concupiscence

 

définitions

concupiscence ​​​ nom féminin

Religion Désir des biens et plaisirs terrestres.
vieilli ou par plaisanterie Désir sexuel. ➙ sensualité.
 

synonymes

concupiscence nom féminin

convoitise, appétit, avidité, désir, lascivité

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce qui fait le mal, c'est la concupiscence ; où il n'y a plus limite, que désirer ?Jules Michelet (1798-1874)
Ces deux étoient encore fort jeunes, & ne savoient rien du manége de concupiscence : tellement qu'ils se mettoient, sans rien faire, l'un sur l'autre.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Maintenant il haïssait toutes les femmes ; et des pleurs l'étouffaient, car son amour était méconnu et sa concupiscence trompée.Gustave Flaubert (1821-1880)
Au fond des bois, les rossignols jetaient des rires perlés de volupté, les cerfs bramaient, ivres d'une telle concupiscence, qu'ils expiraient de lassitude à côté des femelles presque éventrées.Émile Zola (1840-1902)
Et il méprise tous les arts, même celui d'écrire, et il n'est pas un seul genre de beauté qui ne lui fasse horreur, comme un principe de concupiscence.Anatole France (1844-1924)
Mon amour, qui nous enveloppait tous deux dans le péché, était de la concupiscence, et non de l'amour.Charles de Rémusat (1797-1875)
Prêtres de l'égalité, la tyrannique folie de votre impuissance réclame à grands cris l'« égalité » : votre plus secrète concupiscence de tyrans se cache derrière des paroles de vertu !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ce qui fait le mal, c'est la concupiscence ; où il n'y a plus de limite, que désirer ?Jules Michelet (1798-1874)
Toutes ces raisons, qu'il se donnait, masquèrent à ses yeux la vraie et naturelle envie qui germait, l'inévitable concupiscence...Marcel Prévost (1862-1941)
Là j'étais éloigné de la perversité du monde : je n'avais ni concupiscence de la chair, ni concupiscence des yeux, ni faste de la vie.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Tout péché est volontaire, ce qui doit s'entendre de l'acte du péché, non de la concupiscence qui porte à le commettre.Charles de Rémusat (1797-1875)
L'ombre de son mari sec et parcheminé a toujours flotté comme le pressentiment d'un remords, entre ses terribles désirs et mes courtes pensées de concupiscence.Octave Uzanne (1851-1931)
Le prêtre n'est plus vieux par règle et même il est jeune et ses cheveux blonds dorent d'un reflet de concupiscence l'œil des matrones dévoilées.Remy de Gourmont (1858-1915)
Que l'objet désiré recule, que la concupiscence le voie fuir et se dérober à ses prises, alors elle tourne à la furie aveugle...Jules Michelet (1798-1874)
Des hommes aux visages déformés, aux yeux de concupiscence, y jettent des sortilèges et des maléfices, cherchent dans les flammes des formes qui s'enlacent, se pâment, défaillent.Georges Rodenbach (1855-1898)
Écarte de ton serviteur cette fausse tendresse qui mène à la concupiscence et fais-moi la grâce de ne jamais aimer qu'en toi les créatures, car elles passent et tu demeures.Anatole France (1844-1924)
Le corps est la pudeur de l'âme : va te vêtir, car tu confonds mon innocence et tu excites en mon essence la concupiscence de l'amour pur.Remy de Gourmont (1858-1915)
D'ailleurs, il ne s'agit pas, en l'occurrence, de tentation, veuillez le croire : ces besognes auxquelles nous consacrons notre vain loisir n'admettent nulle concupiscence, même spirituelle.André Beaunier (1869-1925)
Il faut avoir perdu, semble-t-il, la notion du bien et du mal pour proposer froidement de remplacer le devoir par le plaisir, et la conscience par la concupiscence.Charles Turgeon (1855-1934)
La vraie et unique vertu est donc de se haïr, car on est haïssable par sa concupiscence, et de chercher un être véritablement aimable, pour l'aimer.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONCUPISCENCE » s. f.

Convoitise, passion desreglée de posseder quelque chose. Il est deffendu par le X. Commandement de la Loy de Dieu, d'avoir de la concupiscence pour le bien de son prochain, ni pour son boeuf, ni pour son asne.
 
On le dit plus particulierement des passions qui tendent à l'amour deshonneste, que Saint Paul appelle la concupiscence des yeux, de la chair.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020