Email catcher

corvée

Définition

Définition de corvée ​​​ nom féminin

Histoire Travail gratuit que les serfs, les roturiers devaient au seigneur.
Obligation ou travail pénible et inévitable. Quelle corvée !
Travail que font à tour de rôle les membres d'un corps de troupe, d'une communauté. Être de corvée.

Synonymes

Synonymes de corvée nom féminin

besogne, tâche, travail

Exemples

Phrases avec le mot corvée

Faire ses courses relève parfois de la corvée, pour certains clients.Capital, 24/09/2021, « Carrefour teste un nouveau service issu de l’univers du luxe »
Dans leur quartier d'origine, les bourgeois devaient participer, au titre du service dû par leurs communautés, à l'accomplissement de corvées urbaines (chō-ninsoku).Histoire, Économie et Société, 2017, Nobuyuki Yoshida, Takashi Tsukada (Cairn.info)
Cette évaluation de la corvée en nature devait permettre de déterminer le montant de l'imposition censée la remplacer.Genèses, 2011, Anne Conchon (Cairn.info)
Dans une économie monétarisée, c'est une solution plus adaptée que la corvée sur la réserve seigneuriale.Histoire &Sociétés Rurales, 2012, Michel Gautier (Cairn.info)
De plus, il laissera encore voguer son imagination qui cherchera ailleurs les moyens de se libérer de cette corvée.Le Télémaque, 2010, Laurent Dessberg (Cairn.info)
Et le matin du 31, l'équipe sera de corvée de découpage de légumes !Ouest-France, Béatrice GRIESINGER, 22/10/2019
Entre deux lessives et une corvée de bois, il fabrique son pain, regarde les vaches et lit, beaucoup.Ça m'intéresse, 24/07/2021, « L'art de l'oisiveté »
Étant de corvée, le soir, à l'atelier, je n'aurais pu lui sourire, la première !Victor Tissot (1845-1917)
Dans certains foyers, un membre de la famille est assigné à la corvée du pain.Ouest-France, 13/03/2020
À peine la corvée terminée, le jus de pomme commence à couler dans une cuve, qu'il faut transvaser petit à petit dans une barrique.Ouest-France, 02/01/2013
Et si le ménage et le rangement de la maison n'était pas une corvée, mais une étape sur la route du bonheur ?Ouest-France, Charlotte HERVOT, 04/06/2019
Mais ce sont les progrès sociaux et technologiques qui limiteront les corvées.Ça m'intéresse, 07/11/2021, « Depuis quand est-on si fatigués ? »
On délèguerait en priorité à la machine les corvées répétitives pour orienter les salariés vers des missions plus valorisantes.Capital, 07/04/2020, « Intelligence artificielle : mais que se passe-t-il dans le cerveau… »
Un drôle de nom pour une pathologie répandue, qui consiste à toujours reporter au lendemain les décisions difficiles et les corvées.Capital, 16/02/2012, « Organisation dans votre travail : et si vous cessiez de… »
De nombreux footballeurs professionnels se soumettaient à l'entraînement obligatoire comme à une corvée, quand ils ne s'y soustrayaient pas tout simplement.Revue sciences sociales et sport, 2018, Laurent Grün (Cairn.info)
Ce qui pourrait constituer une expertise propre à la profession et un capital à faire valoir, est en réalité perçu comme une corvée de plus.Sociétés contemporaines, 2008, Léonore Le Caisne, Laurence Proteau (Cairn.info)
Il y restera un an, parce qu'il est devenu secrétaire de la compagnie, ce qui lui évite de faire les corvées, mais pas les opérations.Ouest-France, 13/05/2021
Certains prétendent que c'est une charge, une corvée qui entraînera des frais.Europarl
Si pour certains, faire les courses peut être synonyme de corvée, il n'en est rien au marché de la ferme.Ouest-France, 25/08/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CORVÉE, ou Courvée s. f.

Redevance corporelle qu'on doit à un Seigneur dominant pour quelque droit ou heritage qu'on tient de luy à cette charge. Ce mot, selon Cujas & autres est derivé de corps, quasi corpées, aut opera corporalia, ou à corpore vehendo. Mais Menage le derive de curbada, dont les Auteurs de la basse Latinité se sont servis en cette signification, parce qu'on se courbe en travaillant ; d'autres de courbe, qui signifie deux chevaux qui remontent les bateaux sur la Seine, parce qu'une courbe de chevaux fait une bonne corvée. Ragueau le derive avec plus d'apparence du mot de corps, & de vée, qui est un vieux mot Gaulois signifiant peine & travail. Du Cange dit qu'en la basse Latinité on les a appellés corvatae, curvatae, corveiae, & courbiae, cò quòd praestentur ab iis quos homines de corpore appellabant.
 
CORVÉE, se dit aussi par extension, d'une peine, d'un travail qu'on veut bien prendre en consideration d'un Superieur ou d'un amy, sans en esperer aucun salaire ni avantage.
 
CORVÉE, s'employe aussi en cette phrase : On diroit qu'il fait corvée, pour dire, Il fait cela avec repugnance & lâchement, parce qu'il n'en tirera aucun profit.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine