déblayer

 

définitions

déblayer ​​​ verbe transitif

Débarrasser (un lieu) de ce qui encombre, obstrue. ➙ dégager.
spécialement Aplanir par des travaux de terrassement.
au figuré, locution Déblayer le terrain : faire disparaître les premiers obstacles avant d'entreprendre. ➙ aplanir, préparer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déblaie / je déblaye

tu déblaies / tu déblayes

il déblaie / il déblaye / elle déblaie / elle déblaye

nous déblayons

vous déblayez

ils déblaient / ils déblayent / elles déblaient / elles déblayent

imparfait

je déblayais

tu déblayais

il déblayait / elle déblayait

nous déblayions

vous déblayiez

ils déblayaient / elles déblayaient

passé simple

je déblayai

tu déblayas

il déblaya / elle déblaya

nous déblayâmes

vous déblayâtes

ils déblayèrent / elles déblayèrent

futur simple

je déblaierai / je déblayerai

tu déblaieras / tu déblayeras

il déblaiera / il déblayera / elle déblaiera / elle déblayera

nous déblaierons / nous déblayerons

vous déblaierez / vous déblayerez

ils déblaieront / ils déblayeront / elles déblaieront / elles déblayeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vois-tu, petite, il faut savoir faire des sacrifices, déblayer, et vous arrivez à des effets inattendus.Mademoiselle George (1787-1867)
En unissant leurs efforts, ils réussissent à déblayer la neige et vont alors aux provisions.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
La terreur de cette scène est amoindrie par le nouveau libretto, où il ne s'agit que de déblayer une citerne au lieu de creuser la fosse du prisonnier encore vivant.Hector Berlioz (1803-1869)
Chaque matin, il fallait déblayer les abords du navire et tailler de nouveau dans la glace un escalier qui permît de descendre sur la plaine.Jules Verne (1828-1905)
Les visites sont impossibles : la neige comble les routes ; et, rien que pour ouvrir la porte extérieure, il faut déblayer les environs.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Ces chiens ont un rôle très important à jouer au moment de déblayer toutes ces destructions.Europarl
Cette journée fut, avec celle du 13, employée à déblayer les embarcations et à remettre en état toutes choses, comme si la navigation allait être reprise.Louis Boussenard (1847-1910)
La fenêtre fut refermée, mais, chaque jour on eut soin d'en déblayer l'ouverture, dans l'intérêt même de la ventilation.Jules Verne (1828-1905)
On en pouvait songer à déblayer dix pieds de neige durcie sur un si large espace.Jules Verne (1828-1905)
Nous travaillâmes tout le jour et une partie de la nuit à finir notre eau, à déblayer l'hôpital et le camp.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Après le déjeuner, les travailleurs recommencèrent à creuser et à déblayer jusqu'à ce que le trou leur parût d'une profondeur suffisante.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Son aptitude spontanée à la destruction, alors si prépondérante et presque exclusive, est long-temps en exacte harmonie avec l'indispensable nécessité originaire de déblayer le théâtre général de la civilisation future.Auguste Comte (1798-1857)
Ce que les ouvrières emportent n'est point destiné à bâtir, c'est tout simplement pour déblayer le chemin, qui devient noir comme une allée de jardin.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Je suis venue passer ici le carême chez ma mère, pour donner le temps de déblayer les suites de l'inondation et de réparer une portion de ce qui est réparable.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Seulement, l'issue en était bouchée, et il s'imagina de la percer et de la déblayer, car il na savait pas bien où il était.George Sand (1804-1876)
La porte n'était pas praticable, on dut passer par la fenêtre et la déblayer des derniers amas de neige.Jules Verne (1828-1905)
On avait mis le temps à profit ; on avait allégé la corvette en jetant à la mer tout ce qu'on avait pu déblayer du dégât.Victor Hugo (1802-1885)
Strauss m'arrêta presque de force, en m'assurant que le lendemain cinquante voitures viendraient déblayer le terrain.Hector Berlioz (1803-1869)
Avant d'organiser et de construire, il était nécessaire de régler avec le passé et de déblayer le terrain.Pierre Clément (1809-1870)
Il fit partir tous les traînards pour déblayer la grande route afin de faire passer son parc.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBLAYER » verb. act.

Deffaire d'un importun, d'une chose qui est onereuse, incommode. Ce Marchand forain m'a deblayé de cette meschante marchandise, de ce garde-boutique. Ce mot s'est dit originairement des Marchands de bled qui s'étoient deffaits du bled qui occupoit & embarrassoit leurs greniers : & on a dit autrefois deblayer au propre, pour signifier moissonner un champ, en coupper & oster le bled ; comme on a dit emblaver & ablayer une terre, pour dire, l'ensemencer en bled ; & ablais, pour dire le bled pendant par les racines, comme on voit en plusieurs Coustumes, qui disent aussi bleer, ou debleer. Ce mot vient de bladare, ou de bladiare, qu'on a dit en la basse Latinité pour signifier moissonner des bleds.
Vidéos Hashtag, par Alain Rey Hashtag, par Alain Rey

Saviez-vous que l'anglicisme hashtag est fondé sur le mot français « hacher », lui-même d'origine germanique ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot. 

Alain Rey 15/09/2020