chagriner

 

définitions

chagriner ​​​ verbe transitif

vieux Irriter, fâcher.
Rendre triste, faire de la peine à. ➙ affliger, peiner.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chagrine

tu chagrines

il chagrine / elle chagrine

nous chagrinons

vous chagrinez

ils chagrinent / elles chagrinent

imparfait

je chagrinais

tu chagrinais

il chagrinait / elle chagrinait

nous chagrinions

vous chagriniez

ils chagrinaient / elles chagrinaient

passé simple

je chagrinai

tu chagrinas

il chagrina / elle chagrina

nous chagrinâmes

vous chagrinâtes

ils chagrinèrent / elles chagrinèrent

futur simple

je chagrinerai

tu chagrineras

il chagrinera / elle chagrinera

nous chagrinerons

vous chagrinerez

ils chagrineront / elles chagrineront

 

synonymes

chagriner verbe transitif

affecter, affliger, attrister, peiner, contrister (littéraire)

tracasser, contrarier, inquiéter, tourmenter, turlupiner (familier)

[vieilli] fâcher, mécontenter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aussi, moi je dis que ça ne vaut pas la peine de tant se chagriner, et que c'est un bon débarras, comme dit cet autre....Henry Murger (1822-1861)
Je sais bien que vous êtes son ami, mais ce n'est pas une raison pour le chagriner, ni moi non plus.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Mon oncle était si vraiment angélique, je craignais tant de le chagriner, que jamais je n'avais passé de nuit dehors durant ces quatre années.Honoré de Balzac (1799-1850)
Enfin les chagriner dans leur entreprise, c'étoit leur ôter tout à la fois l'honneur, la vie, & la fortune.Abbé Prévost (1697-1763)
Byron de ne pas se chagriner pour cela, et de s'attendre aux plus grandes hostilités de leur part.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et lui, que l'aigreur des autres n'avait fait que chagriner, s'exaspéra de cette pose langoureuse.Émile Zola (1840-1902)
Il faut avoir un peu de patience, et ne vous en point chagriner : il serait trop parfait s'il aimait à lire.Madame de Sévigné (1626-1696)
Le corps est beau, mais il vaut mieux qu'il souffre que l'esprit ; et m'exiler de vous ne serait-ce pas chagriner à jamais mon âme ?Maurice Barrès (1862-1923)
Cependant le roi obligea la reine d'entrer dans son cabinet ; il lui demanda tendrement ce qui pouvait la chagriner.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Je suis d’accord avec lui sur presque tous les points et, en tout cas, sur l’essentiel, au risque de l’étonner et de le chagriner.Europarl
D'ailleurs, si la chose ne lui plaisait pas, c'était bien simple : elle n'avait qu'à dire non, sans se chagriner si fort.Émile Zola (1840-1902)
Elle souffrit de comprendre qu'il ne voulait pas, en cette heure, oublier l'épouse, et qu'il se privait de leurs voluptés pour ne point chagriner l'autre.Paul Adam (1862-1920)
J'attendais avec impatience que tout le monde fût au jeu pour me mettre à l'ouvrage ; je ne voudrais pas chagriner mon doux petit ange pour tous les plaisirs possibles.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais ce n'était pas assez qu'une promesse ; il fallut convoquer les cochers et leur intimer l'ordre de ne plus chagriner la bonne bête.Henry Gréville (1842-1902)
Mais l'ennui de voir toute cette charmante famille s'occuper de moi, de chagriner de tels amis a été plus fort.Hector Berlioz (1803-1869)
Pour ne pas la chagriner, il disait oui, et la noce était même fixée aux premiers jours de septembre.Émile Zola (1840-1902)
Plutôt que de vous chagriner, je le dis bien, j'aimerais mieux me laisser mourir sur mes deux malheureuses tablettes de chocolat sans seulement y toucher de la dent.René Boylesve (1867-1926)
Ce pauvre enfant étant le moins fort et le moins raisonnable, était aussi le plus gâté, et l'on craignait davantage de le chagriner.George Sand (1804-1876)
Dix fois par jour, je m'en sentais amoureux, dix fois par jour je m'en sentais guéri, et, le plus souvent, je n'y prétendais plus assez pour m'en chagriner.George Sand (1804-1876)
En voyant la conduite de sa nièce, le colonel commença par se mettre en colère, puis il finit par se chagriner beaucoup, et sa santé s'altéra visiblement.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHAGRINER » v. act.

Donner du chagrin, de la fascherie, de l'inquietude. Les afflictions secrettes chagrinent plus que les autres. cet homme a l'esprit bourru, il se chagrine de tout.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020