rapace

 

définitions

rapace ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif Qui cherche à s'enrichir rapidement et brutalement, au détriment d'autrui. ➙ avide, cupide. Usurier rapace.
nom masculin Oiseau carnivore, aux doigts armés de serres, au bec puissant, arqué et pointu. Nid de rapace. ➙ aire. Rapaces diurnes (aigle, vautour…); nocturnes (chouette, hibou).
 

synonymes

nom masculin

oiseau de proie

requin (familier), vautour (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les cultivateurs ont fui dans les villes, où leur population s'absorbe, mais où du moins l'individu échappe à la main rapace du despotisme qui s'égare sur la foule.Volney (1757-1820)
Est-il peu nombreux dans un endroit, ce rapace effronté devient timide ; se croit-il en danger, il se claquemure dans son trou et se tient sur la réserve.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Cela m'étonnerait, car il me semble terriblement rapace cet aimant qu'ils ont dans l'œil quand ils regardent le baigneur, – quelque chose qui luit et qui accroche.Alphonse Daudet (1840-1897)
Surmontant mon effroi, je repris ma marche en avant, en examinant attentivement l'étrange personnage à corps humain supportant une tête d'oiseau rapace.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
C'est quelque chose qui surpasse tout ce qu'on pourrait imaginer de plus extraordinaire, de plus rapace, de plus égoïste : c'est un caractère que, dans un roman, on trouverait exagéré, impossible.Dorothée de Dino (1793-1862)
Également prodigue et rapace, il donnait tout à ses amis, et pressurait ensuite le peuple pour subvenir à ses propres besoins.Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) et Jean-Louis-Ébénézer Reynier (1771-1814)
Mais c'était, en réalité, un petit animal tout simple, un peu capricieux, assez voluptueux, très rapace, très lucide, et qui s'adorait.Jules Lemaître (1853-1914)
Et une haine grandissait en son esprit confus d'enfant, une haine de paysan rapace, de paysan sournois, féroce, brutal et lâche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pour tout dire en peu de mots, leur conduite est féroce, fausse, outrecuidante et rapace.Jean Massart (1865-1925)
Sa main se crispait fébrilement sur les pièces d'or et les attirait devant lui avec un empressement rapace.Eugène Chavette (1827-1902)
Gardons-nous de croire à ce noble mépris des richesses, à ce désintéressement antique, de la part de l'homme le plus avide, le plus rapace qui fut jamais.Régis de Chantelauze (1821-1888)
Une des manchettes avait été mise en loques par le geste rapace qui avait dérobé le bracelet.Paul Bourget (1852-1935)
Déjà le rapace touchait sa victime, lorsque, du petit bois de chênes verts, une légère fumée blanche monta, en même temps qu'une faible explosion retentissait.Georges Ohnet (1848-1918)
Plus elle grossissait, plus elle se tassait dans sa graisse, satisfaite de vivre, d'une gaieté d'égoïsme rapace, ramenant à elle la joie d'alentour.Émile Zola (1840-1902)
Il existe, dans le cercle humain qui lui est contingent, une vieille usurière, fille desséchée, procureuse rapace, synthèse de toute difformité morale.Gustave Kahn (1859-1936)
Viveur de bas étage, il cachait, sous une rondeur de surface, et un bagout bongarçonnier, une âme rapace et trigaude.Georges Eekhoud (1854-1927)
Toutefois ils reconnaissaient que cette peuplade était moins rapace et moins vorace que celles qui avaient une meilleure et une plus abondante nourriture.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Boileau, qui connaissait particulièrement ce couple rapace, en donne une peinture vraie dans sa dixième satire.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
D'abord elle avait sa mère, qui jouait à la dame, et qui était fort rapace.Jules Lemaître (1853-1914)
Il tremble de fixer les regards d'un gouvernement rapace, pour qui un air de satisfaction serait l'enseigne de l'aisance, et le signal d'une avanie.Volney (1757-1820)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAPACE » adj. m. & f.

qui se dit particulierement des oiseaux de proye, qui vivent de rapine.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020