Email catcher

affèterie

Définition

Définition de affèterie ​​​ nom féminin

littéraire Abus du gracieux, du maniéré dans l'attitude ou le langage. ➙ affectation, préciosité. var. afféterie ​​​ .

Synonymes

Synonymes de affèterie nom féminin

[littéraire] affectation, apprêt, grands airs, manières, minauderie, pose, préciosité, recherche, snobisme, chichis (familier), simagrées (familier)

Exemples

Phrases avec le mot affèterie

Mais dépouillées de toute affèterie, elles ne sont plus que des gradations que les plus audacieux imaginent purement fonctionnelles.Revue française d'histoire des idées politiques, 2006, Olivier Ihl (Cairn.info)
À la simplicité de ses manières (dont sont bannies toute affèterie et même toute civilité).Commentaire, 2010, Mona Ozouf (Cairn.info)
Cette réalisation passait par l'usage de la phrase simple et brute, un style sans affèterie qui témoigne de son impossibilité à entrer dans la comédie des semblants.Savoirs et clinique, 2011, Brigitte Lemonnier (Cairn.info)
Ces distinctions à leurs yeux cruciales parviennent jusqu'à nous comme autant d'affèteries.Romantisme, 2015, Jacques-David Ebguy, Boris Lyon-Caen, Jérôme David (Cairn.info)
À quoi contribuaient sa beauté austère, son regard direct, lavé de toute affèterie, sa parole nette jusqu'à l'abrupt.Commentaire, 2012 (Cairn.info)
Cela se ressent dans ces deux poésies qui vont, chacune, à l'essentiel, sans les affèteries de langage dont est parfois coutumière la poésie contemporaine.Revue de littérature comparée, 2007, Matthias Vincenot (Cairn.info)
Ils se signalent par une écriture débarrassée de cette affèterie qui croit pouvoir étayer des exposés fragiles sur des domaines immaîtrisables.Critique, 2017, Jean-Frédéric Schaub (Cairn.info)
A ce morceau succède un chœur d'hommes, dont la mélodie vive et gaie n'est pas exempte d'affèterie, mais dont le principal défaut consiste dans la subalternéité des voix.Hector Berlioz (1803-1869)
Contre les conventions, les semblants de la scène publique, l'affèterie des démagogues, l'arrogance des riches, il montre un corps.Tumultes, 2020, Patrick Cingolani (Cairn.info)
Il n'y a pas à mon sens d'affèterie dans ces propos.Rue Descartes, 2015, Stéphane Pujol (Cairn.info)
La mise en scène s'avère d'une extrême rigueur, les plans serrés, le cadrage précis ne s'abandonnant jamais à l'affèterie.Humanisme, 2013, Jean-Louis Coy (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de AFFETTERIE subst. fem.

Les paroles & les actions d'une personne affettée.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots du sport et de l'olympisme Top 10 des mots du sport et de l'olympisme

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 approchent à grands pas ! Que ce soit en lisant la presse ou en écoutant les commentateurs,...

Marjorie Jean 18/06/2024
sondage de la semaine