Email catcher

concetti

Définition

Définition de concetti ​​​ nom masculin

souvent péjoratif Trait d'esprit brillant. Des concettis ou pluriel italien des concetti.

Synonymes

Synonymes de concetti nom masculin

préciosité (péjoratif), affectation, manière, mièvrerie, mignardise, afféterie (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot concetti

Le madrigal, genre poétique par excellence des scherzi et concetti, se prêtait tout particulièrement bien au déploiement d'un tel lieu métaphorique.Sigila, 2012, Catherine Deutsch (Cairn.info)
Jadis le désordre et l'élan intérieur produisaient et excusaient les concetti et les écarts ; désormais on les fit à froid, par calcul et sans excuse.Hippolyte Taine (1828-1893)
C'est un fort joli concetti antique, nous n'en disconvenons pas ; mais, nous en sommes bien sûr, son auteur, en l'écrivant, ne comprenait pas toute la portée qu'il devait avoir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Quoiqu'il s'interdît le bel esprit et les concetti, il ne les détestait pas en autrui et accueillait même assez volontiers les gens qui en font profession.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
L'autrice guida il lettore nel cuore della poetica lucreziana esplorando il senso e la rappresentazione di uno dei concetti più complessi del pensiero epicureo.Revue de philologie, de littérature et d'histoire anciennes, 2018 (Cairn.info)
Ayant avisé un confrère capable de lui donner la réplique, il convertissait sa langue en raquette et jouait au volant avec des mots et des concetti.Charles Barbara (1817-1866)
On relèvera une fréquence plus grande de parallèles ou comparaisons (analogies) habituellement tirés de la nature, tandis que les conceptions (concetti) représentent une technique très utilisée.Littérature, 2008, Jean - Robert Armogathe (Cairn.info)
Son esprit, que je pourrais bien appeler un concetti perpétuel, n'avait pas la moindre idée de la sévérité tragique.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Les bandits ne se permettent pas de pareils concetti.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il prenait leur mythologie, leurs allégories, parfois leurs concetti, et retrouvait leur riche coloris, leur magnifique sentiment de la nature vivante, leur inépuisable admiration des formes et des couleurs.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine