Email catcher

cohue

Définition

Définition de cohue ​​​ nom féminin

Foule en désordre.
Bousculade, désordre, dans une assemblée nombreuse. ➙ mêlée. La cohue des heures de pointe.

Synonymes

Synonymes de cohue nom féminin

foule, multitude, peuple (familier), populo (familier)

bousculade, confusion, mêlée, ruée, rush

Exemples

Phrases avec le mot cohue

Dans la cohue et la bousculade, il essaya de sécuriser comme il pouvait son achalandage.Politique africaine, 2017, Séverin Yao Kouamé (Cairn.info)
Pour évitez la cohue des derniers jours, il est possible de faire ses achats en ligne.Capital, 26/08/2019, « Rentrée scolaire : ces astuces pour payer moins cher ses… »
Pour éviter la cohue en boutique, l'opticien a donc décidé de favoriser la prise de rendez-vous.Ouest-France, Maël FABRE, 12/05/2020
Les commerces ont reçu un sacré flux de visiteur, sans que cela ne soit la cohue.Ouest-France, 17/03/2020
Sitôt accrochés, c'était la cohue pour chercher chaque nom dans les listes.Ouest-France, 06/07/2016
Cela donne une cohue planétaire où personne ne sait plus à quoi se raccrocher et où l'on se dispute au nom d'identités imaginaires.Le débat, 2011, Jean Daniel (Cairn.info)
Peu sociable, cette guêpe solitaire vit loin de la cohue des zones urbaines qu'elle délaisse volontiers pour le calme des forêts de pins.Géo, 08/11/2021, « La fourmi-panda est en fait une guêpe étonnante »
Il se fondait avec aisance dans la cohue du plus grand nombre, sans jamais laisser trace de son souvenir.Chimères, 2007, Nicolas Pignon (Cairn.info)
On ne pouvait calculer, même approximativement, le nombre des assistants, et l'aspect de cette cohue faisait naître l'idée de l'infini.Paul Féval (1816-1887)
Dans une avant-scène, un municipal, les bras croisés, regarde la cohue avec effarement.Jules Claretie (1840-1913)
Plutôt que la cohue et les files d'attente, nous préférons des visiteurs qui font l'effort de venir et restent longtemps dans les salles.Ouest-France, 10/08/2021
Ce n'était pas la cohue dans les boutiques, mais les sites de e-commerce ont connu une hausse de fréquentation.Ouest-France, 06/01/2016
Grand paysage large et profond, la mer – des étendues en contrastes avec la cohue du siège – air – lumière.1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, 2017, François Albera (Cairn.info)
Enfin, elle s'exclame tout haut ; la soubrette, ayant levé les yeux, nous aperçoit, quitte aussitôt son antagoniste et s'esquive parmi la cohue.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
C'est la cohue la plus extrême pour remettre sa démission dans les boîtes.Vacarme, 2004, Isabelle Sommier (Cairn.info)
Sous les passions, sous les héroïsmes, sous les dévouements, sous les rages, la morne cohue des anonymes.Victor Hugo (1802-1885)
Les brancards, où gisaient des corps ballonnés, des faces pâles aux yeux luisants, se balançaient, parmi les poussées de la cohue.Émile Zola (1840-1902)
Mais, devant la cohue des visiteurs, elle est à nouveau réservée aux gens de la cour.Vacarme, 2000, Christine Desrousseaux (Cairn.info)
Avec à la clé des cohues médiatisées pour mettre la main sur un robot-cuiseur ou une console de jeux vidéo à prix cassé.Ouest-France, 30/12/2020
Sans cohue mais non sans impatience non plus, côté festivaliers.Ouest-France, Marie LENGLET, 27/09/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COHUE s. f.

Vieux mot qui signifioit autrefois l'assemblée des Officiers de Justice, qui se faisoit en certain lieu pour juger les procés, comme on voit dans les Ordonnances de l'Eschiquier de Normandie de l'an 1383. On s'en est servi depuis pour signifier le lieu destiné à tenir la Justice dans des villages par des Juges pedanées, ainsi appellé à coeunte multitudine, selon Chopin. Du Cange croit qu'il vaut mieux le deriver du Latin chaos. Il vient plustost de coui, qui est un vieux mot Celtique ou Bas-Breton signifiant la même chose. Menage témoigne que coua a été dit autrefois pour halle. Or c'est dans les halles que se tiennent la plus-part des petites Justices. On appelle encore la halle & cohuë de Quintin en Bretagne, le lieu où se font les publications de Justice. Il y en a encore plusieurs semblables en Poictou.
 
COHUË, se dit figurément des assemblées tumultuaires où il n'y a point d'ordre, où chacun parle en confusion. On tenoit autrefois de belles conferences chez un tel, mais il y est venu tant d'impertinents, que cela est degeneré en cohuë.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.