délassement

 

définitions

délassement ​​​ nom masculin

Fait de se délasser, physiquement ou intellectuellement. ➙ détente, loisir, repos.
Ce qui délasse. ➙ distraction, divertissement. La lecture lui est un délassement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le roi ne prend que pour se distraire ce délassement de quelques heures, et encore une ou deux fois par semaine.Ida Saint-Elme (1776-1845)
J'y voudrais plus d'air libre, hors des fumées de l'atelier, quelque étude agricole, au moins comme délassement.Jules Michelet (1798-1874)
Tout entier a ses desseins, il ne souffrait de délassement ni pour lui, ni pour ses compagnons.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il semble que cette lecture soit le seul délassement que la nation se permette, depuis la conquête de la liberté.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
L'homme doit être élevé pour la guerre, et la femme pour le délassement du guerrier : tout le reste est folie.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Comme un simple mortel, il s'abandonnait même, par délassement, à toutes sortes de réflexions fantaisistes et bizarres.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
On lui procurait ce délassement d'autant plus volontiers qu'il ne s'occupait guère que du matériel des troupes.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Sa lettre est l'aimable délassement d'un esprit d'élite et digne, en tous points, du poste important qu'on lui a confié.Alphonse Allais (1854-1905)
Son seul délassement, disent-ils, était son instrument de musique, sur lequel il s'exerçait quelquefois pour exhaler ses lamentations ou ses invocations à l'âme de sa mère.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils revenaient du bain avec un grand délassement des membres, de la figure, des yeux, de toute la peau rafraîchie.Victor Segalen (1878-1919)
Parfois même, tout l'être se complaît à une sorte de soumission ; les caractères autoritaires y trouvent un baume, un délassement.Auguste Angellier (1848-1911)
Pouvez-vous trouver le délassement des fatigues de la guerre dans un exercice si pénible et si périlleux ?Bussy-Rabutin (1618-1693)
Il ne connaissait point de délassement plus doux, après les fatigues et le tumulte des affaires.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Quant aux portraits, il les considérait comme un délassement de ses grands travaux et comme un art inférieur, bon tout au plus à procurer un revenu sûr et immédiat.Armand Dayot (1851-1934)
Son meilleur délassement, après les travaux de hautes mathématiques de toute une journée, c'était le whist, qu'il jouait médiocrement, bien qu'il en eût calculé toutes les chances.Jules Verne (1828-1905)
Tout le monde aimait son caractère doux et obligeant, et sa conversation instructive et spirituelle était un délassement pour nous.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Quel délassement plus charmant, en se reposant d'une longue marche, à l'ombre d'un arbre touffu, que de prendre l'esquisse d'un point de vue préféré !Louise d'Alq (1840-1910)
Après ce petit délassement, on passait à un autre plus important ; il fallait faire l'exercice et apprendre à manier le sabre avec honneur.Paul de Kock (1793-1871)
Il menait une vie pleine et sérieuse, prenant quelquefois le délassement de la chasse, se promenant seulement une heure par jour, et ne recevant du monde qu'une fois par semaine.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
En adoptant l'orphelin, je soulageais ma conscience, et je me donnais une consolation, un délassement au moins pour le moment.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DELASSEMENT » s. m.

Repos qu'on prend afin de se delasser. L'esprit aussi-bien que le corps a besoin de quelque delassement, de quelque repos.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020