Email catcher

complimenteur

définitions

complimenteur ​​​ , complimenteuse ​​​ adjectif et nom

Qui fait trop de compliments. ➙ flatteur. Des propos complimenteurs. nom C'est un grand complimenteur.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle traversa les salons, où elle fut arrêtée par des complimenteurs qui lui firent pitié.Honoré de Balzac (1799-1850)
Débarrassé des complimenteurs qui tout d'abord l'avaient enveloppé, il avait repris sa promenade à travers le cercle, en tâchant de calmer son irritation et de se retrouver.Hector Malot (1830-1907)
Comme l'attestent ces propos complimenteurs formulés sous le signe de l'injonction, l'imaginaire absolutiste fait obstacle à la représentation d'une éducation royale.Dix-septième siècle, 2020, Bernard Teyssandier (Cairn.info)
Le second complimenteur avait des cheveux anglais blonds superbes, bouclés.Stendhal (1783-1842)
Les centaures, qui n'étoient pas grands complimenteurs, mais francs & sincères, lui répondirent qu'ils seroient ravis qu'elle voulût bien rester avec eux, & qu'ils la protégeroient avec plaisir.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Ma chambre ne désemplit pas depuis hier de visiteurs, de complimenteurs.Hector Berlioz (1803-1869)
Les complimenteurs parisiens, s'attendant à quelque réponse de vaudeville, devaient me trouver bien gauche et peut-être bien orgueilleux.Stendhal (1783-1842)
Il n'y avait nul accent complimenteur dans sa voix ; elle énonçait un fait évident, ainsi que lui, le matin, quand il avait parlé de son talent de violoniste.Henri Ardel (1863-1938)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMPLIMENTEUR » s. m.

qui ne se dit qu'en mauvaise part, d'un homme qui se rend importun à force de faire trop de compliments.