complaire

 

définitions

complaire ​​​ verbe transitif indirect

littéraire Complaire à qqn, lui être agréable (➙ complaisance).
Se complaire (à, dans) verbe pronominal : trouver son plaisir, sa satisfaction à, dans. ➙ se délecter, se plaire. Il se complaît (ou ro complait) à faire cela.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je complais

tu complais

il complaît / ro il complait / elle complaît / ro elle complait

nous complaisons

vous complaisez

ils complaisent / elles complaisent

imparfait

je complaisais

tu complaisais

il complaisait / elle complaisait

nous complaisions

vous complaisiez

ils complaisaient / elles complaisaient

passé simple

je complus

tu complus

il complut / elle complut

nous complûmes

vous complûtes

ils complurent / elles complurent

futur simple

je complairai

tu complairas

il complaira / elle complaira

nous complairons

vous complairez

ils complairont / elles complairont

 

synonymes

complaire à verbe transitif indirect

contenter, plaire à, satisfaire

se complaire à verbe pronominal

aimer, se plaire à, se délecter de, se vautrer dans (péjoratif)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Indépendamment de ces considérations indirectes, j'avais, pour accepter pleinement la situation où j'entrais et pour m'y complaire, des raisons plus grandes et plus décisives.François Guizot (1787-1874)
Pour un mets que nous cherchons, elle nous en offre cinquante ; elle paraît même se complaire dans la pensée d'un menu de prince, aux plats nombreux et de goûts divers.Émile Zola (1840-1902)
Toutefois le travail journalier n'en souffrait pas, au contraire ; car le soin de bien faire, le désir de complaire à sa bienfaitrice étaient sa seule consolation.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
La raison de ces maux, vous l'avez peut-être déjà remarquée ; mais alors pourquoi vous y complaire au lieu de chercher à les guérir ?Marcel Proust (1871-1922)
Ils ont complètement perdu la joyeuse espérance, au point qu'aucun d'eux ne fait plus un pas pour complaire à sa philosophie.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Si les qualités de certaines parties attirent l'admiration, à la bonne heure : on peut s'y complaire plus longtemps même que sur un morceau de musique.Eugène Delacroix (1798-1863)
Il appartient à la vieillesse seule de se complaire dans les souvenirs et de trouver des joies toujours nouvelles dans la contemplation des champs et des bois.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Les chefs de gouvernement doivent à tout prix éviter de se complaire dans la contemplation des résultats acquis.Europarl
Je m'attachai donc à lui complaire, en prenant mieux que lui les leçons qu'elle payait pour nous deux avec une égale libéralité, une égale insouciance.George Sand (1804-1876)
Mais le sort qui, dans ses persécutions comme dans ses faveurs, semble se complaire à accabler les objets de sa préférence, a tout fait tourner contre lui.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Je ne veux donc plus me complaire en moi-même, puisque de moi-même je ne suis rien.Saint François de Sales (1567-1622)
On voit qu'elle danse non par ivresse, mais par piété, pour complaire à sa sœur, à ses frères, et pour honorer la madone.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et cependant, pour complaire à son mari, elle dissimulait sa jalousie et même faisait bonne grâce à sa rivale.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Vous n'espérez pas, sans doute, l'amener, pour vous complaire, à modifier ses vues ou ses sentiments.Léon Bloy (1846-1917)
Le hasard semble se complaire parfois à confronter dans des antithèses, tantôt mélancoliques, tantôt effrayantes, l'œuvre de la nature et l'œuvre de la société.Victor Hugo (1802-1885)
Il m'accusait de me complaire à faire l'oiseau de mauvais augure ; et il écartait mes noires prévisions.René Boylesve (1867-1926)
Garde-toi surtout, en voulant complaire à d'autres, d'attirer par la suite de grands malheurs sur ta tête.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais, je vous en supplie, soyez tout à fait généreuse : pardonnez-moi ces folies, oubliez-les ; autrefois seulement il m'était permis de me complaire dans ces rêves, quoique bien insensés.Eugène Sue (1804-1857)
À l'âge de dix-huit ans, mon père se maria contre son gré pour complaire à sa mère.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Mon père exigea que je me présentasse pour une place dans le parlement à la première élection, et, charmé de pouvoir une fois lui complaire, j'y consentis avec joie.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMPLAIRE » v. n.

Se rendre agreable à quelqu'un en deferant à ses volontez & à ses sentiments. Les Courtisans ne tâchent qu'à complaire aux Princes & aux puissances. on gagne le coeur des Dames à force de les flatter & de leur complaire.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020