Email catcher

cupide

Définition

Définition de cupide ​​​ adjectif

Avide d'argent. ➙ rapace. Un homme d'affaires cupide. Un regard cupide.

Synonymes

Synonymes de cupide adjectif

âpre (au gain), avare, avide, rapace, vénal

Exemples

Phrases avec le mot cupide

La misère met à terre des hommes et des femmes, mais il faut encore que des individus cupides les utilisent dans leurs sombres desseins.Ouest-France, 24/03/2021
Ce mégalithe a été menacé de destruction par des personnes cupides pensant y trouver un trésor.Ouest-France, 30/07/2014
Mais ils l'accusent aussi d'être cupide et uniquement préoccupée par des intérêts de court terme.Ouest-France, Patrice MOYON, 09/03/2018
Cette femme était cupide et méchante, et je ne doutais pas qu'entre ses mains l'enfant aurait tout à souffrir.Charles Deguise (1827-1884)
Les convoitises qu'allumait en son âme cupide ce chiffre merveilleux, douze millions, flambaient dans son petit œil d'ordinaire si froid et si morne.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'actrice est cette baby doll fabriquée par ces pygmalions cupides que sont les producteurs et les metteurs en scène.La Cause du désir, 2019, Fabian Fajnwaks (Cairn.info)
Et c'est un pareil homme, » ajouta le moine avec feu, « que des parents cupides, aidés par d'indignes manœuvres politiques, ont tenté de déshonorer, de dépouiller !Daniel Lesueur (1854-1921)
Enfin, c'est quelqu'un qui réussit à conclure sans se montrer cupide, qui sait renoncer à certains gains pour se préserver la possibilité d'effectuer d'autres deals dans l'avenir.Capital, 19/04/2019, « Les bases de la négociation commerciale »
Ma fortune, cette misérable dot que vous convoitez, ne suffit-elle pas à vos appétits cupides ?...Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Dans un sens relatif, l'honneur est quelque chose ; et l'on veut du bien à l'homme qui maintient des traditions chevaleresques dans un siècle cupide.Alexandre Vinet (1797-1847)
Entourée d'êtres cupides, elle ne trouve pas le bon prétendant.Ouest-France, 04/07/2019
Déclenchée par le krach des hypothèques résidentielles, la crise s'explique par des petites causes banales qui impliquent la responsabilité d'hommes cupides et d'institutions aveugles.politique étrangère, 2009, Marc Crapez (Cairn.info)
Enfin, tous les deux s'emparent d'un immense trésor et sont punis d'avoir été trop cupides.Poétique, 2012, Olivier Besuchet (Cairn.info)
Aujourd'hui, on nous traite de gens très cupides, cela est très grave.Africultures, 2004, Souleymane Sangaré, Habib Diabaté (Cairn.info)
Encourageons-les dans cette mutation, acceptons provisoirement certaines de leurs injonctions contradictoires, protégeons-les des activistes cupides, mais soyons implacables sur le suivi de leurs engagements.Ouest-France, 23/06/2021
Bref, la figure du cupide, malgré une forme d'intemporalité, évolue.Medium, 2013, Pierre Chédeville (Cairn.info)
L'association prend en charge les frais de déplacement, et le sponsor, au terme de négociations aussi pathétiques que cupides, le coût des recherches aériennes.Ouest-France, Philippe JOUBIN, 25/10/2020
Depuis, la figure du cupide dans l'esprit populaire dessine un large spectre.Medium, 2013, Pierre Chédeville (Cairn.info)
Cette guerre est loin d'être finie, quoique les cupides aient le dessus pour le moment.George Sand (1804-1876)
Nous avons voté en faveur de cette proposition par solidarité avec les assistants exploités par des députés/employeurs cupides.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CUPIDE adj. m. & f.

Vieux mot qui signifie, Desireux, convoiteux. Les grands courages sont forts cupides de gloire.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022