Email catcher

délassement

Définition

Définition de délassement ​​​ nom masculin

Fait de se délasser, physiquement ou intellectuellement. ➙ détente, loisir, repos.
Ce qui délasse. ➙ distraction, divertissement. La lecture lui est un délassement.

Synonymes

Synonymes de délassement nom masculin

détente, loisir, relâchement, repos

distraction, divertissement

Exemples

Phrases avec le mot délassement

D'autres ne sont ni plus ni moins que des œuvres de délassement, de la part d'artisans qui consacraient leur temps libre à dompter les difficultés de leur profession.Ouest-France, Guillaume VERDU, 24/07/2018
L'heure est plutôt à la bronzette ou au délassement à l'ombre des arbres, dans l'air chaud de ce dimanche après-midi.Ouest-France, Nicolas Troadec, 18/06/2017
Il ne connaissait point de délassement plus doux, après les fatigues et le tumulte des affaires.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Certes, il serait très excessif d'affirmer que le journalisme est dès lors devenu pour lui un simple délassement ou une activité accessoire.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2012, Alexis Lévrier (Cairn.info)
Il propose aussi une organisation de la vie de ses membres entre éducation, production et délassement.La chaîne d'union, 2015, Pierre Mollier (Cairn.info)
Elle inscrit d'abord les loisirs alcoolisés dans des vies totales, où les délassements sont tributaires des modalités du travail.Annales, 2013 (Cairn.info)
On ne manquera pas de lui trouver des labeurs ; qui lui trouvera des délassements ?Émile Souvestre (1806-1854)
Ce qui suscitait délassement du corps et, donc, une sérénité de l'esprit.Sociétés, 2008, Michel Maffesoli (Cairn.info)
Après ce petit délassement, on passait à un autre plus important ; il fallait faire l'exercice et apprendre à manier le sabre avec honneur.Paul de Kock (1793-1871)
Comment deux termes qui semblent sur bien des points s'opposer comme le travail et le délassement, l'activité scolaire et la récréation, ont pu être réunis.Éducation et Sociétés, 2002, Gilles Brougère (Cairn.info)
Parfums d'ambiance, brume équilibrante du corps et de l'esprit composée d'huiles essentielles et thé bio menthe-réglisse, contribuent au bien-être et au délassement.Ouest-France, 21/10/2019
Pouvez-vous trouver le délassement des fatigues de la guerre dans un exercice si pénible et si périlleux ?Bussy-Rabutin (1618-1693)
Ces travaux transforment l'espace sablonneux en une surface bien uniforme et lisse, pour que les vacanciers y trouvent un lieu de promenade et de détente qui poussera au délassement.Ouest-France, 07/04/2016
C'est un lieu de délassement où se retrouvent couples, familles et amis.Association la Revue nouvelle, 2018, Kim Mertens (Cairn.info)
Un cours est une voie large et plantée d'arbres (ici, des prunus), par définition réservée à la flânerie et au délassement.Ouest-France, 13/08/2019
L'espace est confortable, propice à la lecture, la contemplation ou au délassement physique.Ouest-France, 30/09/2012
Le chef d'orchestre, qui veut toujours avoir l'air d'ignorer nos délassements littéraires, se penche un peu en arrière pour mieux écouter.Hector Berlioz (1803-1869)
Concrètement, sa démarche vise à transformer les pratiques narratives traditionnellement dévolues au délassement ou à l'information afin de leur assurer une fonction édifiante.Poétique, 2007, Joël Zufferey (Cairn.info)
On lui procurait ce délassement d'autant plus volontiers qu'il ne s'occupait guère que du matériel des troupes.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Battu de ce côté, notre prince-troubadour chercha d'autres délassements.Louis Reybaud (1799-1879)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DELASSEMENT s. m.

Repos qu'on prend afin de se delasser. L'esprit aussi-bien que le corps a besoin de quelque delassement, de quelque repos.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.