défroque

 

définitions

défroque ​​​ nom féminin

Vieux vêtements qu'on abandonne. —  Habillement démodé ou bizarre.

défroqué ​​​ , défroquée ​​​ adjectif et nom

Qui a abandonné l'état ecclésiastique. Un prêtre, un moine défroqué. —  nom Un défroqué.
 

synonymes

défroque nom féminin

guenilles, haillons, hardes, frusques (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « défroque »

Et plus d'un a la défroque ternie, les ailes fripées, le jour de ses noces.Jean Pérez (1833-1914)
À peine s'il avait endossé depuis quelques heures la défroque de son nouveau personnage, et déjà il en était oppressé.Maurice Level (1875-1926)
Toute une vilaine défroque remplie de boue, des bottines de course, un chapeau rond avec une plume défrisée, était jetée à côté d'elle, sur une chaise.Alphonse Daudet (1840-1897)
La camoufle, restée allumée, éclairait sa défroque, son chapeau noir aplati dans un coin, son manteau noir qu'il avait tiré sur ses genoux, comme un bout de couverture.Émile Zola (1840-1902)
Il se donna un coup de peigne devant le tesson de miroir, rassembla sa défroque de vieille et s'assit dessus.Paul Féval (1816-1887)
Je n'ai pas eu le temps... je me suis sauvé tout de suite et j'ai jeté dans la pièce d'eau ma défroque inutile et peut-être dangereuse à porter...Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Quoi qu'elle fît pour les entortiller, ils ne donnèrent que soixante-dix mille francs de toute cette défroque qui en valait cent cinquante mille.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cosette se tourna vers le porte-manteau de la garde-robe où sa défroque de pensionnaire était accrochée.Victor Hugo (1802-1885)
Le grand turc, après s'être fait quelque peu tirer l'oreille, y consentit et échangea sa défroque contre celle de l'irlandais.Arsène Bessette (1873-1921)
Et sous cette défroque, il semblait à l'aise, elle lui allait, elle était assouplie à ses mouvements comme s'il l'eût longtemps portée.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le lendemain, elle partit en oubliant de payer six mois de pension, et en laissant une défroque prisée cinq francs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je n'ai plus la ressource de vendre cette défroque contre une autre encore plus japonaise.Jules Verne (1828-1905)
Non, sans doute, pas plus que tant de malheureux condamnés au rebut des autres, restes de défroque et restes de cuisine !Jules Verne (1828-1905)
Je sentis tomber toute la défroque des jugements mesquins et conventionnels dont j'étais précédemment costumé à l'égal des plus ridicules personnes de mon temps.René Boylesve (1867-1926)
Striga, qui n'avait que faire de cette défroque, referma le coffre et s'attaqua au suivant.Jules Verne (1828-1905)
Voilà pourquoi, d'un air de lâcheté commise, on engage furtivement la défroque, le bijou, le souvenir, la relique...Louis Mullem (1836-1908)
Mon domestique emporta la défroque de la pairie, et j'abandonnai, en secouant la poussière de mes pieds, ce palais des trahisons, où je ne rentrerai de ma vie.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Elle me décore ainsi d'une partie de la défroque du milord-duc mystérieux pour augmenter encore l'erreur de cet ours flamand ; tout mon regret est de ne pas connaître mon nom.Eugène Sue (1804-1857)
Bien rarement alors elle sort du nid, et si l'on en rencontre une, sa défroque est tellement usée, qu'il est parfois difficile de la rapporter à son espèce.Jean Pérez (1833-1914)
Ce haillon populaire, cette défroque impériale, ce sayon de pâtre, cette livrée de laquais, c'était toute la gloire et toute la honte d'un peuple pendues à deux clous.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

Exemples de « défroqué »

Il courut à ce garçon savant, car il avait hâte d'avoir confirmation du sens prêté par le bavard défroqué à la lettre de ses filles.René Boylesve (1867-1926)
Je vais te servir, défroqué, quelques giroflées à cinq feuilles !Eugène Demolder (1862-1919)
La grande tricoteuse, montrant du doigt un vieillard soupçonné d'être un moine défroqué, jurait que c'était « le capucin » qui avait fait le coup.Anatole France (1844-1924)
Il avait été le défroqué de la douleur.Georges Rodenbach (1855-1898)
Voltaire vous a bien un peu entamés ; mais je ne l'aime pas, et je vais lâcher sur lui un vieil oratorien défroqué.Alfred de Vigny (1797-1863)
Notre défroqué est un mari d'autant plus ardent que son tempérament a été plus longtemps comprimé.Jules Lemaître (1853-1914)
Quelques jours plus tard le défroqué préparait dans la cuisine une liqueur à son usage.Eugène Demolder (1862-1919)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEFROQUE » s. f.

Dépouille d'un Moine, d'un Chevalier qui a fait des voeux, la succession. L'Ordre de Malthe herite, profite de la defroque des Chevaliers. La defroque des Moines appartient à l'Abbé.
 
DEFROQUE, se dit aussi en un sens plus étendu, de la dépouille de la succession mobiliaire des autres personnes. Le bien de ce criminel a été confisqué, un tel Courtisan a eu toute sa defroque. A la mort d'un Prince le Grand Escuyer a la defroque de l'escurie ; le Grand Maistre de la Garderobbe celle des habits, &c. Il a vacqué plusieurs Benefices par la mort de cet Abbé, c'est un tel qui a eu toute sa defroque.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020