conciliant

 

définitions

conciliant ​​​ , conciliante ​​​ adjectif

Qui est porté à maintenir la bonne entente avec les autres, par des concessions (II). ➙ accommodant. Il est d'un caractère conciliant. —  Des paroles conciliantes.
 

synonymes

conciliant, conciliante adjectif

accommodant, arrangeant, de bonne composition, tolérant, coulant (familier)

apaisant, lénifiant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il fut conciliant, laissa entendre qu'avec les femmes il valait mieux tout supporter, finit par le renvoyer calmé, résolu au pardon.Émile Zola (1840-1902)
Jamais on ne vit dans une négociation déployer moins de dextérité, d'esprit conciliant et d'aménité.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'étoit avec cet esprit de bienveillance et d'équité que, me conciliant la faveur des jeunes gens de lettres, je les avois presque tous pour coopérateurs.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il avait dit ces mots d'un ton conciliant et important, comme s'il eût été lui-même un peu dans le secret.Alain-Fournier (1886-1914)
Ensemble, vous perpétuez les liens qui unissent votre famille à votre peuple et poursuivez sur la voie ouverte par votre père, conciliant tradition et modernité.Europarl
Nul pinceau ne fut plus conciliant, plus flatteur, plus habile, car il joignait à son art d'embellir celui, plus difficilement réalisable, de faire ressemblant.Armand Dayot (1851-1934)
Si je ne suis pas homme à le céder sans résistance, ceux qui s'élèvent entre moi et l'objet de mes désirs ne sont pas d'un naturel plus conciliant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Corbehem se flattait d'offrir, par ce cri conciliant, l'occasion de trinquer avec la bière badoise.Paul Adam (1862-1920)
Il a été un temps où une nation pouvait en dépouiller une autre, non-seulement sans tomber dans le mépris public, mais encore en se conciliant l'admiration du monde.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il n'y a rien de plus tendre et de plus conciliant que l'eau, et cependant, en attaquant les choses solides et dures, rien n'est plus fort qu'elle.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
C'est que, si je suis âpre et emporté en théorie, je suis aussi doux et conciliant en pratique.Émile Zola (1840-1902)
Pour les autres, c'était une femme bizarre, passionnée, orgueilleuse, inconséquente, prude et légère, conciliant une extrême sévérité de principes avec la situation la plus équivoque.Sophie Gay (1776-1852)
Il y avait dans toute sa personne quelque chose de si conciliant, qu'il avait l'air de faire ses excuses au journal de prendre la liberté de le lire.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Et le vieux le regardait, l'écoutait, si raisonnable, si conciliant, avec sa large figure gaie, en se disant que ce brave homme-là n'était sûrement pas venu dans de mauvaises intentions.Émile Zola (1840-1902)
Le duc chargea la députation de ses remerciements pour le préfet maritime ; et c'est un devoir d'ajouter que l'amiral anglais se montra très conciliant.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Tout cela fut dit avec une aisance admirable, d'un ton simple et conciliant qui plut aux officiers espagnols eux-mêmes.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Or, l'esprit de ces choix était excellent : il était à la fois ferme, impartial et conciliant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Dans les discussions sérieuses, il était modeste, conciliant, plein d'aménité dans sa fermeté de convictions.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quelques-unes, douées d'un caractère conciliant, avaient proposé qu'on s'en tînt à la jupe-culotte, qui est déjà, comme on le sait et comme on l'a vu, une jolie conquête.Remy de Gourmont (1858-1915)
On s'imaginerait difficilement homme plus paisible, plus conciliant et, si quelqu'un se fût avisé de voyager sur son dos l'espace de deux verstes, sans doute l'eût-il obtenu.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020