contrarié

 

définitions

contrarié ​​​ , contrariée ​​​ adjectif

Ennuyé ou fâché. Avoir l'air contrarié.
Combattu, freiné ou arrêté. Projets contrariés.
Gaucher contrarié, que l'on a obligé à se servir de sa main droite.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le roi, contrarié dans son orgueil et dans sa curiosité, ne savait encore quel parti prendre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il parut contrarié de la voir, et gronda assez vivement son domestique pour son zèle malavisé.Octave Feuillet (1821-1890)
En même temps il était horriblement contrarié, parce qu'il avait de la poussière sur ses bottes.Victor Hugo (1802-1885)
Au premier moment il fut même contrarié d'une pareille assistance qui l'embarrassait en un certain sens.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Et puis, s'il y a des additions à faire, je n'en viendrai pas à bout, et ce méchant garçon aura l'air contrarié tout le temps.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
J'ai un cœur de mère.... et si j'ai contrarié tes desseins et tes vœux c'était pour avoir la paix avec mon mari.Pamphile Le May (1837-1918)
Tu es assez intelligent pour voir, au seul aspect d'un homme, s'il est de bonne ou de mauvaise humeur, heureux ou contrarié.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Pendant les intervalles de ce court dialogue qu'il soutenait avec une vivacité fébrile, il brisait les charbons avec les pincettes, d'un air contrarié.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Malheureusement tout le monde aime et désire les hommes et les choses qui ont de la valeur et de l'importance, mais on ne veut pas en être gêné ou contrarié.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
On disait même, chez ses voisins, qu'il était fort contrarié si l'on oubliait d'en mettre pour lui sur la table.George Sand (1804-1876)
C'est au moment qu'il venait exiger l'effet de cette promesse que la guerre civile aurait contrarié ses projets.Émile Vincens (1764-1850)
J'étais contrarié, mécontent des plaisanteries bêtes de ces garçons, pourtant j'appris qu'il s'agissait d'une course.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Notre modeste déférence à l'opinion d'esprits plus judicieux, plus mûrs, plus corrects que sympathiques et bienveillants, a, nous le craignons, quelque peu déconcerté, dépité, contrarié ces mêmes esprits.Eugène Sue (1804-1857)
Je suis plus contrarié que toi ; j'eusse aimé à partager les longues nuits de cette saison avec toi, mais il faut obéir aux circonstances.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Contrarié par le vent d'ouest, il avait mis quatre heures et demie pour parcourir 150 kilomètres.Henry de Graffigny (1863-1934)
Le général, manifestement contrarié d'être mis en demeure de s'expliquer en personne, a pris un air de hauteur peu supportable.George Sand (1804-1876)
Il sourit de pitié, ne voyant dans ce dessein que le puéril entêtement d'un amour contrarié.Marie d'Agoult (1805-1876)
Je ne sais pourquoi, je suis contrarié d'y trouver toutes ces petites nouvelles et cette polémique de tous les jours.François Guizot (1787-1874)
J'ai été froissé et contrarié avant l'épreuve, au point d'entrer en scène épuisé et frappé d'un sombre pressentiment.George Sand (1804-1876)
Penellan, très-contrarié de l'insuccès de son exploration, dormait assez mal, quand, dans un moment d'insomnie, son attention fut attirée par un roulement sourd.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020