Email catcher

défroque

définitions

défroque ​​​ nom féminin

Vieux vêtements qu'on abandonne. Habillement démodé ou bizarre.

défroqué ​​​ , défroquée ​​​ adjectif et nom

Qui a abandonné l'état ecclésiastique. Un prêtre, un moine défroqué. nom Un défroqué.

synonymes

défroque nom féminin

guenilles, haillons, hardes, frusques (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « défroque »

Je n'ai plus la ressource de vendre cette défroque contre une autre encore plus japonaise.Jules Verne (1828-1905)
Là encore, elle veut bien endosser cette défroque de la surabondance.Imaginaire & Inconscient, 2006, Jean Houssaye (Cairn.info)
Il prit mille précautions pour transporter chez moi sa sinistre défroque.Émile Zola (1840-1902)
Ce corps qu'il trimbalait comme une défroque constituait bien l'héritage de sa mère.Adolescence, 2011, Nicolas Peraldi (Cairn.info)
On me loge dans la défroque d'un petit, et ce petit est encore trop grand, car je danse dans ses habits.Jules Vallès (1832-1885)
Habillés de défroques ou de feuillages, fouet à la main, ils s'imposent comme des hommes sauvages agressifs, à la limite de la sociabilité.Ethnologie française, 2003, Stéphanie Mulot (Cairn.info)
Mais ce ballet d'effondrements n'est que le prélude à un reconditionnement millimétré des défroques.Ouest-France, 05/11/2015
Ils sont vêtus de toutes les défroques ramassées en chemin.Émile Zola (1840-1902)
Auparavant peut-être elle jouait les faire-valoir : maintenant, c'est une vieille défroque.Poésie, 2020, Antoine Emaz, Jean-Patrice Courtois (Cairn.info)
Le bachelier ne se débarrasse pas facilement de sa défroque lycéenne pour endosser celle de l'étudiant.Ouest-France, Bernard LE SOLLEU, 17/06/2013
Mais les archétypes sont là, mal déguisés sous des défroques retaillées pour l'occasion et la tranquillité d'esprit, voire la paresse, de ceux qui s'en satisfont.Cahiers de psychologie jungienne, 2017, Paul-Vincent Guillou (Cairn.info)
Page 408 : « peut être » par « peut-être » (défroque inutile et peut-être dangereuse).Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Tentatives de différenciation de la mère, de résistance à un corps de femme, un corps défroque, où elles ne se reconnaissent pas.Adolescence, 2005, David Le Breton (Cairn.info)
Si ces derniers s'éteignent dans la petite couronne, on verra vraisemblablement la métropole et la région se disputer leurs défroques.Nectart, 2016, Emmanuel Wallon (Cairn.info)
Et plus d'un a la défroque ternie, les ailes fripées, le jour de ses noces.Jean Pérez (1833-1914)
Ce corps défroque de l'adolescent est le lieu où se cristallisent tous les maux.L'Information psychiatrique, 2006, David Le Breton (Cairn.info)
En 1813, cet apparat impérial n'était plus que défroque histrionique d'un guerrier un instant heureux, mais que la fortune avait déjà déserté.Commentaire, 2003, Marc Fumaroli (Cairn.info)
Mais le vent des obus ne leur a pas encore arraché les défroques dont ils se parent.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
En 1785, après parution du dernier tome, il entre dans un silence qui dure jusqu'en 1789 : il devient historien, se défroque et se marie.Bulletin d'histoire et d'épistémologie des sciences de la vie, 2012, Gabriel Gohau (Cairn.info)
Et ce discours dominant pose la frustration comme défroque de la revendication.La Revue Lacanienne, 2013, Roland Meyer (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Exemples de « défroqué »

Il vaut mieux qu'un défroqué ne parle pas de son ministère passé.Études théâtrales, 2007, Jean-François Peyret (Cairn.info)
Rarement sculpteur français – sculpteur défroqué, il est vrai – aura eu un statut aussi peu hiératique.La revue des revues, 2019, Bernard Baillaud (Cairn.info)
La grande tricoteuse, montrant du doigt un vieillard soupçonné d'être un moine défroqué, jurait que c'était « le capucin » qui avait fait le coup.Anatole France (1844-1924)
Il avait été le défroqué de la douleur.Georges Rodenbach (1855-1898)
Les évêques, généralement bien formés dans les écoles parisiennes, luttèrent contre un roi qui, pire qu'illégitime, était un prêtre défroqué et rebelle.Le Moyen Âge, 2014 (Cairn.info)
Notre défroqué veillait sur le petit, lui apportait tous les jours du lait, de la semoule de blé, etc.Le Monde Juif, 1975, Emmanuel Ringelblum, Simon Laks (Cairn.info)
Le jardin met en scène l'ermite, en se moquant discrètement de lui et en ne l'acceptant que parce qu'il a défroqué.Dix-huitième siècle, 2016, Sophie Lefay (Cairn.info)
Voltaire vous a bien un peu entamés ; mais je ne l'aime pas, et je vais lâcher sur lui un vieil oratorien défroqué.Alfred de Vigny (1797-1863)
L'ancien frère défroqué préfère ne pas s'étendre sur ces événements.Ouest-France, 09/09/2020
Il courut à ce garçon savant, car il avait hâte d'avoir confirmation du sens prêté par le bavard défroqué à la lettre de ses filles.René Boylesve (1867-1926)
Notre défroqué est un mari d'autant plus ardent que son tempérament a été plus longtemps comprimé.Jules Lemaître (1853-1914)
Quelques jours plus tard le défroqué préparait dans la cuisine une liqueur à son usage.Eugène Demolder (1862-1919)
Prêtre défroqué, il n'a toutefois pas abandonné son engagement politique de gauche et en faveur de l'autonomie.Critique internationale, 2014, Humberto Cucchetti, Natacha Borgeaud-Garciandía (Cairn.info)
Le moine défroqué est un apôtre de la liberté de conscience, chantre du libre examen et de l'indépendance d'esprit.Ça m'intéresse, 16/05/2020, « Rabelais, le moine défroqué qui défie l'église »
Je vais te servir, défroqué, quelques giroflées à cinq feuilles !Eugène Demolder (1862-1919)
Son père, prêtre défroqué et propriétaire d'un magasin de vin, devient maire de la ville, acquérant ainsi un statut de petit notable local.Savoir/Agir, 2010, Sabine Lambert, Olivier Paquereau (Cairn.info)
Une mère aux cheveux rouges qui hante vos rêves et guette dans la rue pour vous extorquer de l'argent, accompagnée d'un faux toréro aux airs de prêtre défroqué.Études, 2010 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEFROQUE » s. f.

Dépouille d'un Moine, d'un Chevalier qui a fait des voeux, la succession. L'Ordre de Malthe herite, profite de la defroque des Chevaliers. La defroque des Moines appartient à l'Abbé.
 
DEFROQUE, se dit aussi en un sens plus étendu, de la dépouille de la succession mobiliaire des autres personnes. Le bien de ce criminel a été confisqué, un tel Courtisan a eu toute sa defroque. A la mort d'un Prince le Grand Escuyer a la defroque de l'escurie ; le Grand Maistre de la Garderobbe celle des habits, &c. Il a vacqué plusieurs Benefices par la mort de cet Abbé, c'est un tel qui a eu toute sa defroque.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021