crânement

définitions

crânement ​​​ adverbe

vieilli D'une manière crâne. ➙ bravement, courageusement. Il se planta crânement devant lui. ➙ fièrement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si les balles ont daigné les épargner, ils n'en ont pas moins fait crânement leur devoir, ces deux violons, cet alto et ce violoncelle !Jules Verne (1828-1905)
Les uns le portaient crânement sur le côté : c'étaient les hommes de joyeuse humeur, les sans-gêne et les malins.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Elle portait très crânement, sur ses cheveux roulés, son chapeau d'homme, autour duquel une gaze mettait un nuage bleuâtre, tout poudré de la poussière d'or du soleil.Émile Zola (1840-1902)
Elle est actuellement la station météorologique la plus avancée de l'ouest, et crânement placée pour recevoir les premiers coups des tempêtes américaines.Jules Verne (1828-1905)
Il se tenait crânement, les mains sur la hanche, et son bonnet enfoncé jusqu'aux sourcils.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Tu as crânement marié ta fille, cousin ; tant mieux pour elle et pour toi : je n'en éprouve que le plaisir le plus sincère de t'en adresser mon compliment...Paul Féval (1816-1887)
Mais je m'en moque, après tout une annonce comme celle-là me poserait crânement, pas vrai ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Il s'obstinait crânement à faire sa peine, an nom de la littérature outragée en lui.Émile Zola (1840-1902)
Et c'est crânement qu'il portait sur l'oreille un chapeau que n'avait pas touché la brosse depuis le jour où il était sorti du magasin du chapelier.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est un fameux coup crânement monté ; et, si nous ne le manquons pas, il y aura de quoi frire, je m'en vante.Eugène Sue (1804-1857)
Elle prenait la brosse chez un peintre, la maniait par raillerie, et faisait une tête assez crânement pour produire un étonnement général.Honoré de Balzac (1799-1850)
Quant à son air, il était fier et conquérant, notre gentilhomme portant haut le regard et la moustache qui se relevait crânement aux coins de sa bouche souriante.Joseph Marmette (1844-1895)
Je ne puis rien ouïr de plus agréable que le vôtre, qui se soutient très crânement après vos trois premiers morceaux.Georges Bizet (1838-1875) et Hugues Imbert (1842-1905)
Je vis qu'il était en train d'empaumer mon gros, et je m'appuyai crânement le dos à l'arbre qui nous séparait : histoire de me reposer en écoutant leur colloque.Paul Féval (1816-1887)
Quoique ça soit déjà crânement étonnant, quatre francs par jour, à la rigueur ça se conçoit ; mais une maison, une boutique, de l'argent en masse, quelle farce !Eugène Sue (1804-1857)
L'exemple de ces expédients paternels a été donné, et plus crânement encore, par un collègue du lycée.Jules Vallès (1832-1885)
Du reste, je sais qu'il veut avoir la responsabilité absolue de ses affaires, et il a crânement raison.Georges Bizet (1838-1875)
Je me confessai d'un trait et à fond, rapidement et crânement, car les moments pressaient, le suppliant de me sauver...Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Après quoi il fit sa toilette nouvelle et posa crânement, en arrière de sa tête, le chapeau goudronné.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
C'est pas pour vous le reprocher, mais vous y êtes entré crânement sur mon crâne et tambour battant sur ma peau.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans la mesure où il est souvent lié à l’actualité, comme dans l’exemple suivant1.

Albin Wagener 19/05/2021