avare

 

définitions

avare ​​​ adjectif et nom

Qui a de l'argent et refuse de le dépenser, quitte à se priver. ➙ avaricieux, chiche, pingre ; familier radin, rapia, regardant. Économe sans être avare. —  proverbe À père avare, fils prodigue.
nom Un vieil avare. « L'Avare » (pièce de Molière, dont le héros est Harpagon).
littéraire Avare de qqch. : qui ne prodigue pas. Vous êtes avare de compliments.
 

synonymes

avare

adjectif

mesquin, économe, pingre, regardant, crevard (familier), radin (familier), chiche (vieilli), près de ses sous (familier), parcimonieux (vieilli), rapia (familier, vieilli), avaricieux (vieux ou plaisant), ladre (littéraire ou vieux)

il est très avare

il est très près de ses sous (familier), il les lâche avec un élastique (familier), il a des oursins dans les poches (familier), il n'attache pas son chien avec des saucisses (familier, vieilli)

nom

harpagon, crevard (familier), grigou (familier), Picsou (familier), pingre, radin (familier), rapia (familier, vieilli), rat (familier), grippe-sou (vieilli), fesse-mathieu (vieux), ladre (littéraire ou vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis très avare de remerciements, ce qui leur donne d’autant plus de poids.Europarl
Hargneuse, cruelle, avare, grondeuse, les défauts remplissaient tellement son cœur, que la plus petite qualité n'avait pu y trouver place pour y apporter compensation.Ernest Capendu (1826-1868)
Elle entendait, par la porte de communication qui se trouvait au milieu de la cloison, l'avare se promenant de long en long dans sa chambre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle était fort avare ; mais ce qu'elle désirait, il le lui fallait sur l'heure et à tout prix.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Elle ne peut résister au désir de partager ; chacun doit contribuer à son œuvre ; elle n'est pas avare de ses dons.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
L'avare qui compte sa réserve est effrayé de cette stérile ressource qui s'écoulera sans se renouveler.George Sand (1804-1876)
Ça, dites-moi ; je ne prendrai pas votre oncle pour exemple ; c'est un homme dur ; c'est un brutal ; il est sans humanité ; il est avare.Denis Diderot (1713-1784)
Cette avare occupation devint alors l'unique emploi de son temps ; il y concentra toutes ses facultés, et fut enfin ce que l'on appelle un homme prudent.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
J'enfonçai les bras dans ce monceau de biscuits avec autant de délices qu'un avare plonge les siens dans un tas d'or.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Le paysan est avare, et, malpropre, il n'a qu'une chaussette, celle où dorment ses gros sous.Jules Renard (1864-1910)
Jadis, c'était un jeune homme de médiocre savoir, dissipateur et fou, pourtant inquiet, tel qu'un avare, de la richesse intellectuelle dont il portait en lui le sombre trésor.Remy de Gourmont (1858-1915)
Et le mépris qu'elle professait pour ce vieil avare qui ne voulait pas mourir, se trouva singulièrement augmenté par le mépris que cette femme noire lui inspirait.Hector Malot (1830-1907)
La vie de l'avare est un constant exercice de la puissance humaine mise au service de la personnalité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Marianne contemplait avec dégoût cette vieille avare, tombée à genoux au milieu de la chambre, et continuant à implorer leur pitié à tous.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Aussi sa mère avare lui en avait-elle interdit l'usage, et il n'était que trop porté à lui obéir en ce point.George Sand (1804-1876)
D'abord, il lui eût été impossible, elle le jurait, de vivre avec un mari avare ou pauvre.Émile Gaboriau (1832-1873)
La vérité, c'est qu'elle eût été incapable de le faire, car elle est aussi avare que dévote.Georges Darien (1862-1921)
Il falloit qu'il sentît bien vivement l'importance et la nécessité du doute, pour y revenir jusqu'à trois fois, lui qui étoit si avare de paroles.René Descartes (1596-1650)
Tous ceux qui me connaissent savent que je suis normalement très avare de compliments et de remerciements.Europarl
C'est ce chien de petit prêtre avare, puant et usurier qui est la cause de mon désastre.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AVARE » adj. masc. & fem. & subst.

Taquin, qui craint la dépense, qui est trop attaché au bien, à ses interests. L'homme avare ne fait du bien qu'en mourant. On dit aussi au figuré, Dieu n'est point avare de ses graces, quand on les luy demande avec devotion. une honneste femme doit estre tres-avare de ses faveurs. il ne faut point faire l'aumosne d'une main avare.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020