coulant

 

définitions

coulant ​​​ , coulante ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
vieux Qui glisse. —  moderne Nœud coulant, formant une boucle qui se resserre quand on tire.
Qui coule, est fluide. —  Un munster coulant.
Qui semble se faire aisément, sans effort. ➙ aisé, facile. Un style coulant.
familier (personnes) Accommodant, facile. Le patron est coulant. ➙ indulgent.
nom masculin Pièce qui coulisse le long de qqch. ➙ anneau. Le coulant d'une ceinture. ➙ passant.
 

synonymes

coulant, coulante adjectif

fluide, agréable, aisé, facile

[familier] accommodant, arrangeant, conciliant, flexible, indulgent

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était, comme par miracle, la fraîcheur d'une jouvence coulant en ses veines le vin fort des joies viriles.Camille Lemonnier (1844-1913)
Quel embarras pour les consciences et quoi de plus inquietant que ceci, le droit et la loi coulant en sens contraire !Victor Hugo (1802-1885)
Et il continuait, les yeux à moitié clos par crainte des épines, la sueur coulant à son front, les mains projetées en avant pour palper l'ombre et le feuillage.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ils entrèrent sous les arbres, écartant les branches, se coulant au plus épais des fruits.Émile Zola (1840-1902)
La mère restait devant eux, sa fille sur ses genoux, sa gorge découverte, quelques gouttes de lait coulant encore.Alfred de Musset (1810-1857)
Cela me sembla plat et coulant ; il y a bien trente ans que je ne l'ai lu.Stendhal (1783-1842)
Dans la musique pauvre, sans couleur, sans éclat, coulant si pénible, rampante, grêle et caduque, il était ressaisi du doute.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Dans un coin, des paquets de cordes toutes neuves ; quelques-unes de ces cordes étaient toutes préparées, avec le nœud coulant au bout.Michel Zévaco (1860-1918)
Une nuit, son frère se relèverait, se traînerait au grenier, et l'autre se retournant, le verrait avec des larmes coulant silencieusement sur ses joues.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Salcède poussa un rugissement quand il sentit autour de ses chevilles le rugueux contact des cordes, qu'un nœud coulant serrait autour de sa chair.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Au fond d'un bouquet de peupliers et de saules, une rocaille se creusait, effondrée, des blocs de rochers tombés dans une vasque, des filets d'eau coulant à travers les pierres.Émile Zola (1840-1902)
Cependant, la jeune épouse restait prostrée sur l'herbe, ses cheveux coulant parmi les gramens, comme les feuilles du saule pleurent sur les nénuphars des étangs.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il sentait peu de douleurs, mais, à la sueur qui glaça ses tempes, en coulant, il sut qu'il allait défaillir.Paul Adam (1862-1920)
Placé par le hasard entre deux âges, il participe à leurs deux natures, comme un fleuve qui, coulant entre deux terres différentes, se teint de leurs deux couleurs.Hippolyte Taine (1828-1893)
Puis elles se pendaient, s'attachaient par un nœud coulant aux cornes des bœufs, et les piquaient ensuite pour se faire écraser.Jules Michelet (1798-1874)
Il était divorcé, père de deux enfants, et ces deux cas rédhibitoires le rendraient, sans doute, plus coulant sur le choix d'une seconde femme.André Theuriet (1833-1907)
Après plusieurs tentatives infructueuses, l'équipage parvint à passer un nœud coulant autour du corps du mollusque.Jules Verne (1828-1905)
L'animal ne peut en faire usage, non seulement dans le miel coulant où il habite, mais encore sur un sol consistant.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Encore faut-il la voir comme elle est, fraîche et chantante, fluide et coulant de source.Anatole France (1844-1924)
Alors, d'un mouvement rapide, on lui passe un nœud coulant aux naseaux, et la bête se trouve suffisamment muselée.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COULANT, ANTE » adj.

Qui est fluide, propre à couler. Ce ruisseau n'est coulant que deux ou trois mois de l'année.
 
Il signifie aussi, Qui est doux, & qui n'est pas rude. Le vin de Champagne est bien coulant, bien agreable à boire. Dieu promit à Moyse une terre coulante de lait & de miel, pour dire, où le lait & le miel, & les autres douceurs de la vie estoient en abondance. On le dit figurément des paroles. Ces vers sont fort coulants, sont naturels & agreables à l'oreille. Le stile de cet Auteur est fort coulant, est fort net & clair, il n'a rien qui arreste.
 
On appelle aussi un noeud coulant, un noeud qui se serre & qui se lache aisément, & entre autres de celuy qui se forme d'une ficelle passée dans un anneau qu'on fait à un des bouts.
 
En termes de Marine, on appelle manoeuvres coulantes, ou courantes, les cordes qu'on manoeuvre à tout moment, comme celles qui tiennent les voiles, par opposition aux manoeuvres dormantes, qui sont fixes & arrestées, comme les haubans qui tiennent les masts.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020