elles ont souffert du feu. Il vient des cloches aux mains & aux pieds à ceux qui ne sont pas accoûtumés à fendre du bois, ou à marcher. la bruslure cause aussi-tost de grosses cloches.
 
On a appellé aussi autrefois cloche, une espece d'habillement qu'on portoit à cheval, qui étoit estroit par enhaut, mais large & arrondy par enbas en forme d'une cloche. Du Cange.
 
CLOCHE, s'employe proverbialement en ces phrases. Il est temps de fondre la cloche, c'est à dire, de terminer une affaire, de prendre la derniere resolution. Estre estourdi, estre penaud comme un Fondeur de cloches, c'est à dire, estre confus & muet, voyant qu'une affaire qui pouvoit être bonne nous a mal reüssi par nôtre faute. On dit aussi de ceux qui disent tantost d'une façon, tantost de l'autre, qu'ils sont comme les cloches, qu'on leur fait dire tout ce qu'on veut. On appelle Gentilshommes de la cloche, ceux qui ne sont nobles que pour avoir passé en certaines charges de Mairie ou d'Eschevinage qui se donnent au son de la cloche. On dit, qu'on fait sonner la grosse cloche, quand on fait parler le maistre, celuy qui a l'autorité pour conclurre. On dit aussi, qu'un homme n'est pas sujet à un coup de cloche, pour dire, qu'il n'est pas sujet de se rendre à une certaine heure à son devoir, ni à disner, souper, &c.
Le dessous des mots Des fleurs et des hommes Des fleurs et des hommes

Bégonia, forsythia, freesia, zinnia… Qu’ont en commun ces mots ?

Marie-Hélène Drivaud 17/03/2021