condescendre

 

définitions

condescendre ​​​ verbe transitif indirect

Condescendre à : daigner consentir (avec hauteur) à.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je condescends

tu condescends

il condescend / elle condescend

nous condescendons

vous condescendez

ils condescendent / elles condescendent

imparfait

je condescendais

tu condescendais

il condescendait / elle condescendait

nous condescendions

vous condescendiez

ils condescendaient / elles condescendaient

passé simple

je condescendis

tu condescendis

il condescendit / elle condescendit

nous condescendîmes

vous condescendîtes

ils condescendirent / elles condescendirent

futur simple

je condescendrai

tu condescendras

il condescendra / elle condescendra

nous condescendrons

vous condescendrez

ils condescendront / elles condescendront

 

synonymes

condescendre à verbe transitif indirect

daigner, s'abaisser à, consentir à, vouloir bien

accéder à, se prêter à, complaire à (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et quelques-uns pourront s'étonner de me voir ainsi condescendre à plaisanter les débuts, le foyer natal et les origines d'un « grand homme » (estampillé tel, du moins, par des majorités négligeables).Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il n'est point un homme de mestier ordinaire, car la petite reine a posé devant lui, s'est arrêtée pour lui, a daigné condescendre à ses conseils.Henri Bouchot (1849-1906)
Te proposes-tu de sortir ou de condescendre seulement à me parler du haut de cette fenêtre, comme si j'étais un laquais ?Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Les hommes ne sont pas moins jaloux de leur dignité que de leurs droits : par une fierté bien juste, les cahiers défendaient aux députés de condescendre à tout cérémonial outrageant.Adolphe Thiers (1797-1877)
La tomate n° 2 se plaisait avec frénésie à faire exclusivement les délices des dames, la tomate n° 1 ne détestait pas condescendre aux goûts de certains messieurs.Marcel Proust (1871-1922)
Successivement évincé de toutes les industries et de tous les trucs suggérés par l'ambition de subsister, il se vit réduit à condescendre aux plus linéamentaires expédients.Léon Bloy (1846-1917)
J'ai ployé mon caractère impatient jusqu'à condescendre aux désirs souvent capricieux d'un homme que j'estimais au-dessous de moi en tout, excepté dans un talent équivoque de faire fortune.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Condescendre n'est pas descendre, ajouta-t-il avec plus de calme, après ce délire de fierté et de joie.Marcel Proust (1871-1922)
Napoléon le tient en assez haute estime pour condescendre à s'expliquer avec lui, à lui ouvrir en partie sa pensée.Albert Vandal (1853-1910)
Traiter dans les conditions qu'il voulait imposer, nul gouvernement n'aurait pu y condescendre.Jules Verne (1828-1905)
Mais ma sœur m'indiqua une manière de courir tout le long en sautillant et je voulus bien condescendre à cette galopade restreinte.Judith Gautier (1845-1917)
Il jurait de ne plus condescendre à des enquêtes si mesquines, si ravalantes pour un esprit supérieur.Fernand Vandérem (1864-1939)
Kyaxarès, gêné par eux, dut condescendre à la demande indiquée, pour ne pas se faire un puissant ennemi de plus.Volney (1757-1820)
Fonsalbe veut bien condescendre à ma faiblesse : les excès modérés de la table seront pour ces jours sans nuages, si beaux à tous les yeux, et si accablants aux miens.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Il a la lâcheté de condescendre à cette proposition qu'on a la hardiesse de lui faire.Voltaire (1694-1778)
On est émerveillé de la docilité du régent à condescendre à toutes les servilités d'une étiquette qui, apparemment, voulait que le prince visité fût le laquais du prince visiteur.Léon Gozlan (1803-1866)
J'ai dû condescendre à leurs désirs ; mais pour moi personnellement, je me lave les mains de ce qui a été fait.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Déjà il avait été obligé de condescendre aux exigences des militaires, qui voyaient avec impatience sa tendance à me bien traiter, et dont l'arrogance était devenue insupportable.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Verville n'eut pas grand'peine à les faire condescendre à ce qu'il voulut, ces pauvres demoiselles se trouvant toutes rassurées de se voir ensemble.Paul Scarron (1610-1660)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONDESCENDRE » v. n.

Deferer aux sentiments d'autruy, acquiescer à ses volontez. Le seul moyen de faire condescendre un chicaneur à ce qui est juste, c'est de le tenir prisonnier.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020