culbute

 

définitions

culbute ​​​ nom féminin

Tour qu'on fait en mettant la tête en bas et les jambes en haut, de façon à retomber de l'autre côté. ➙ cabriole, galipette, roulade.
Chute à la renverse. ➙ dégringolade. —  au figuré, familier Faire la culbute : faire faillite, être ruiné.
locution, Commerce Faire la culbute, revendre qqch. au double du prix d'achat.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « culbute »

On intercepte des bagages, on culbute des pontons, on fait quelques prisonniers, on recueille de nouveaux renseignements, et la véritable situation des choses s'éclaircit.Agathon-Jean-François Fain (1778-1837)
Voltaire n'en a cure ; mais, cent mètres plus loin, le carrosse, mal raccommodé, culbute de nouveau.Gaston Maugras (1850-1927)
Elle louchait si fort de la jambe, que, sur le sol, l'ombre faisait la culbute à chaque pas ; un vrai guignol !Émile Zola (1840-1902)
Tout à coup le 24e de dragons paraît ; le général reprend l'offensive, charge, culbute l'ennemi, qui laisse trois cents des siens sur la place.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Sans quoi votre maudite véracité peut nous faire faire la culbute avant que l'heure ait sonné.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Marche, si périlleuse que me semble la route où tu t'obstines, je te suivrai jusqu'au bout... jusqu'au fossé de la culbute.Émile Gaboriau (1832-1873)
La cavalerie, impatiente d'échapper au péril, rompt ses rangs, suit l'exemple du roi frank, traverse les cohortes d'infanterie, les culbute, leur passe sur le corps.Eugène Sue (1804-1857)
La coquette spécule alors sur cette loi, que le flirt est un état d'équilibre instable, toujours à la veille d'une culbute d'un côté ou de l'autre.Paul Bourget (1852-1935)
Saisis de frayeur, ils croient que c'en est fait, qu'ils sont coupés, que voilà leur terme, et ils tombent terrifies ; le reste, derrière eux, se mêle et se culbute.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Mais il ne pouvait plus, il se sentait à bout de force, dans ce noir où l'homme culbute avec sa raison.Émile Zola (1840-1902)
Une démence illumine l'être se jetant au galop, l'âme dehors, sur la proie fugitive que culbute un coup asséné...Paul Adam (1862-1920)
Et je suis à bout, la moindre augmentation du prix de revient me ferait faire la culbute...Émile Zola (1840-1902)
Merveilleuse pyramide, large d'en haut, maigre d'en bas, qui, d'après toute loi mécanique, devrait faire la culbute et marcher sur la tête.Jules Michelet (1798-1874)
Dans le quartier, les soûlardes de son espèce racontaient maintenant qu'elle buvait pour se consoler de la culbute de sa fille.Émile Zola (1840-1902)
On n'aurait eu qu'à lui donner une chiquenaude sur les reins pour l'envoyer faire une culbute dans la boisson.Émile Zola (1840-1902)
Malgré l'assurance qu'il affectait, quand il annonçait la culbute finale, il était plein de terreur au fond, il sentait bien le quartier envahi, dévoré peu à peu.Émile Zola (1840-1902)
Le fond craquait, notre homme craignait qu'il ne se brise en morceaux, il aurait fait une belle culbute !Hans Christian Andersen (1805-1875)
Il le retourne et le grillon suit le bord de la main, culbute au creux, se relève, court au bout d'un doigt et s'y tient coi.Jules Renard (1864-1910)
Mais avant que j'eusse pu l'enjamber, le valet s'élança sur moi, et je me vis dans l'alternative d'être battu ou de faire un culbute ridicule.George Sand (1804-1876)
Arrivés au but, ils tournent ; un homme ou un enfant culbute le véhicule et la bête revient chercher une nouvelle charge.Ernest Deharme (1838?-1916)
Afficher toutRéduire

Exemples de « culbuté »

L'ennemi, qui nous attendait de pied ferme, fut entièrement culbuté, eut beaucoup de prisonniers et de blessés.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Puis, comme un sanglier qui revient sur un chasseur culbuté et qui lui fouille les entrailles, il rentra dans la blessure béante en l'élargissant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La veille, en voulant le coucher, elle avait culbuté avec lui ; et, certainement, lorsqu'il serait parti, elle aurait vite fait de le suivre.Émile Zola (1840-1902)
Ce régiment fut aussitôt chargé par les chasseurs de la garde, et culbuté dans la rivière, sans autre perte de la part des chasseurs, qu'un maréchal-des-logis blessé.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Les cinq hommes, les six chiens et le traîneau secoué, culbuté se trouvent au milieu du chaos.Louis Boussenard (1847-1910)
Ils ont culbuté une ligne de dragons et de hussards russes, et ont fait deux cents prisonniers, hussards et dragons montés.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Osant s'élancer par des vents de tempête et ne craignant plus d'atteindre des hauteurs relativement exagérées, il finit par être culbuté et mourut de cette chute.Louis Gastine (1858-1935)
Aurait-il, d'un seul élan, d'un seul coup de sa tête circonflexe, culbuté le « mur » qui défend de s'évader, de s'éloigner des voluptés archi-connues ?Fernand Kolney (1868-1930)
Car, si effectivement il eût été culbuté sur ce point, les troupes avancées près du canal auraient été fort compromises.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Paganel, qui, en sa qualité de nyctalope, se tenait debout pour mieux voir, fut culbuté en un clin d'œil.Jules Verne (1828-1905)
L'ennemi, enfoncé de toutes parts, est dans une déroute complète : infanterie, artillerie, munitions, tout est en notre pouvoir ou culbuté.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
En vain l'infanterie ennemie se forma en bataillons carrés, cinq de ces bataillons furent enfoncés ; artillerie, cavalerie, infanterie, tout fut culbuté et pris.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Un bataillon ennemi qui se trouvait là fut culbuté, et perdit bon nombre de prisonniers.Adolphe Thiers (1797-1877)
J'arrivai avec le second bateau, je débarquai, et mon canot fut aussi culbuté dans la mer ; mais nous parvînmes à en tirer les troupes.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
C'était donc que le vieux voulait le changer de cachette, quand le mal l'avait culbuté ?Émile Zola (1840-1902)
Comme par un soudain effort convulsif, la raison avait d'un seul coup culbuté la superstition de son trône.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Si un autre que toi m'eût dit cela, au lieu de l'inviter à mes noces, je l'aurais culbuté d'un coup.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Nul doute que, s'ils n'eussent été affaiblis dans leur premier choc par le désastre du chemin creux, les cuirassiers n'eussent culbuté le centre et décidé la victoire.Victor Hugo (1802-1885)
Il a été culbuté partout et nous lui avons pris ou forcé à détruire environ quatre cents voitures, la plus grande partie d'artillerie.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
L'ennemi a abandonné des retranchemens que nous n'aurions pas construits en six mois, tout a été culbuté ; et un mois de fatigues, de peines, est perdu en un instant.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CULBUTE » s. f.

Saut perilleux, où les pieds font le tour du corps, tandis que la teste est en bas. Les baladins font plusieurs culbutes tout de suitte.
 
CULBUTE, signifie aussi une chûte qui met en danger d'être blessé. Il est chû du haut du rempart, il a fait une étrange culbute.
 
CULBUTE, se dit figurément des chûtes morales. Sa fortune étoit fort élevée, elle a fait une grande culbute quand on l'a renversée.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020