froisser

 

définitions

froisser ​​​ verbe transitif

vieux Rompre ; meurtrir par un choc. —  moderne Se froisser un muscle.
Endommager en comprimant, en écrasant. —  au participe passé Tôle froissée : carrosserie d'automobile tordue, pliée (après un choc…).
Faire prendre des faux plis à (une étoffe). ➙ friper. —  pronominal Un tissu qui ne se froisse pas, infroissable.
(abstrait) Blesser légèrement (qqn) dans son amour-propre, dans sa délicatesse. ➙ désobliger, vexer. Elle ne voulait pas vous froisser. —  pronominal Se vexer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je froisse

tu froisses

il froisse / elle froisse

nous froissons

vous froissez

ils froissent / elles froissent

imparfait

je froissais

tu froissais

il froissait / elle froissait

nous froissions

vous froissiez

ils froissaient / elles froissaient

passé simple

je froissai

tu froissas

il froissa / elle froissa

nous froissâmes

vous froissâtes

ils froissèrent / elles froissèrent

futur simple

je froisserai

tu froisseras

il froissera / elle froissera

nous froisserons

vous froisserez

ils froisseront / elles froisseront

 

synonymes

froissé, froissée adjectif

blessé, contrarié, humilié, mortifié, offensé, ulcéré, vexé

se froisser verbe pronominal

se formaliser, se fâcher, se hérisser, s'offusquer, se piquer, se vexer, prendre de l'humeur (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était bien rare que les termes fussent assez bien choisis pour ne pas nous froisser.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
On ne m'en a pas moins forcé de donner ma démission, pour ne pas froisser l'opinion publique.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Le somptueux faisceau de leurs plumes subalaires les oblige à courir des bordées contre le vent pour ne pas froisser leur costume de cérémonie.André Lemoyne (1822-1907)
Mais vous ne songez qu'à la froisser et à la contredire, elle si choyée, si souveraine dans sa famille !George Sand (1804-1876)
Dans les prochains mois, il appartiendra à nombre d'entre nous de défendre l'idée européenne mais aussi de rétablir certaines vérités, quitte à froisser certaines susceptibilités.Europarl
Tu ne sais pas combien ton livre est original, et ce qu'il doit froisser de personnalités par la force qu'il contient.George Sand (1804-1876)
Ce qu'il dit ici, il le peut dire là, bien sûr de ne froisser ni les opinions, ni même les intérêts comme ces associations les comprennent.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il ne s'agissait plus ici d'un reportage plus ou moins sceptique et rédigé avec le souci de ne froisser personne.Adolphe Retté (1863-1930)
Votre entrée dans un ministère qui, succédant à une révolution, avait tant d'exigences à contenter, tant d'ambitions à satisfaire et à froisser, était une rude tâche ; on le saura bientôt.François Guizot (1787-1874)
A ce dernier titre, il ne pouvait pas, en conscience, froisser les auteurs en vogue.Edmond Biré (1829-1907)
Vareuses et corsages, jupes et culottes, de se froisser et de se râper sur les contorsions.Georges Eekhoud (1854-1927)
En face de lui sa femme est également assise sur le roc, sans paraître redouter de froisser ni de salir son élégant ajustement.Armand Dayot (1851-1934)
Ce qui l'étonnait en moi et me rapprochait de lui, c'était qu'avec ma nature respectueuse, je pusse rire de ses épigrammes sans me froisser.René Boylesve (1867-1926)
Jamais il n'avait entendu protester, de manière à froisser le public et à se l'aliéner.Théodore Duret (1838-1927)
Elle lui avait dissimulé avec soin ce qui aurait pu froisser son amour et l'étouffer dès sa naissance.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Le fer commence à froisser un autre fer ; plus bas l'échelle gémit, étincelante sous une charge d'acier qui s'écroule à ses pieds au milieu de mille blasphêmes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ici je vous arrête ; je n'ai jamais prétendu froisser à ce point des idées reçues dont je connais l'empire.Maurice Joly (1829-1878)
Chacun des mots de ce chapitre doit froisser en quelques points les différents partis qui divisent mon pays.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Malheureusement, un pareil système ne pouvait être inauguré sans troubler bien des habitudes et froisser de nombreux intérêts.Pierre Clément (1809-1870)
Le temps n'était pas venu où il serait possible de froisser les droits de la hiérarchie militaire en considération d'une haute position sociale ; mais cela ne tarda pas à venir.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FROISSER » v. act.

Briser, faire quelques ruptures ou contusions. Ce manoeuvre est tombé du haut de ce bastiment, il s'est tout froissé le corps. on a donné à cet homme cent coups de baston, on l'a tout froissé en cette rencontre, il a eu une coste froissée, enfoncée.
 
FROISSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020