Email catcher

consolant

définitions

consolant ​​​ , consolante ​​​ adjectif

Propre à consoler. ➙ consolateur, réconfortant. Des paroles consolantes. Il est consolant de se dire que…

synonymes

consolant, consolante adjectif

apaisant, calmant, consolateur, lénifiant, réconfortant, consolatoire (littéraire), lénitif (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais je peux vous confier un consolant secret : vous le garderez, pour vous seule, et n'en parlerez à personne.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Leur vue a toutefois quelque chose de flatteur et de consolant, puisqu'elle nous fait bien apprécier le chemin que nous avons parcouru depuis.Jean-François Champollion (1790-1832)
Et il savait se faire pardonner tout ce que cette parole avait d'abominable par tout ce qu'elle avait d'absolutoire et de consolant.Pierre Louÿs (1870-1925)
Mais il se mêlait à la foule des pauvres gens, les instruisant, les consolant et leur donnant de vaillants exemples de courage dans la pauvreté.Éliphas Lévi (1810-1875)
C'était là l'inquiétude et aussi l'encouragement de la plupart ; car, à coup sûr, ce qu'on verrait alors, même au prix des périls, serait grand et consolant.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Est-ce vous qui, par une sainte magie, rendez si beau, si attrayant, si consolant, ce coin de terre, de marbre et de fleurs où nous reposons vous et moi ?George Sand (1804-1876)
Il lui confia sa détresse, sa déconvenue et, l'un consolant l'autre, ils finirent par se lier d'amitié.Alfred Schalck de La Faverie (1857-1921)
Ce qu'il y avait de consolant, c'était de voir qu'en somme, cette population prenait assez philosophiquement son parti et endurait ses privations avec une résignation digne d'un meilleur sort.Henri Durand-Brager (1814-1879)
Ce qui est consolant, c'est qu'à mesure que le nombre des naissances diminue, celui des médecins augmente.Georges Darien (1862-1921)
D'ailleurs, il est bon et consolant de se dire, avec un historien optimiste, que la puissance créatrice est toujours le partage de la grandeur morale.Anatole France (1844-1924)
Le second chirurgien que la mercière alla chercher fut beaucoup plus consolant que le premier.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ainsi, mon ami, quoiqu'il m'en coûte beaucoup, je ne lui écrirai plus rien de consolant, ni de fâcheux.Maurice Fleury (1856-1921)
Mais il est consolant de penser que nous sommes enfin aux prises avec la dernière difficulté.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tout en me consolant, une main était restée dans la mienne ; le joli corps était appuyé sur mon bras et nous étions extrêmement rapprochés.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
En attendant la réalisation de ce rêve consolant, la thérapeutique flotte dans une désespérante indécision.Charles Anglada (1806-?)
Cette idée suffit à le rassurer ; il eut même un sourire amical et consolant pour le jeune roi, quand celui-ci lui souhaita le bonsoir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La foule, avide d'exécutions, s'écoulait lentement devant eux, regrettant que la fête fût déjà terminée, et ne se consolant qu'en pensant que le jour suivant en apporterait une nouvelle.Ernest Capendu (1826-1868)
Mon âme était flétrie par le malheur, et vous y avez fait descendre l'espoir consolant ; vous m'avez fait oublier de longues infortunes, vous avez été pour moi une seconde providence.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Je m'étais prise pour vous d'une tendre affection ; je me complaisais dans l'idée que j'étais peut-être dans votre existence quelque chose de bon et de consolant.Jules Sandeau (1811-1883)
Tout ceci est bien vague, sans doute ; mais enfin il est toujours consolant de penser que nous avons des amis qui veillent sur nous.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONSOLANT » adj.

Qui sert à consoler. Un testament à nôtre profit est un remede fort consolant.
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 16/06/2021