cordialité

 

définitions

cordialité ​​​ nom féminin

Affection, bienveillance qui se manifeste avec simplicité. ➙ chaleur, sympathie.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il loua une vieille femme pour faire son ménage, et il s'installa chez lui après avoir pris congé de ses parents avec cordialité.George Sand (1804-1876)
Le bref, quoique plein de cordialité, les blessait, parce qu'il ne parlait que de leurs erreurs, et non de leur démission.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais j'ai reconnu du premier coup d'œil qu'il y a dans les démonstrations d'intérêt qu'ils vous prodiguent, plus d'envie de passer pour prévenants, qu'il n'y a de vraie cordialité.Astolphe de Custine (1790-1857)
On m'a reçu avec un empressement, une cordialité extrêmes ; on veut que je sois de la maison, on me gronde quand je ne viens pas.Hector Berlioz (1803-1869)
Mais, malgré ses froissements intérieurs, elle affectait envers lui des manières pleines d'égard et de cordialité.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ursule m'embrassa avec son effusion ordinaire, mon cousin nous fit des adieux remplis de cordialité.Eugène Sue (1804-1857)
L'hospitalité, la cordialité qui règnent dans ce pays, sont envisagées sous différents aspects, qui tous se rapportent à la vie qu'on y a menée.Louise Fusil (1771?-1848)
La maison n'avait qu'un premier étage, et la chambre dans laquelle il m'introduisit avec une grande cordialité était située sur le devant.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
On vole avec une joie naïve dans les bras l'un de l'autre ; mais on a terriblement peur d'être théâtral, et on ne se contente pas soi-même de cordialité.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Il les reçut avec une cordialité parfaite, et cette grâce des vieillards, qui a bien aussi son charme puissant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je vous remercie de votre charmante lettre, charmante par son style, par la cordialité qui l'a dictée, par les bonnes nouvelles qu'elle m'apporte, charmante de tout point.Hector Berlioz (1803-1869)
Marais n'eût dépassé jamais les bornes de la cordialité permise entre gens de bonne humeur, elle nourrissait le secret espoir de s'élever, un jour venant, jusqu'à la dignité d'observatrice.Paul Féval (1816-1887)
Ayant dit cela, il secoua ma main avec cette cordialité paisible des gens qui se rencontrent tous les jours.Paul Féval (1816-1887)
Je lui permis de me les amener, et la cordialité avec laquelle je les reçus leur rendit ma maison de campagne agréable.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Elle l'avait traité avec tant de cordialité, qu'il crut en être agréé et pouvoir lui offrir son nom.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Il est vrai qu'à cette époque, il existait entre les chefs de la police une franchise, un accord, une cordialité qui ont disparu depuis cinq à six ans.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Elle me salua avec une cordialité aussi intime que si la scène du matin n'avait pas eu lieu.Eugène Sue (1804-1857)
Il entrait, dans sa cordialité de bonne fille, une nuance de respect, une surprise de sentir la petite vendeuse chétive d'autrefois en marche pour la fortune.Émile Zola (1840-1902)
On vous appelle sans-cœur : mais votre cœur est vrai et j'aime la pudeur de votre cordialité.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il ne fallait rien moins que tant d'aimable cordialité pour consoler un peu son esprit de sa constante, de sa douloureuse préoccupation.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORDIALITÉ » s. f.

Amitié franche & sincere. Ces deux amis vivent ensemble avec une grande cordialité.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020