déplaisir

 

définitions

déplaisir ​​​ nom masculin

Impression désagréable (surtout en complément de manière). ➙ contrariété, mécontentement. Je le constate à mon grand déplaisir ; c'est avec déplaisir que je le constate. Faire un travail sans déplaisir.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il en ressentit un tel déplaisir, qu'il eut envie soudain, de dire des choses irritantes et brutales.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ce n'est pas sans quelque déplaisir que je me suis retranché l'occasion de vider mon carton de notes et de remplir mon rôle de consciencieux commentateur.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Quand il en fut informé, dans l'été de 1845, il ne cacha pas son déplaisir et son inquiétude.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Quant à moi je demeurai plein de tristesse, ne comprenant point la cause de sa douleur, que j'attribuais à sa tendresse et au déplaisir qu'allait lui causer mon absence.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Dans chaque occasion qui réveillait en lui ce sentiment, il témoignait timidement son honnête déplaisir.François Guizot (1787-1874)
En 74, nous vous avons octroyé, au grand déplaisir de notre noblesse, des armoiries de mille couleurs qui vous font une poitrine de paon.Victor Hugo (1802-1885)
M. saxonne au courant de sa marche et des points où l'entrevue pourrait avoir lieu, paraît avoir reçu cette nouvelle avec un certain déplaisir.Albert Du Casse (1813-1893)
Mais en y réfléchissant je trouvais à mon déplaisir de rester auprès de l'ambassadrice une autre raison.Marcel Proust (1871-1922)
L'idée de devenir un jour l'ennemi naturel et le fléau involontaire de ces enfants adorés, s'était liée naturellement au premier instant d'ennui et de déplaisir qu'ils lui avaient causé.George Sand (1804-1876)
Dès l'origine, beaucoup d'entre eux avaient vu avec déplaisir cette querelle personnelle venant compliquer un différend politique dont on commençait à être las.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Même entre eux, ils sont peu ouverts et peu bienveillants ; ils ont presque constamment un air d'observation dédaigneuse et caustique qui respire et inspire un secret et petit déplaisir.François Guizot (1787-1874)
Mais son air de bonne humeur les réconcilia bientôt avec sa figure, et ils continuèrent à le regarder sans crainte et sans déplaisir.Jules Verne (1828-1905)
Mais ces bonnes intentions différées laissaient naître un déplaisir présent, qui fut bientôt la source de fâcheuses conséquences.Adolphe Thiers (1797-1877)
Enfin, il n'y a de joie à ces jeux qu'en gagnant ; et cette joie n'est-elle pas coupable, puisqu'elle suppose la perte et le déplaisir d'autrui ?Saint François de Sales (1567-1622)
Le magicien n'aurait certes jamais eu le mauvais cœur de causer le moindre déplaisir à de braves gens qui lui donnaient deux sous.Émile Zola (1840-1902)
Le déplaisir qu'elle en eut fut si grand, qu'après avoir fait une confession générale, elle se mit au lit et mourut.Amédée Rouc (1828-1902)
Ce brave homme éprouva cependant un certain déplaisir ; il avait bien compté avoir le colonel pour convive pendant toute la journée du dimanche.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Malgré cela, les conférences suivaient leur marche ordinaire, et l'empereur croyait toucher à la paix, quand, à son grand déplaisir, il se vit forcé d'y renoncer.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Ce ne fut qu'à son grand déplaisir qu'on parla d'autre chose ; aussi avait-elle soin de ramener ce sujet à chaque instant.Pauline Guizot (1773-1827)
Elle est si obstinée, qu'en bien des moments j'ai eu la pensée de lui céder le gain d'une bataille où je ne trouve que désavantage et déplaisir.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEPLAISIR » s. m.

Chagrin, tristesse que l'on conçoit d'une chose qui choque, qui deplaist. Ce pere a eu le deplaisir de voir mourir tous ses enfants avant luy. Sa fille luy a donné ce deplaisir de se marier malgré luy par amourette, il en a conceu un mortel deplaisir. On dit aussi par compliment, J'ay bien du deplaisir de ce qui vous est arrivé.
 
DEPLAISIR, se dit aussi d'un mauvais office qu'on rend aux personnes pour qui on a de la haine. Il a un ennemi puissant qui luy fait du deplaisir en toutes occasions. Je n'ay pas creu vous faire deplaisir, quand j'ay fait cette affaire. Si vous faites cela, il ne vous en arrivera aucun deplaisir, aucune perte ni dommage.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots d'Alain Rey Le Top 10 des mots d'Alain Rey

Alain Rey était un conteur intarissable et passionnant. Dans les médias, lors de nos comités éditoriaux ou en privé, de sa voix si caractéristique, il nous charmait en racontant l'histoire des mots ou en expliquant son travail, ses découvertes, ses questionnements.

Édouard Trouillez 04/12/2020