flatteur

 

définitions

flatteur ​​​ , flatteuse ​​​ nom et adjectif

nom Personne qui flatte, qui donne des louanges exagérées ou fausses.
adjectif
Qui loue avec exagération ou de façon intéressée.
Qui flatte l'amour-propre, l'orgueil. ➙ élogieux. Une comparaison flatteuse.
Qui embellit. Un tableau flatteur de la situation.
 

synonymes

flatteur, flatteuse

nom

complimenteur, courtisan, encenseur, flagorneur (vieilli), génuflecteur (littéraire), thuriféraire (littéraire), lèche-botte (familier), lèche-cul (vulgaire), lécheur (familier), frotte-manche (familier, Belgique), louangeur (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sans doute, ayant à avouer un passé peu flatteur, il s'exécuterait plus facilement sans témoins.Jules Lermina (1839-1915)
On sert un saumon d'une fraîcheur exquise ; chacun trouve un compliment flatteur pour cet excellent mets.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Il n'y a rien de flatteur comme les aubergistes ; ils sont capables même d'être sensibles pour plaire aux bons voyageurs, c'est-à-dire à ceux qui ont de l'argent.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le compliment n'est pas flatteur pour le genre humain ; mais, en compensation, je ne puis qu'admirer l'extrême modestie que l'auteur met dans ses conclusions.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Henriette sourit et oublia cette fois, grâce à ce que la comparaison avait de flatteur, qu'elle sortait de la bouche d'un pâtissier.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Il peut compter aussi sur quelque chose qui est moins important, mais flatteur encore, et touchant, sur l'admiration des gens de bien.Émile Faguet (1847-1916)
Mais ce qui me touche sensiblement encore de ce jour si flatteur pour moi, c'est ce que je vais raconter.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Bref, le bruit flatteur des compliments réciproques s'étendit et finit par se perdre dans la vallée.Alfred Assollant (1827-1886)
En tout cas, je crois que vous avez eu même goût que moi : c'est flatteur pour ma seigneurie.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il s'approche d'elle avec grâce et noblesse, et le lui présente en lui adressant un compliment flatteur.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Excepté à la cour, où il consentit à le suivre quelquefois, il refusa de l'accompagner dans les endroits où ses manières et son rang lui promettaient l'accueil le plus flatteur.Sophie Gay (1776-1852)
Voyons, messieurs les puissants du jour, la main sur la conscience (ô flatteur que je suis), en faites-vous autant ?Paul Lacroix (1806-1884)
Sur le parcours, accueil flatteur de la population, et, devant le perron du palais municipal, échange de quelques discours officiels qui se tiennent dans une durée acceptable.Jules Verne (1828-1905)
C'était beaucoup d'honneur, sans doute ; mais j'étais loin de sentir ce qu'il y avait de flatteur dans ce désir royal, qui devenait, à bien prendre, un ordre.Mademoiselle George (1787-1867)
J'ai vu des banquiers avares ne pas regretter d'avoir acheté ce rôle flatteur par la perte de quinze cents louis.Stendhal (1783-1842)
Son esprit est admirable, doux infiniment et flatteur ; son cœur est tendre pour les femmes, et il aime avec une passion extrême.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Nous lui avons conservé ce titre, et nous y avons ajouté quelque chose qui est peut-être plus flatteur encore.Émile Faguet (1847-1916)
Il est insinuant, flatteur, officieux à l'égard de tous ceux qu'il trouve auprès de la personne à qui il aspire.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Primo il parle des habiles gens de son pays, et, tout habiles qu'ils sont, il les juge ; cela lui fait passer un petit moment assez flatteur.Émile Faguet (1847-1916)
Ici le flatteur joue les cartes sur la table ; et ce qui m'étonne, c'est qu'il puisse encore gagner à un jeu si connu de tout le monde.Astolphe de Custine (1790-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLATTEUR, EUSE » adj.

Celuy ou celle qui flattent, soit par des loüanges, soit par des complaisances, soit par des caresses corporelles. On le dit des hommes, des animaux & des choses, comme des escrits, des pinceaux, des miroirs, &c. Les escornifleurs sont de grands flatteurs. un miroir, un livre flatteur, une esperance flatteuse.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020