Email catcher

dépiter

Définition

Définition de dépiter ​​​ verbe transitif

Causer du dépit à (qqn). Ce refus l'a dépité. ➙ vexer. pronominal Se dépiter : éprouver, concevoir du dépit.

Conjugaison

Conjugaison du verbe dépiter

actif

indicatif
présent

je dépite

tu dépites

il dépite / elle dépite

nous dépitons

vous dépitez

ils dépitent / elles dépitent

imparfait

je dépitais

tu dépitais

il dépitait / elle dépitait

nous dépitions

vous dépitiez

ils dépitaient / elles dépitaient

passé simple

je dépitai

tu dépitas

il dépita / elle dépita

nous dépitâmes

vous dépitâtes

ils dépitèrent / elles dépitèrent

futur simple

je dépiterai

tu dépiteras

il dépitera / elle dépitera

nous dépiterons

vous dépiterez

ils dépiteront / elles dépiteront

Synonymes

Synonymes de dépiter verbe transitif

chagriner, contrarier, décevoir, désappointer, froisser, vexer

Exemples

Phrases avec le mot dépiter

De quoi dépiter les plus férus du maillot jaune et vert.Ouest-France, Jean-François MARIVAL, 17/04/2017
La dégradation du patrimoine qui pourrait en résulter risque de dépiter les adeptes d'une politique du logement axée sur la seule réhabilitation volontariste.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1983, Philippe Doucet (Cairn.info)
Au lieu de nous dépiter follement contre un ordre de choses que nous ne comprenons pas, attachons-nous aux vérités pratiques.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Je m'ennuierais de n'avoir rien à faire, je me dépiterais de ne pas être écouté : et puis, je veux agir et commander pour mon compte.George Sand (1804-1876)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DEPITER v. act.

qui se dit souvent avec le pronom personnel. Concevoir du depit, de la fâcherie. Cet escolier s'est depité, & a renoncé à l'étude. Les mauvais traitemens de son Regent l'ont depité.
 
On dit proverbialement, qu'un homme s'est depité contre son ventre, pour dire, qu'il s'est fasché contre ses propres interests, qu'il a abandonné une chose qui luy pouvoit être utile.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023